Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 23:30

 

 

 

C’est avec un petit pincement au cœur que j’ai commencé cette lecture sachant que c’était le dernier tome d’une série que j’ai adorée. Et j’ai trouvé cet opus encore meilleur que les précédents.

C’est la fin de la guerre, donc presque deux ans après la fin du tome 3. Liesse générale, fête de la paix, fin des privations et de la peur… mais à ces marques de bonheur s’oppose vite la réalité des faits : tant d’être chers sont morts et ne reviendront pas, ceux qui reviennent sont dans un état lamentable et puis il y a les Juifs veulent fonder un pays rien que pour eux. Judith, l’amie juive de Steffi – âgée de 18 ans, ne conçoit même pas qu’on puisse côtoyer d’autres personnes que les Juifs, qu’on puisse vivre en Suède éternellement… et c’est pourtant ce que Steffi semble avoir décidé. Elle a des amis dans ce pays, elle parle la langue couramment, elle est maintenant bachelière, elle connaît ses premiers émois amoureux avec un Suédois. Pourquoi partir ? pour rejoindre qui ? elle est toujours sans nouvelles de ses parents. Malgré tous les obstacles qu’elle a connus, malgré les difficultés, l’éloignement de ses parents, malgré la rusticité et la sécheresse de sa mère d’accueil, tante Marta, Steffi se sent une privilégiée, elle a pu poursuivre ses études, elle a trouvé une oreille attentive quand elle en avait besoin.

Nelli, elle, surprend une conversation entre ses deux parents d’accueil. Sigurd ne voudrait pas la garder maintenant que la guerre est terminée, elle coûte trop cher, mais tante Alma l’aime tant qu’elle hésite. Pour Nelli, cette nouvelle est un choc. Elle se renferme sur elle-même, rencontre une artiste peintre qui, la choisissant pour modèle, la couvre aussi d’éloges.

Les deux sœurs se promettent encore une fois de ne plus se quitter. Et une lettre venue d’Amérique demande réflexion : c’est tante Emilie et oncle Arthur qui proposent à leurs deux nièces de les rejoindre dans le New Jersey et de les adopter, de financer leurs études. Recommencer une nouvelle vie ? dans un autre pays ? dans une autre langue ?

La fin cache une autre surprise aux lecteurs. C’est émue et bouleversée que j’ai refermé ce roman. Annika Thor a le don d’être juste, sans manichéisme aucun, sans exagérations, sans pathos. Elle permet aux adolescents de découvrir non seulement un pays mais aussi un pan de l’histoire de la seconde guerre mondiale. Le style est remarquablement fluide, on lit, on lit, on lit. Sans hésitation, je classe l’ensemble de la série dans ma catégorie des coups de cœur. Aucun bémol ne vient assombrir mon engouement.

 

 

Deux extraits.

ü  Judith, l’amie juive de Steffi a retrouvé sa sœur, tuberculeuse. Malheureusement, la sœur décède et Judith perd complètement la raison. Elle se rase la tête, tient des propos incohérents et finalement, Steffi, sa seule « famille », signe l’autorisation de l’interner en hôpital psychiatrique.

            « Quelques semaines après l’hospitalisation de Judith, elle obtient enfin l’autorisation de lui rendre visite. Elle achète une orange qu’elle compte lui offrir.

            Ce fruit à la couleur lumineuse était impossible à trouver pendant les années de guerre. Steffi a du mal à se souvenir de son goût. Les premières bananes sont également arrivées en Suède et dès que le prix deviendra plus abordable, elle en achètera pour les frères et sœurs de Maj. Elle imagine déjà le bonheur de la petite Ninni quand elle savourera pour la première fois une banane douce et fruitée. »

ü  « -  Tante Marta, sais-tu comment j’appelais cette maison au début ?

   -  Non ? Dis-moi.

   -  La maison du bout du monde.

   -  Le bout du monde… oui, ce n’est pas totalement faux.

   -  Je ne suis pas d’accord, fait Steffi, ce n’est pas le bout du monde ici. Nous sommes au milieu du monde. Le monde n’a pas de bout. Il est aussi vaste que nous avons le courage de l’admettre. »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Violette - dans Lectures - jeunesse
commenter cet article

commentaires

Gwenaelle 05/12/2011 08:24


Comme toi, j'ai adoré cette série! Aucun bémol, je suis d'accord! A faire découvrir... 

Violette 05/12/2011 10:08



eh oui, elle est trop méconnue, c'est dommage!



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages