Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 10:04
    Ça fait un petit moment que le livre me faisait de l'oeil... offert par la Fnac, la curiosité me poussait à savoir ce qu'il "valait".
    C'est une histoire de coeur, au sens propre du terme : Bruce Boutard, un quadragénaire divorcé, asocial, brusque, misogyne, réunit tous les clichés de l'homme dépourvu de sensibilité, de finesse, de tact. Souffrant d'une pathologie du muscle cardiaque, Bruce se voit greffer un coeur avec succès. Il vivra mieux déjà parce qu'il sera en bonne santé, mais surtout parce qu'il se découvrira tout autre : il nettoie et décore son appartement, il ne prend plus les femmes pour de vulgaires objets qu'on utilise puis qu'on jette, il s'habille de manière élégante, il sort, se cultive, devient souriant, agréable et courtois. Bref, l'ours s'est transformé en gentleman... qui se pose des questions ! Pourquoi tant de changements? Il comprend petit à petit que ce nouveau coeur, ce coeur "prêté" lui fait connaître de nouveaux horizons. C'est un coeur de femme, celui de Constance, décédée dans un accident de voiture à 29 ans.  Et là, j'ai adoré le féminisme sous-jacent de l'auteur. Du côté des femmes : la finesse, le goût, la noblesse, la générosité, l'art... du côté des hommes : la rudesse, la goujaterie, la lâcheté!
Bruce a donc hérité d'un coeur qui lui permet de vivre, mais aussi d'un grand nombre de sentiments jamais éprouvés, de centres d'intérêt ignorés jusque là.
En outre, cette donneuse morte a une histoire bien particulière aussi. Elle était restauratrice de tableaux anciens, plus particulièrement ceux de Paolo Uccello. Elle était aussi très amoureuse d'un homme marié plus âgé qu'elle... je n'en révèle pas plus.
    Mon avis? Agréable à la lecture, c'est cependant un livre qu'on oublie vite, je pense. Certains passages sont intéressants (le thème tout simplement de la greffe de coeur, les liens avec la peinture, la découverte de la Toscane), d'autres sont drôles, mais l'histoire finit en eau de boudin, c'est un peu dommage. Les clichés sont nombreux (parfois jouissifs, il faut l'avouer), les femmes sont toutes belles et débordantes de qualités.
Pour faire vite, je dirais que j'ai plus ou moins adhéré au fond, un peu moins à la forme.

Un extrait où l'ex-femme de Bruce parle du changement radical qui s'est opéré chez lui "J'ai divorcé d'un alcoolique fumeur, égoïste, rabat-joie, mal habillé, vivant dans un taudis... bégaya-t-elle, hilare. Et je me retrouve à boire le thé dans un salon qui sent le Pliz, chez un type branché, souriant, impeccable, qui s'intéresse à mon travail pour la première fois de sa vie !"

Tatiana de Rosnay est journaliste pour Elle et critique littéraire pour Psychologies magazine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Géraldine 02/03/2010 20:17


J'ai trouvé ce livre bien agréable à lire.


Theoma 28/10/2009 12:55


J'organise un nouveau challenge susceptible de t'intéresser car il répertorie les coups de coeur de la blogosphère...@ bientôt !


Majanissa 28/10/2009 10:59


Il y a des livres comme ça auxquels on n'adhère pas c'est normal :D.


Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages