Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 10:30

 

 

           Il est peu d’auteurs dont j’ai tout lu mais Chalandon en fait partie. C’est assez drôle parce que c’est dans ce dernier tome paru cette année  que j’ai trouvé le plus de résonnances avec le premier, Le Petit Bonzi que j’ai tant aimé, paru dix ans plus tôt.

           Emile vit avec son père et sa mère dans un appartement à Lyon. Son père omniprésent, comme le titre le souligne, se veut tour à tour général, pasteur évangéliste, prof de judo, parachutiste et principalement agent secret. Il initie lentement et durement son fils à ses manigances, à sa double vie, à ses mensonges surtout, car le père n’est qu’un mythomane, qu’un affabulateur. C’est une éducation militaire qui tyrannise le garçon souffrant d’un « asthme d’effroi ». Le père le frappe, le méprise, le rabaisse, parfois lui confie des missions  - et ce qui fait tenir Emile. Il a le privilège d’être lui aussi un membre actif de l’Organisation Armée Secrète, cette OAS qui est une vraie religion dans ce foyer. De foyer, parlons-en car la mère n’y circule qu’en fantôme, celle qui doit se taire et acquiescer, celle qui doit se contenter de nourrir la gente masculine.

          Ce récit d’une enfance malheureuse a sans doute une fonction thérapeutique pour l’auteur qui, on s’en étonne, a parfaitement tourné la page, a été plus traumatisé par la trahison de son ami (voir ses romans précédents) que par cette enfance maltraitée. L’absence d’auto-apitoiement donne toute sa puissance à l’œuvre qu’on a du mal à quitter puis à oublier. Cette emprise paternelle a quelque chose de malsain et de fascinant à la fois, sa maladie mentale décide de la vie de deux êtres qui paraissent sans défense, la mère et le fils. Je ne suis pas la première à le dire mais la position de la mère, son attitude passéiste et mutique paraît tout aussi condamnable que celle du père. L’éducation tyrannique qu’a subi le fils se répercute sur un de ses amis qui entre lui aussi dans le jeu de l’espionnage… Un bourreau ne peut devenir qu’un bourreau et pourtant l’éloignement du narrateur de ses parents lui a été salvateur.

         Une lecture âpre et violente que j’ai beaucoup appréciée.

 

 

Le père à son fils : « Rien ici n’est à toi, tu m’entends ? »

« Je me suis réfugié dans mon carnet à dessin, que j’ouvrais dès que j’avais peur. »

« il avait demandé à ma mère de ne plus acheter d’eau d’Evian, ville souillée par les accords de paix en Algérie. »

Un passage qui fait que j’aime tant l’écriture de Chalandon : « Mon lit était froid d’avril. L’appartement était froid d’habitude. J’ai passé mon enfance à cacher mes pieds sous la glace des draps. Ce soir-là, je n’ai pas été battu. »

« Lorsque les coups tombaient, je savais ça aussi. L’orage, la foudre, et plus rien au matin. Quelques larmes de pluie sur le front de ma mère.

  • A terre. Série de pompes ! »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Emma 10/01/2016 10:28

Comme j'ai aimé tout ce que j'ai lu de lui, je le lirai certainement !

Violette 10/01/2016 11:17

mon 2ème préféré de lui! :)

Marion 04/01/2016 16:08

On doit me le prêter prochainement. J'ai hâte de le découvrir !

Violette 04/01/2016 20:41

je viendrai lire ton avis!

Yv 02/01/2016 10:43

Moins d'enthousiasme pour moi que sur d'autres livres du même auteur, mais très bien quand même

Violette 02/01/2016 12:18

c'est vrai que j'ai adoré cette lecture!

Yuko 31/12/2015 18:33

Il reste un bon souvenir lecture même si ce n'est pas mon préféré de l'auteur.

Violette 02/01/2016 12:18

c'est mon 2ème préféré :)

yoshi73 31/12/2015 15:19

Je n'ai jamais lu cet auteur mais ce que tu écris sur cette lecture me donne vraiment envie de le découvrir ! Un ajout à mes lectures 2016 !

Violette 31/12/2015 15:22

oui, celui-là, Le quatrième mur et Le Petit Bonzi, à lire absolument !

Alex-Mot-à-Mots 31/12/2015 12:51

Un roman qui m'attend dans ma liseuse....

Violette 31/12/2015 14:15

je viendrai lire ton avis! :)

Noukette 31/12/2015 00:29

Je m'étais promis de découvrir Chalandon en 2015... loupé... Allez, 2016 sera la bonne ! ;-)

Violette 31/12/2015 09:47

je ne te gronderai pas mais le coeur y est :) Allez, en 2016 alors, j'y veille ! :)

eimelle 30/12/2015 11:58

un des livres qui m'aura marquée aussi cette année!
Bon passage à 2016!

Violette 30/12/2015 14:16

oui, je finis en beauté! Bons derniers jours 2015 à toi :)

luocine 30/12/2015 11:54

je ne suis pas une inconditionnelle de cet auteur, mais certains de ses romans sont absolument extraordinaires. Je n'ai pas lu celui-ci qui était au programme du club de lecture. Mes amies ont tellement détesté l'attitude de la femme qu'il n'a pas eu de coup de cœur . 5dommage que tu ne fréquentes pas ce club tu l'aurais peut-être sauvé !)

Violette 30/12/2015 14:17

La mère? je ne l'aurais pas sauvée, non, elle m'a horripilée aussi! Mais oui, j'aimerais fréquenter ton club :) !!!

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages