Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 18:11

Quel plaisir de retrouver Kurt Wallander après l’avoir quitté, quelques six mois plus tôt !

Mon commissaire préféré, Wallander,  vieillit mal. Son histoire d’amour avec Baiba se termine, et même si le bonhomme y est un peu pour quelque chose, il souffre de se retrouver encore une fois seul. Sa fatigue perpétuelle, ses soifs incontrôlées et ses besoins fréquents d’uriner le conduisent à consulter un médecin : il est diabétique. Se promettant de faire du sport et de perdre du poids, Wallander doit aussi affronter une douloureuse nouvelle : son collègue et ami, Svedberg, est retrouvé sauvagement assassiné dans son appartement. Pourquoi ? Qui ?

Parallèlement et de façon épisodique, une autre affaire est évoquée : trois jeunes gens ont disparu depuis la nuit de la Saint-Jean… enfin, « disparus » n’est peut-être pas le bon terme puisque, régulièrement, des cartes postales sont parvenues à leurs parents, expliquant que les jeunes faisaient un petit tour en Europe et qu’il ne fallait pas s’inquiéter. Pourtant, une des mères n’est pas dupe, elle prétend que ce n’est pas sa fille qui a écrit la carte… et elle a bien raison !

Comme très souvent dans les enquêtes de Mankell, le lecteur en sait un peu plus que Wallander mais pas assez pour rompre un suspens ici haletant. Comme d’habitude aussi, le rythme est très lent, il pourra en exaspérer certains, moi il me subjugue complètement. J’adore quand Wallander nous raconte la petite histoire du pizzaïolo chez qui il a l’habitude de se ravitailler, quand on s’embarque avec lui sur une fausse piste, quand il croise le tueur sans savoir que c’est lui, quand on sent qu’il a le béguin pour la une femme qu’il n’a vue qu’une seule fois.

Je suis complètement gaga de cette série policière, j’ai dévoré le livre à toute allure. C’était mon 6è polar de l’auteur, et dans l’ordre s’il vous plaît. Le prochain, La muraille invisible est déjà tout en haut de ma PAL.

 Encore une réflexion sur le déclin de la Suède, ce qui me fait toujours sourire, comme si ce pays nordique était le seul en proie à la violence et aux dégénérés ! Wallander s’explique à un autre flic, plus jeune que lui : « Il y a quelques années, j’aurais été d’accord avec toi. Il n’y a pas de violence gratuite, toute violence a une explication, etc. Mais ce n’est plus le cas. On n’a rien vu venir, mais il y a eu un changement dans ce pays. La violence est devenue naturelle. On a franchi un cap invisible. Des générations entières de jeunes sont en train de perdre pied. Personne ne leur enseigne plus ce qui est bien ou mal. Il n’y a plus de bien ou de mal. Chacun revendique son propre droit. Quel sens y a-t-il alors à être policier ? »

 

 

 

N.B : quand on voit la tête de l’écrivain, on se dit qu’il n’est pas allé chercher bien loin pour décrire son « héros » !

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S

Je ne connaissais pas cet auteur, mais la présentation me donne envie de découvrir un de ses ouvrages :)
Répondre
V


oh il est vraiment vraiment à découvrir, pour ses polars ou pour ses autres livres...



T

de l'auteur, j'ai adoré Les chaussures italiennes.
Répondre
V


moi aussi! j'aime tout de Mankell de toute façon!



P

C'est le premier que j'ai lu de la série et j'en ai enfilés beaucoup ensuite.  Avec bonheur et extase ! (pourtant le héros est loin d'être sexy)
Répondre
V


je me réjouis de lire la suite, si tu savais!!!



M

C'est une série extra ! cela fait un moment que je me dis qu'il faudrait que je la reprenne depuis le début car j'ai loupé des épisodes... Comme toi, j'aime beaucoup le héros ;-)
Répondre
V


c'est fou comme on s'attache à lui alors qu'il n'a rien de séduisant!



M

Il y a longtemps que je n'ai plus lu cette série et ce tome est dans ma PAL ! J'adore ta conclusion ahah.
Répondre
V


est-ce à cause de mon amour grandissant pour Mankell?... mais j'ai vraiment adoré ce tome !



J

Je pourrais recopier le commentaire de Soukee ? Le pire c'est que je n'ai même pas honte, je suis tellement peu polar...
Répondre
V


oui tu peux le recopier :-) Les polars de Mankell sont très lents, le sang ne gicle pas toutes les trois pages... si ça peut te convaincre... un peu!



P

Je ne connais pas ton commissaire préféré ni son auteur d'ailleurs.


Passe un bon dimanche. 
Répondre
V


bon dimanche à toi !



M

Oh ben il en fait une tête !!!!


J'avais adoré Les chaussures italiennes mais je n'ai jamais tenté ses polars, et pour cause je n'aime pas trop les polars !!!
Répondre
V


il ne s'agit pas de polars sanglants, c'est assez psychologique... Il me tarde de lire les autres non-polars de Mankell!



B

J'ai lu tous les Wallander et je ne me remets pas qu'il n'y en ai plus de nouveaux.
Répondre
V


ne m'en parle pas, je préfère ne pas y penser...



V

Et il fait presque la même tête quand on le rencontre. Ca donne moyennement envie d'aller le voir. 
Répondre
V


son air bougon me plaît mais oserais-je l'approcher? rien n'est moins sûr!



E

J'avais essayé cet auteur avec Les chaussures italiennes et je ne l'avais pas fini... Il faudra peut être que j'essaie à nouveau ...
Répondre
V


oh oui, réessaye, il vaut le détour!



S

Si je dis que je n'ai toujours pas lu cet auteur, je sors ? ;) Bisous !
Répondre
V


non, tu restes ... mais tu te fais taper sur les doigts et tu vas le lire dare-dare, un billet dans une semaine ! :-) Bon week-end!



A

6 mois sans Wallander, c'est long....
Répondre
V


mais oui, bien trop long! :-)



Y

héhé... J'aime beaucoup le NB :)
Répondre
V


il est bon de voir les gueules des écrivains de temps en temps... et là, ça vaut vraiment le coup, je trouve!



M

Tu n'as pas non plus choisi la photo la plus flatteuse...
Répondre
V


ben, il est comme il est, hein, j'y peux rien moi... :-)



A

J'adore cet auteur, je l'avais écouté à une conférence au Salon du livre à Paris, et je l'ai trouvé passionnant, par contre je n'avais pas trop accroché au seul Wallander que j'ai lu, Le guerrier
solitaire. Je pensais du coup m'orienter vers un non-polar pour la suite (Les chaussures italiennes) mais on m'avait beaucoup recommandé Les morts de la Saint-Jean à l'époque où j'hésitais sur le
titre à lire en premier... A voir donc.
Répondre
V


oh c'est chouette de l'avoir vu! J'avais beaucoup aimé Les chaussures italiennes aussi. Il est doué partout Mankell :-)



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées!
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages