Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 12:21

 

 

            J’avais déjà rencontré cet auteur avec Le Club des Incorrigibles Optimistes découvert en livre audio et qui m’avait bien plu. Lecture version papier pour son dernier roman.

            Tom Larch a une mère hindoue et un père britannique. Né à New Dehli et élevé en Inde jusqu’à ses huit ans, il va d’abord mal accepter le changement pour une vie occidentale en déménageant avec ses parents à Londres. La maladie de sa mère, l’adultère de son père vont l’amener à prier, un soir, dans sa chambre, seul, entouré de bougies. Suite à cela, la maison va brûler, sa mère aussi, Tom va survivre. A dix-huit ans, en révolte contre son père, il va s’engager dans les Royal Marines. Pendant près de quinze ans, il va, de manière stupéfiante, à de nombreuses reprises, frôler la mort, l’éviter toujours. Son dernier exploit bien involontaire est de survivre à un crash d’hélicoptère.

            Légèrement blessé, il devient un héros et une journaliste de renom, Helen, va en profiter pour réaliser un reportage sur lui. C’est un succès médiatique international. Les deux trentenaires au caractère bien trempé vont tomber amoureux et concevoir une petite Sally. Pour clore cette histoire aux multiples rebondissements, Tom accepte de retourner en Inde pour retrouver le fils (adulte) d’un milliardaire. Encore des voyages, encore des surprises, encore des rencontres.

            J’ai été déçue par ce roman, inutile de le cacher plus longtemps. On a du bon gros romanesque, on ne s’ennuie pas une seconde, on voyage beaucoup (et les descriptions et anecdotes hindoues et londoniennes constituent, d’après moi, les points forts du roman). Le personnage de Tom Larch qui semble être immortel (d’où le titre…) est forcément attirant. Mais… mais l’ensemble n’est pas crédible, les histoires d’amour  qui avaient l’air de sortir de nulle part ne m’ont pas convaincue et j’ai trouvé les personnages féminins grossièrement dessinés. Une lecture de bonne femme, quoi ! J’avais trouvé plus de subtilité dans Le Club des Incorrigibles Optimistes où la part historique était bien plus intéressante qu’ici. Je me demande si ce n’est pas moi qui traverse une période où je fais la fine bouche. Car Jean-Michel Guenassia a incontestablement un grand talent de conteur.

 

« Le pilote s’arc-boutait sur le manche pour maintenir en l’air notre appareil, qui continuait à tournoyer. Puis une barre de fer se rua à la rencontre de mes os, une fournaise traversa mes paupières. Il y eut une explosion et tout s’éteignit.

Je suis mort le jeudi 5 février 2004 à 7h35 du matin. Je ne sais pas si j’ai été tué alors que l’hélicoptère était en vol ou lorsqu’il s’était écrasé au sol. Personne n’a été capable de me le préciser. En vérité, je m’en fous. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sylire 21/02/2015 21:26

Je suis en train de le lire et j'ai tout à fait le même ressenti que toi. Ça manque de subtilité !

Violette 23/02/2015 16:40

ça m'a vraiment lassée au bout d'un moment, j'ai aimé le début mais après...

Ariane 20/02/2015 20:34

Voilà qui ne donne pas envie !

Violette 21/02/2015 16:47

mais oui, je sais bien... :-(

Philisine Cave 20/02/2015 13:41

tu as le droit d'attendre le meilleur d'un auteur dont tu as apprécié les précédentes œuvres, non ? Il est fort envisageable que je sois aussi exigeante que toi à son encontre maintenant. Bisous

Violette 20/02/2015 15:29

oh merci de me rassurer, Philisine ! Ce qui m'inquiète, c'est que je n'aime rien de ce que je lis en ce moment.... coïncidence? panne de lecture? je ne sais pas! Bon week-end !

Alex-Mot-à-Mots 20/02/2015 08:55

Encore un avis mitigé sur ce roman. Je reste avec le bon souvenir du Club des incorrigibles optimistes.

Violette 20/02/2015 10:03

qui d'autre? Je n'ai lu que des dithyrambes sur ce livre !

Céline 19/02/2015 10:20

Oups, ta note ne me tente pas du tout. D'autant qu'après avoir aimé "Le clud des incorrigibles optimistes", je me suis un peu ennuyée avec "La vie rêvée d'Ernesto G."

Violette 20/02/2015 10:02

l'auteur produit des textes de qualité inégale, apparemment. Dommage.

jerome 18/02/2015 12:42

J'avais beaucoup Le Club des Incorrigibles Optimistes mai je n'ai pas retenter ma chance avec cet auteur depuis. Ta déception me confirme que je ne vais pas me précipiter.

Violette 19/02/2015 09:15

certains l'ont adoré, hein!?

Léa Touch Book 17/02/2015 18:27

J'ai adoré ce livre !!! :)

Violette 17/02/2015 19:47

je sais, et je pensais éprouver le même genre de sentiment.

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages