Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 12:07

         

 

         Lorsque Michel a 16 ans, son frère plus âgé travaille déjà à la mine de Liévin. Joseph est son modèle absolu, il l’admire et lui voue un amour fraternel intense. La catastrophe du 27 décembre 1974, une terrible explosion due à un coup de grisou, tue 42 mineurs de la fosse 3 dite Saint-Amé. Joseph ne succombera à ses blessures que quelques jours plus tard. En 2014, Michel enterre l’amour de sa vie, Cécile, mais n’a pas enterré ce passé qui l’obsède chaque jour. Il s’est construit un mausolée où il suspend la tenue de travail de Joseph à la manière dont il le faisait à la mine, il a gardé précieusement sa barrette, sa taillette, un morceau de charbon… et des souvenirs de ses derniers instants de liberté avec lui. Michel a décidé de se venger. De se venger de la mine qui lui a ravi son frère mais aussi son père pendu, sa mère dépressive, qui lui a ravi sa jeunesse et son insouciance. Il s’invente donc une nouvelle identité et retrouve le village de son enfance où tout le monde l’a oublié. Mais lui, Michel, n’a pas oublié celui qu’il considère comme un des responsables, Dravelle, celui pour qui le rendement passait avant la sécurité. Pour sauver l’honneur de son frère et venger tous les mineurs, Michel est prêt à aller très loin…

 

        Les huit romans de Sorj Chalandon, je les ai tous lus, je les ai tous aimés, j’en ai adorés certains (La Légende de nos pères, Le petit Bonzi, Profession du père, Une promesse, Le quatrième mur) mais ce roman-là sort du lot car il est complexe et remarquable : mêlant admirablement la fiction et la réalité, il gagne en intensité lors du procès, épisode particulièrement réussi et finalement surprend son lecteur jusqu’à la dernière page. Entre culpabilité et déni, entre vrais coupables et faux innocents, Chalandon prouve brillamment qu’il sait rendre hommage à un événement historique mais également sonder l’âme humaine, si complexe et passionnante. Le style est, comme à l’accoutumée, sobre et efficace, rendant aux mots leurs plus belles couleurs… Bravo Monsieur Chalandon!

 

 

Le père prévient Joseph : « Tu n’iras pas au charbon, tu iras au chagrin. Même si tu ne meurs pas. Même si tu survis à la poussière, aux galeries mal étayées, à la berline qui déraille, à la violence du marteau-piqueur, à la passerelle glacée quand tu reviens au jour. Même si tu prends ta retraite sur tes deux jambes, tu ramèneras cette saloperie de charbon avec toi. Tu auras laisse du cœur au fond. Tu seras silicosé, Joseph. Tes poumons seront bons à jeter dans la cuisinière pour allumer le feu. Tu seras empoisonné. Tu seras à moitié sourd, à moitié mort. »

 

Après la catastrophe : « Au bas de la fiche de salaire, en plus des trois jours dérobés, la direction avait retenu le prix du bleu de travail et des bottes qu l’ouvrier mort avait endommagés. »

 

Michel, avant de passer à l’acte : « J’ai bu. Une bouteille de vin, seul sous la lumière morne. La photo de Jojo devant moi. Jojo qui frère encore. Qui a retrouvé un père mort de dignité et une mère morte de peine. Qui tous me demandent réparation, à moi. Le dernier, l’épargné, le survivant. »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Moka 07/10/2017 09:10

Il fait partie des romans que je compte lire pour cette rentrée !

Violette 07/10/2017 12:24

pour moi, c'est un incontournable... et certainement l'un des meilleurs (dit-elle sans avoir lu beaucoup d'autres titres) !!

Tiphanie 27/09/2017 21:41

Bon ba comme prévu j'ai beaucoup aimé! C'est tellement bien écrit, tellement juste dans les émotions et surprenant aussi. Il est vraiment doué ce Sorj.

Violette 28/09/2017 18:18

ah oui, moi aussi je suis fan! Les surprises t'ont plu? :) A quand ton billet?

Nad 25/09/2017 23:49

Je n'ai lu que "Profession du père", un roman dur mais un bijou à mes yeux...

Violette 28/09/2017 18:18

alors imagine : je trouve que ce n'est pas son meilleur! Tout ce qu'il te reste à lire de lui : quelle chance!

Valérie 24/09/2017 18:59

J'ai l'impression que c'est le roman de Chalandon qui divise le plus.

Violette 25/09/2017 12:14

Ah bon? je n'ai pas lu d'avis négatif!

eimelle 23/09/2017 14:38

pour le moment, j'ai aimé tout ce que j'ai lu de lui! Et celui là en fait partie!

Violette 23/09/2017 18:11

une belle plume qui prend de plus en plus de place dans la littérature contemporaine, tant mieux!

PatiVore 23/09/2017 12:34

Oh la la, j'ai beaucoup entendu parler de cet auteur mais je ne l'ai jamais lu... 8 romans à rattraper !!!

Violette 23/09/2017 14:06

commence par celui-ci si tu recherches l'excellence :)

krol 23/09/2017 09:00

Ah oui Bravo ! Je suis d'accord avec toi et comme toi j'adore cet auteur. Et dans ce roman, il montre qu'il sait surprendre le lecteur !

Violette 23/09/2017 14:07

son style est simple et efficace et ici, il a peaufiné son intrigue, il faut bien l'admettre!

Lili 22/09/2017 21:34

Décidément, un jour il va falloir que j'aille voir du côté de Chalandon si j'y suis !

Violette 23/09/2017 14:08

tu vas le trouver et TE trouver (rah c'est beau!)

Didi 22/09/2017 20:06

Coucou,
début octobre je me le procure à la fête du livre de Saint-Étienne celui là !
Bises

Violette 23/09/2017 14:08

tu as bien raison !

Ariane 21/09/2017 12:49

Je crois avoir lu deux romans de Chalandon, je n'en garde pas vraiment de grands souvenirs. Mais j'y reviendrai probablement car certains d'entre eux me tentent bien.

Violette 22/09/2017 08:11

Le Petit Bonzi est peu connu et formidable !

Luocine 21/09/2017 11:07

Je l'ai réservé à ma médiathèque

Violette 22/09/2017 08:11

j'achète peu de romans mais pour celui-ci, j'y tenais!

Angelilie 20/09/2017 18:17

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement. un blog très intéressant. J'aime beaucoup. je reviendrai. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). au plaisir

Tiphanie 20/09/2017 13:51

Je garde ton billet de côté parce que ce sera ma prochaine lecture! J'ai à la fois hâte de l'ouvrir et une petite appréhension!

Violette 20/09/2017 19:41

Je te rassure, le roman se lit très bien, il est passionnant! J'ai hâte de lire ton billet !

A_girl_from_earth 19/09/2017 22:02

Je n'ai lu qu'un roman de Sorj Chalandon pour l'instant. Tu m'impressionnes avec tes 8 !!

Violette 20/09/2017 11:23

c'est venu tout seul, une jolie rencontre (à sens unique, cela va de soi^^)

Corentine 19/09/2017 17:03

Je vois que tu as autant apprécié ce livre que moi :) Le procès est brillant !

Violette 20/09/2017 11:23

un grand moment, en effet!

Angeline 19/09/2017 16:57

j'aime me promener sur votre blog. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) à bientôt.

Violette 20/09/2017 11:25

merci! Je viendrai!

Saxaoul 19/09/2017 11:52

Je dévore tous les Chalandon également. Il traite de thèmes forts et ses romans se font écho. Celui-ci répond quelque part à "Profession du père" à mon sens.

Violette 20/09/2017 11:26

il est tout autant intimiste peut-être. On va faire une thèse sur l'Œuvre de Chalandon toutes les deux :))

Alex-Mot-à-Mots 19/09/2017 09:44

Je lui reproche justement son style si sobre.

Violette 20/09/2017 11:26

je trouve qu'il fait mouche à chaque fois!

keisha 19/09/2017 08:41

Jamais lu cet auteur, bizarre...

Violette 20/09/2017 11:26

ah oui, tu m'étonnes là! Tu aimerais pourtant !

Kathel 19/09/2017 07:37

J'ai adoré Le quatrième mur et Mon traître, beaucoup moins Profession du père. Je pense que celui-ci devrait me plaire mais je n'en fais pas une priorité.

Violette 20/09/2017 11:27

je sais déjà qu'il figurera parmi mes préférés de l'année :)

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages