Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 10:48

 

Ce petit roman regroupe deux thème forts : le divorce et les mensonges que peuvent raconter des enfants et des adolescents.

Aurélie est fille unique. Un jour, sans crier gare, ses parents lui annoncent qu’ils se séparent. Ce qui perturbe le plus l’adolescente, c’est que rien ne lui laissait supposer une mésentente ou un désamour… et puis il y a cette façon de se séparer, sans cris, sans heurts, sans même une once de chamaillerie : « Rien ne changera pour toi, ma chérie, tu sais. (…) Tu continues à vivre ici comme avant. On a tout arrangé. Ta mère ne déménage pas. Ne t’inquiète pas. Tout reste pareil pour toi ». Oui, mais pour Aurélie, c’est un gouffre qui s’ouvre, là, sous ses pieds. Elle ne peut accepter que ses parents mettent une croix sur leur passé commun si vite, si facilement. Mais comme tout va bien pour tout le monde, elle garde ses pensées malheureuses pour elle… jusqu’au jour où elle raconte à un vieux monsieur, lors d’un trajet en train, que son père est en prison. Même si le mensonge lui fait horreur, il la libère de ce poids trop lourd à porter. Et elle attire enfin la compassion ! Quelque temps plus tard, c’est à deux jeunes filles qu’elle raconte que ses parents sont morts dans un accident de voiture, puis à un couple d’amoureux que son petit ami est atteint d’une grave maladie. Aurélie, par ses fictions, se fait écouter, plaindre, consoler.

Ces mensonges vont cesser le jour où un garçon, dans le train, lui avoue qu’il a tout entendu depuis le début. Il en rit, ironise puis lui dit qu’il a connu ça, lui aussi, raconter des bobards pour attirer l’attention et évacuer sa peine.

 

C’est un bien joli roman, court, simple et intense en émotions. Les adultes décident, les enfants subissent, … vaste débat. Une réflexion sur l’amour traverse, en filigrane, le roman, avec cette douloureuse question : « Ca sert à quoi si ça ne dure pas ? »

Un autre passage… mais on pourrait en relever tellement !

« Je vois que les liens entre eux ont disparu. Et moi je ne suis plus liée à rien. Je suis un ballon plein d’air. Il n’y a plus de main pour tenir la ficelle. Comme quant j’étais petite et qu’un jour mon ballon s’est envolé au square. Je me rappelle j’avais tellement pleuré. Je le voyais s’envoler. Loin loin. Un ballon avec des couleurs. Du rouge, du jaune. Il avait disparu.

J’ai peur. J’ai l’impression de tout perdre à l’intérieur de moi, morceau par morceau. J’ai peur. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Violette - dans Lectures - jeunesse
commenter cet article

commentaires

Meria 30/01/2012 15:11


J'adore Benameur, mais je n'ai pas lu celui-ci ! Erreur qu'il va falloir réparer

Violette 31/01/2012 11:09



oui! :-) il se lit vite en plus !



Leiloona 29/01/2012 08:36


Ah, lui il me tente bien plus ! Merci ! 

Violette 29/01/2012 22:38



je t'en prie ! ^^



maggie 27/01/2012 19:57


J'ai entendu parler de cet auteur mais j'avoue que ses sujets ne m'attirent pas trop...

Violette 28/01/2012 14:24



je ne connais pas grand chose à part ce que j'ai lu.



Philippe D 25/01/2012 21:26


Un roman qui est vraiment d'actualité, dans l'air du temps.


Bonne fin de soirée.

Violette 25/01/2012 22:25



malheureusement oui ! Bonne nuit.



Valérie 24/01/2012 16:00


Voilà une auteure que j'ai décidé de découvrir cette année. 

Violette 25/01/2012 10:05



et moi je vais essayer de continuer de la découvrir!



isa 23/01/2012 11:44


Vaste débat effectivement ... j'essaye d'associer ma fille à nos décisions,  bien moins lourde évidemment qu'un divorce, et c'est pas toujours facile. 
A 8 ans, elle a déjà sa vision de la vie !  

Violette 25/01/2012 10:06



oui, il faut faire en sorte qu'ils ne fassent pas juste partie du décor et de ne pas leur accoler des pensées et des réactions prédéfinies...



Margotte 23/01/2012 08:49


Il vient de sortir ce livre ? J'adore J. Benameur, j'ai acheté samedi un livre de poésie de cette écrivaine...

Violette 25/01/2012 10:09



du tout : 2004 si je ne me trompe pas.



Za 22/01/2012 18:51


Waouw !


Le premier mensonge est évidemment celui des parents.


Je le lirai, c'est sûr. Mais pas tout de suite.


Tout ça est trop actuel pour moi.


Des bises, Dame Violette !

Violette 25/01/2012 10:39



oh? j'espère que tout va bien, Za! Je ne voulais pas éveiller ou réveiller des moments douloureux pour certains. :-(((



L'irrégulière 22/01/2012 17:35


ça a l'air effectivement d'un très joli roman !

Violette 25/01/2012 10:40



très touchant!



sybilline 22/01/2012 17:28


Merci pour cette belle présentation, Violette ! Je lirai certainement ce petit livre d'une auteur qui excelle à pénétrer les coeurs 

Violette 25/01/2012 10:41



je n'ai qu'une envie : découvrir encore et encore Benameur!



Malika 22/01/2012 16:05


J"ai découvert cette auteure il n'y a pas si longtemps avec "Les insuréctions singulières", c'était vraiment bien .


J'ignorais qu'elle écrivait pour la jeunesse ...

Violette 25/01/2012 10:48



il me semble qu'elle écrit même beaucoup pour la jeunesse!



krol 22/01/2012 15:05


Je partage ton enthousiasme sur ce roman pour adolescents de Jeanne Benameur. Tout en finesse, comme tout ce qu'elle écrit.

Violette 25/01/2012 10:48



il me tarde de lire d'autres livres de cet auteur



saxaoul 22/01/2012 13:42


Je l'ai lu il y a plusieurs années et je me souviens que je l'avais trouvé très bien ce petit livre.

Violette 25/01/2012 10:48



tendre et touchant !



Anis 22/01/2012 11:03


Oui, ce sont des questions essentielles, des expériences cruviales dans la vie d'un individu. Une séparation, un divorce ne sont jamais anodins, sont toujours une déchirure.

Violette 25/01/2012 10:47



je le crois bien aussi, hélas! Et les parents font souvent passer leur propre bonheur avant celui de leurs enfants...  ce n'est que mon avis. :-/



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages