Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 21:59

Je me souviens que Le Club des Incorrigibles Optimistes était sorti en 2009, la même année que Le Cercle Littéraire des amateurs d’épluchures de patates et que, sans connaître ces deux romans, je les avais mis dans le même sac, les considérant comme des bluettes sans profondeur (je ne sais pas si c’est pareil pour vous mais j’ai souvent un a priori très marqué pour un livre avant même de l’ouvrir…). Il est vrai que je ne m’étais pas trompée pour le livre des Patates mais ce Club des Incorrigibles Optimistes, découvert en livre audio, est d’une qualité autrement meilleure.

            Michel Marini est un adolescent vivant à Paris au début des années 60. Passionné de lectures, de musique rock et de baby-foot, il fréquente très régulièrement les bistros de la capitale, en particulier le Balto où il fera, un jour, une rencontre stupéfiante : à l’arrière du café, une pièce est occupée par des exilés politiques jouant aux échecs et des célébrités telles que Sartre ou Kessel se joignent régulièrement à eux. Michel va petit à petit s’intégrer au groupe, au Cercle, se mettant à apprendre à jouer aux échecs et à écouter les histoires farfelues, romanesques ou terrifiantes de ces réfugiés venus de l’Est.

Roman initiatique, Michel s’épanouit dans une amitié très forte avec Cécile, la fiancée de son frère Franck. Il découvre aussi la souffrance de perdre un être cher puisque Pierre, le frère de Cécile, meurt le dernier jour de la guerre d’Algérie.  Enfin, il apprend le positif comme le négatif de l’amour dans les bras de la jolie Camille.

Ce roman choral est riche et touffu. De nombreux personnages prennent la parole, racontant un passé souvent lié au stalinisme de près ou de loin, dans un contexte plein de charme : le Paris des années 60. Jean-Michel Guenassia le dit lui-même dans l’entretien qui lui est consacré à la fin du livre audio, c’est une période qui n’a généralement qu’une toute petite place dans la littérature, et c’est bien dommage.  Que peut-on retenir de ce long roman (21h30 d’écoute !) ? Michel et sa passion de la lecture (il lit dans la rue à ses risques et périls, il lit au lycée, un bouquin posé discrètement sur ses genoux), le jogging au Luxembourg avec Cécile, Sasha qui truque les photos pendant la guerre froide (l’ennemi ne doit jamais paraître, les chefs doivent toujours sembler beaux et jeunes), Leonid et son histoire d’amour impossible, …

 

Je situe le livre quelque part entre Le Cercle des poètes disparus et Les Faux-monnayeurs (méga référence pour moi !), plein de tendresse, dense en personnages, en histoires et en anecdotes, il est tout le contraire de ces livres au style minimaliste et sobre (comme Le tort du soldat, par exemple,  que j’aime beaucoup aussi !). Il nous emplit, nous gonfle de vie, nous rend nostalgique. Que le livre ait reçu le Prix Goncourt des Lycéens en 2012 n’est pas étonnant. J’ai aimé et Stéphane Ronchewski y est pour beaucoup, sa voix a pris l’accent tour à tour hongrois, russe, tchèque avec une aisance et une justesse vraiment appréciables. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Violette - dans Livres audio
commenter cet article

commentaires

hexagon 07/01/2015 10:13

Je n'ai pas pour habitude de lire d'aussi gros livres, mais les personnages sont tellement attachants que j'aurais bien voulu que l'histoire continue encore, moi j'ai beaucoup aimé cet ouvrage :-)

Violette 12/01/2015 09:39

oui, lecture très agréable, on en redemande...

Manu 12/08/2014 21:34


Ah tiens, c'est drôle, mais autant j'ai adoré les patates, autant je me suis désintéressée du deuxième livre de cet auteur et je n'ai donc pas envie de lire celui-ci.

Violette 13/08/2014 18:24



j'ai cru comprendre que beaucoup trouvaient le 2è moins bon que ce 1er. ... à voir...



sous les galets 08/08/2014 06:40


Comment toi j'imaginais quelque chose d'assez bien pensant avec ce livre , à cause du titre sans doute, et je l'ai vraiment beaucoup aimé, c'est exactement l'inverse d'un livre optimiste, mais
c'est un roman dont je me souviens encore deux ans après...

Violette 13/08/2014 18:15



tu as bien résumé. Un beau voyage spatio-temporel.



Odeurs de livres 07/08/2014 08:36


je viens de lire La  vie rêvée d'Ernesto G. de Guenassia et j'ai beaucoup aimé aussi.

Violette 13/08/2014 18:13



ok, je le note alors même si certains lecteurs ont moins aimé... en livre audio peut-être encore?



-Perrine- 04/08/2014 20:54


Même sentiment que toi, d'une belle richesse envoutante ! La longueur du roman permet de s'imprégner des personnages...et on a du mal à les quitter ! :)

Violette 13/08/2014 18:12



tout à fait, j'ai passé une bonne partie de l'été à lire des pavés et je dois dire que c'est ... épanouissant!



Valérie 03/08/2014 16:01


Je l'ai préféré à son second mais je n'ai pas une folle envie de relire l'auteur. 

Violette 13/08/2014 18:10



certains adorent le second, d'autres ne l'aiment pas du tout... 



Malika 03/08/2014 10:47


Comme toi je l'avais lu avec quelques à-priori à sa sortie, et comme toi j'ai été subjuguée !!! Ce fut un énorme coup de coeur pour moi, l'histoire, les personnages, le style de Guénassia (...
qui ne se dément pas avec son second roman "La vie rêvée d'Ernesto G") ... bref, une vraie merveille !

Violette 13/08/2014 18:09



ah, une fan de Guenassia! Moins subjuguée que toi, je ne sais pas encore si je lirai son 2è roman...



cristie 02/08/2014 21:02


Il est dans ma PAL celui-ci !

Violette 13/08/2014 18:08



et tu ne l'en sors pas parce qu'il est très gros, n'est-ce pas? :-)



Alex-Mot-à-Mots 02/08/2014 20:12


Une lecture dont je garde un bon souvenir.

Violette 13/08/2014 18:07



très agréable mais pas transcendant non plus!



A_girl_from_earth 02/08/2014 00:31


On m'avait offert ce livre que je voulais vraiment lire à l'époque mais j'ai dû m'en servir comme écrase-araignée un jour (pavé lancé de loin tellement j'avais la trouille).  

Violette 13/08/2014 18:07



je préfère laisser vivre les araignées que d'abîmer un livre:-) Ceci dit, il doit être assez gros pour un effet ... radical !



eulimene 01/08/2014 17:50


Exactement comme Noukette .... je le lirai un jour, je le lirai !

Violette 13/08/2014 18:06



tout arrive, tu vois!



Noukette 01/08/2014 15:37


Il fait partie de ces romans que je me promets de lire depuis une éternité...

Violette 13/08/2014 18:06



j'étais comme toi  !



Céline 01/08/2014 10:49


J'avais vraiment aimé ce roman plein de tendresse et de fraicheur ! J'ai moins aimé le suivant de l'auteur par contre. 


J'ai lu les Faux monnayeurs au moins trois fois... :-)

Violette 13/08/2014 18:05



on est d'accord pour Les Faux Monnayeurs que je me promets de relire depuis des années. 



Emma 01/08/2014 09:09


Il est dans ma PAL depuis sa sortie en poche :-)

Violette 13/08/2014 18:04



une bonne lecture d'été, me semble-t-il ;-)



coinlectureheloise 01/08/2014 07:20


Je l'ai emprunté à la bibliothèque et j'ai du le rendre avant de l'avoir terminé. en version audio, il passerait peut être mieux.

Violette 13/08/2014 18:04



ah zut, rendre un livre sans le terminer? quelle torture! Il est long mais je l'ai trouvé bon!



Odeurs de livres 01/08/2014 06:17


j'ai bien aimé cette lecture , je vais lire le dernier Guenassia  : La vie rêvée d'Ernest G.

Violette 13/08/2014 18:03



j'en ai entendu du bien comme du moins bien... je ne suis pas encore sûre de vouloir le lire...



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages