Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2018 2 23 /01 /janvier /2018 21:12

                Puisque j’avais aimé Dans le désert de Julien Blanc-Gras, je n’avais aucune raison de passer à côté de cet album qui est l’adaptation de son roman à succès du même titre.

                 Dans son préambule, l’auteur nous explique que ce qui l’a toujours intéressé depuis le plus jeune âge, ce sont les atlas, les cartes routières, la géographie, les planisphères, en bref : « J’avais trouvé un sens à ma vie : j’allais voyager ». Sans prétention, il se déclare « touriste » plutôt que reporter, anthropologue ou journaliste. Il nous emmène en Colombie où il se sent plus en sécurité qu’on ne l’aurait cru (sauf dans un bus qui sillonne la Cordillère des Andes). En Inde, fanatisme religieux, mendicité, couleurs et densité de la population l’impressionnent. En Tunisie, il teste pour la première fois le club de vacances mais au son de « darladiladada », il fuit à toutes jambes. Dans le désert marocain, il est dérangé par la sonnerie d’un portable. Au Brésil, il s’essaye au « Favelas tour » qui propose de « voir des pauvres en vrai » ! Une pause parisienne permet à Julien de comprendre qu’il a besoin de repartir au plus vite. Au Mozambique, il  découvre des territoires encore jamais explorés par l’homme.

               C’est gentillet, drôle, sympathique. J’aime bien, comme pour Dans le désert, l’humilité et la naïveté de Julien, les beautés qu’il admire, les peurs qu’il avoue, les déviances qu’il dénonce (ce scientifique qui préfère ses mollusques aux autochtones malgaches, mais quelle horreur !) Des évidences qu’il est parfois bon d’exprimer pour ce type qui a la bougeotte et qui éprouve une vive curiosité pour l’autre, les autres, l’ailleurs. Le dessin, vif et coloré abonde dans le même sens, celui de la soif de la découverte… pour celui qui serait peut-être un « anti-touriste » par excellence ?!

« Je ne sais pas si Dieu existe mais, à vrai dire, je n’en rien à foutre. L’important, c’est de le chercher. »

« J’essaye de me figurer le nombre de personnes qui, sur cette terre, vivent et meurent sans jamais avoir l’occasion de s’éloigner de leur lieu de naissance. »

« Je ne me demande pas où j’irai demain. Pour l’instant, je sais où je suis. Je suis adossé contre la croûte terrestre, écrasé par le bonheur d’être vivant, ici et maintenant. Immobile, je me fonds dans le paysage. »

Partager cet article

Repost0

commentaires

luocine 28/01/2018 12:15

qu ede BD en ce moment , influence d'angoulème?

Violette 28/01/2018 21:44

non non, une lecture sur trois c'est BD par ici, et toute l'année :)

dasola 25/01/2018 17:04

Bonjour Violette, cette BD m'a l'air en effet très sympa. Je la note pour l'emprunter en biblio. Et puis après tout, quand je visite un pays, je suis une touriste... Bonne après-midi.

Violette 26/01/2018 10:30

divertissant et enrichissant! Bonne journée!

A_girl_from_earth 24/01/2018 23:21

Je suis une inconditionnelle de Julien Blanc-Gras ! J'avais adoré Touriste. Bon, je ne lis quasiment les adaptations BD, même si j'aime beaucoup les BD en général, à l'inverse des adaptations en film, où là, j'aime comparer, mais cet album est une bonne idée de cadeau !

Violette 26/01/2018 10:29

Les dessins sont vraiment sympa, je te conseille cette lecture!

Saxaoul 24/01/2018 19:36

J'aime bien ce que fait Julien Blanc-Gras même si ses écrits ont parfois un goût de trop peu. Si je tombe sur cette BD à la médiathèque, il est possible que je ne résiste pas trop longtemps quand même...

Violette 26/01/2018 10:28

pour se divertir de manière pas trop bête, c'est top!

Jerome 24/01/2018 17:41

Pas forcément un indispensable on dirait...

Violette 24/01/2018 17:43

ça reste bien sympa, pas de reproches à faire!

Eve-Yeshé 24/01/2018 13:49

je me laisserais bien tenter les citations me plaisent bien et le dessin aussi!

Violette 24/01/2018 16:53

son univers me parle, j'aime le voyage et sa façon de l'aborder.

Mimi 24/01/2018 09:05

Le thème est sympathique et le dessin me plaît, alors y’a qu’à !

Violette 24/01/2018 16:54

c'est cela :)

manou 24/01/2018 08:24

Je ne connais pas du tout ces auteurs...Il faudra que je furète à la médiathèque et à l'occasion, je ne dis pas non ! merci pour ta chronique

Violette 24/01/2018 17:45

Mademoiselle Caroline a aussi fait La Différence invisible, une BD sur l'autisme Asperger.

Moustafette 24/01/2018 08:12

J'aime beaucoup la dernière citation !