Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 15:19
Qui ne connaît pas le nom de Corto Maltese? Il était grandement temps pour moi de le lire ! 
D'autant plus que j'ai déniché une nouvelle collection aux Classiques & Contemportains chez Magnard : 

   Un poche bien sympathique, plutôt destiné aux collégiens et lycéens et surtout bien moins cher que les grandes BD hors de prix (à peine 6.18 euros pour celui-ci). La BD intégrale en couleurs est accompagnée de tout un appareil pédagogique (questions, info sur le contexte historique, bibliographie, lexique de la bande dessinée...). 
  L'intrigue est simple : Nous sommes en 1904-1905, pendant la guerre russo-japonaise. La fin des hostilités est sifflée, pourtant un mutin russe, Raspoutine, refuse de se rendre, abat son capitaine avant de prendre la fuite et de tuer deux autres soldats. Pendant ce temps-là, un reporter américain, London, qui n'est autre que le célèbre écrivain Jack London, observe avec distance et ironie les événements historiques. Il proposera son aide à Raspoutine et ce n'est qu'à la page 59 qu'on rencontre enfin Corto! Corto qui s'en ira dans l'épilogue avec Raspoutine en direction de l'Afrique.
  La BD porte donc bien mal son titre ... c'est London le héros de cet opuscule, mais ce sont les premières aventures chronologiques de Corto Maltese. J'ai aimé ce que j'ai lu et vu (Corto est très beau!), mais je suis restée sur ma faim, j'aurais voulu en lire plus, en savoir davantage. Si j'ai bien compris, la suite se trouve dans Ballade sur la mer salée (quel titre!), que j'ai hâte de trouver!



dans la 2ème vignette : Raspoutine, dans la dernière : London.



Hugo Pratt (décédé en 1995) a adapté L'île au trésor en BD.
Repost 0
Published by Violette - dans Lectures - BD
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 13:19

    Deux tomes. Du suspense, un lourd secret de famille, des personnages forts, des illustrations envoûtantes, un ensemble royal ! On ne s'ennuie pas deux secondes! Ah, j'ai vraiment bien aimé!
 
           
        



       L'intrigue se passe à Paris, entre les événements de la Commune et le début du XXe siècle. Une jeune garçon né avec une horrible déformation de la mâchoire (qui l'empêche de parler) est adopté par un couple de bouchers qui élèvera Tristan avec tendresse et amour. Devenu plus grand, Tristan se découvre une passion et un talent pour la peinture (et cet amour naîtra grâce au sang du bétail, avec lequel il peindra une fresque - d'où la première de couverture ... -). Mais Tristan est la victime d'un lourd secret, il sent que le comportement de ses "parents" et de la cousine Justine qui vient le voir si souvent est suspect et cache quelque chose.






 
             Dans le tome 2, Tristan fait la connaissance de Mathilde, une séduisante galériste, qui tente de révéler les talents du jeune artiste au grand public.  L'homme est touché par tant d'attention et de tendresse ... C'est l'assassinat de ses parents adoptifs qui le mettra petit à petit sur le chemin de la vérité. Qui sont ses véritables parents? D'où vient sa difformité?
       Frank Giroud confirme une fois de plus son incroyable talent pour les thrillers palpitants ; rappelons qu'il est également le scénariste du Décalogue. En 2002, ce Toulousain agrégé d'Histoire obtient le prestigieux Max und Moritz du Meilleur Scénariste International.
      Ruben Pellejero est un dessinateur espagnol, Le Silence de Malka est honoré par le festival d'Angoulême comme meilleur album étranger.

      A noter : Secrets est une série de récits qui comprend d'autres volets : L'Echarde (2 tomes), Samsara (2 tomes), Le Serpent sous la glace (3 tomes) et Pâques avant les Rameaux (1 tome).


 
  Mes premières tentatives de lecture de bédé se soldent donc par un succès... et une envie pressante de poursuivre cette route  

Repost 0
Published by Violette - dans Lectures - BD
commenter cet article
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 14:26


   J'ai découvert cette adaptation du célèbre roman de Melville en BD. Pour ceux qui ne connaîtraient pas (encore), Moby Dick est le nom donné à une baleine blanche et le roman raconte l'obsession du capitaine Achab à vouloir tuer cette baleine.
Impression très étrange de retrouver un pavé de quelques 700-800 pages (si mes souvenirs sont exacts) réduit à une trentaine de pages et quelques dizaine d'images...

Voici la 2ème page :

et le fameux regard de confrontation entre Achab et Moby Dick :

   L'adaptation n'a rien d'extraordinaire, le roman est résumé, extrêmement résumé, sans apporter une réelle touche d'originalité. Il peut, en revanche, très bien convenir à de jeunes lecteurs (dès 4-5 ans même), qui voudraient se familiariser avec l'histoire.

A noter, trois choses :
- d'autres BD se sont inspirées du roman de Melville, notamment une écrite par Jean Rouaud (l'auteur des Champs d'honneur) qui serait apparemment une réussite. Une autre BD transpose le roman d'aventure à la science-fiction (Moby Dick est une grande comète blanche et le Pequod, le navire, devient une grande comète blanche)
-  Will Eisner a adapté d'autres grands auteurs en BD (Cervantès, Kafka).
- pour les profs de français, Moby Dick (celui de Melville) figure dans la liste des lectures recommandées par les Instructions Officielles pour la classe de 3ème. Entre le roman, les adaptations cinématographiques, musicales, en dessin animé ou en BD, y'a de quoi faire...

Enfin, une adresse qui nous permet d'y voir plus clair en ce qui concerne les relations entre BD et littérature :
http://mediathequesoultz.over-blog.com/pages/LAdaptation_Litteraire_en_Bande_Dessinee-576119.html

Repost 0
Published by Violette - dans Lectures - BD
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 14:22
           Si j'osais, je me lancerais le défi d'apprendre à mieux connaître l'univers de la BD ... Je ne sais pas si je serai constante et régulière, mais voici ma première tentative :


    Jeanne et quelque membres de sa famille viennent retaper la maison familiale dans le but de la vendre. La grand-mère est atteinte d'Alzheimer, les enfants courent partout, le grand se moque du petit, le meilleur ami de la famille se dévoue décidément beaucoup... L'histoire est simple, authentique et touchante. Les illustrations comme le texte brillent de réalisme et de justesse. Une jolie découverte, agréable à lire et à regarder! Un auteur qu'il ne faut pas perdre de vue...

Repost 0
Published by Violette - dans Lectures - BD
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages