Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 11:44

D'acier - Silvia Avallone • Éditions Liana Levi

       J’avais tellement aimé Marina Bellezza de la même autrice que j’ai pas oublié son nom, me jurant de lire un autre de ses livres. C’est chose faite.

       Anna la brune et Francesca la blonde sont amies depuis toujours. A 13 ans, leurs corps de rêve attirent les regards dans le quartier pauvre de Piombino, en Toscane, une petite ville plantée en face de l’île d’Elbe. Les adolescentes savent qu’elles plaisent et en jouent, se trémoussant sur la plage ou dans la salle de bain d’Anna, fenêtre grande ouverte. Cette amitié forte et sensuelle sera mise à mal par l’irruption d’une vie amoureuse pour Anna. La situation familiale des deux jeunes filles accentue le gouffre qui est en train de se creuser entre elles : le père d’Anna, vivant de petits ou gros trafics, disparaît régulièrement ; le père de Francesca, lui, est d’une jalousie maladive envers sa fille et tient à la garder enfermée, protégée des regards des garçons. Eloignées l’une de l’autre, elles vont vivre, aimer (ou pas), se casser la figure, mûrir… avec le secret espoir de retrouver l’amie chérie. Tout ça dans une ville nerveuse et bruyante qui vit au rythme de l’aciérie dévoreuse qui emploie et use presque tous les hommes de Piombino. Tout ça autour de l’année 2001, de l’attentat de New-York, de l’émergence des portables, de l’engouement pour les boîtes de nuit qui font aussi bordels…

       C’est un roman solaire, charnel, italien qui nous embarque, sous un cagnard pas possible, dans une amitié qui ne peut que faire penser à L’Amie prodigieuse de Ferrante. Les filles ont une place à se faire dans une société machiste et industrielle, il s’agit de se servir de cette beauté à bon escient et de tenir bon en pensant à un ailleurs meilleur – une escapade à l’île d’Elbe serait déjà une exaltation. J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman, dépaysant et chaud dans tous les sens du terme. Je reprends la remarque d’un critique littéraire : « Une paire de Lolita qui aurait fugué de chez Nabokov pour faire un tour chez Zola. » car je la trouve très juste. Entre innocence et sex-appeal, les filles sont au centre du roman mais les conditions des ouvriers dans cette usine qui les emploie et les broie aussi, occupe également une place considérable. C’est le premier roman de Silvia Avallone, publié en 2010, je trouve que Marina Bellezza (sorti trois ans plus tard) est un brin plus subtil et plus élaboré encore, mais c’est à tous les coups une autrice à suivre !

L’adaptation cinématographique existe (voir couverture du livre).

« C’était un jeu et pas un jeu. Au-dessus du lavabo, dans le miroir taché de dentifrice, la blonde et la brune se reflètent dans leur version la plus délurée. Immobiles et trépidantes. Lèvres avancées en bouderie, cheveux défaits. La stéréo en équilibre précaire sur le lave-linge, volume au maximum. Un vieux CD d’Alessio, des années 90.[…] Leur corps pulse comme la musique, avec la musique. Elles attendent que la chanson commence pour se déshabiller. La fenêtre est ouverte. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Je n'avais pas vu ta présentation. Je l'ai aussi beaucoup aimé comme j'avais aimé Marina Bellezza. Je crois que j'ai un faible pour les auteurs italiens. Merci pour ton ressenti j'aime aussi les lire quand je connais le livre, c'est toujours intéressant de voir comment les autres lecteurs ou lectrices l'ont perçu...
Répondre
V
merci Manou, tu es toujours si adorable et bienveillante!
K
J'ai beaucoup aimé ! Elle est chouette et très juste la citation du critique littéraire...
Répondre
E
je n'ai pas encore lu Marina Bellezza qui est pourtant dans ma PAL, mais je garde un grand souvenir de d'Acier!
Répondre
V
je trouve que Marina Bellezza est encore meilleur. Une autrice à suivre en tous cas!
T
Tu me donnes envie de découvrir ce roman, et en effet on peut difficilement mettre de côté l'amie prodigieuse quand on parle d'une histoire d'amitié en Italie du coup. Je n'ai jamais réussi à lire Nabokov mais la référence à Zola me suffit amplement, t'imagines bien ;) Un emprunt à la bibliothèque j'imagine?
Répondre
V
oui, désolée ! :) J'ai lu Lolita quand j'avais 20 ans et ce bouquin m'a fascinée!
D
Si ça te fais penser à l'amie prodigieuse, alors, je vos mal comment résister. Généralement, j'aime beaucoup la littérature italienne.
Daphné
Répondre
V
c'est réussi à tous points de vue, vraiment.
U
Je l'ai lu et apprécié mais lui ai aussi trouvé plein de défauts... je préfère et préfèrerai toujours "L'amie prodigieuse" (inégalable dans son genre à mon humble avis..)
Répondre
V
ah on est d'accord, c'est l'atmosphère qui y m'a fait penser, mais la saga de Ferrante reste extra-ordinaire!
L
Ce livre a beaucoup plu à mon club de lecture je n'arrive pas à savoir si je l'ai lu, en tout cas je n'ai pas fait de billet, et c'est certain que le thème est très proche des romans de Ferrante
Répondre
V
oui, il est très agréable à lire mais pas aussi bon que ceux de Ferrante, mais sans doute ne devrais-je pas comparer!
V
oui, il est très agréable à lire mais pas aussi bon que ceux de Ferrante, mais sans doute ne devrais-je pas comparer!
M
Comme je n'étais aps du tout attirée par l'amie prodigieuse, je ne sais pas si ce livre pourrait me plaire... Je note peut-être à l'occasion...
Répondre
V
je les ai comparés pour le pays, le contexte, la saison… c'est tout.
D
Coucou,
oui une auteure à suivre, je lirais Marina Bellezza c'est sur ! Et celui-là je l'ai beaucoup beaucoup aimé
https://imagimots.blogspot.com/2019/08/dacier-de-silvia-avallone.html
Bisous virtuels en espérant que tu ailles bien ;-)
Répondre
V
merci Didi, je viens te lire! Oui, ça va merci, toi aussi?
A
Une lecture marquante à plus d'un titre.
Répondre
D
Coucou, oui tout va bien côté santé et j'attends le déconfinement et ses aléas ...
Bises
V
c'est ça !
D
Manou m'avait déjà aussi donné envie de lire ce roman, et ton avis me conforte dans cette idée.
Répondre
V
tant mieux!
A
Je trouve, comme toi, très juste la citation du critique littéraire que tu as choisie. Et je note aussi le deuxième titre, même si D'acier n'avait pas été un coup de cœur, l'entrelacement des thèmes et le portraits des deux filles m'avaient touchée.
Répondre
V
pareil, pas loin du coup de coeur, mais quand même pas^^
S
J'ai beaucoup aimé ce roman également. Je n'ai rien lu d'autre de l'autrice mais j'y compte bien.
Répondre
V
je te conseille vivement Marina Bellezza!
L
Je l'ai repéré depuis un moment, mais j'ai encore le dernier tome de "L'amie prodigieuse" à lire.
Répondre
V
Honnêtement, les romans de Ferrante sont tout de même un petit cran au-dessus en ce qui concerne l'écriture. Mais l'ambiance est à découvrir.
K
Un coup de coeur pour moi que ce roman. Et je n'ai pas été déçue par les autres romans de Silvia Avallone (Marina Bellezza, La vie parfaite). Autant dire que j'attends le prochain ! ;-)
Répondre
V
je te comprends, je lirai La vie parfaite, enfin j'espère!
I
Il est dans ma PAL, chic ! Et vu la grisaille qu'il fait aujourd'hui, tu me donnerais presque envie de le commencer tout de suite !
Répondre
V
oh oui, tu verras, c'est plein de soleil, de chaleur et de sensualité!

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées!
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages