Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 01:49

 

null

Relecture très attentive de ce roman puisque je vais le donner à manger à mes ouailles… Cette deuxième rencontre fut aussi délicieuse et bouleversante que la première.

C’est l’histoire d’un  garçon, le narrateur, qui voit sa vie ternie par deux choses : il est de constitution et de santé fragiles, à son grand désespoir, il ne cesse de se comparer à ses parents, si beaux, si forts, si musclés ; et surtout, le petit jeune homme s’est créé un frère imaginaire. La première phrase du livre le prouve : « Fils unique, j’ai longtemps eu un frère » (je ne vous dis pas ma joie quand une de mes élèves trouvait que c’était « paradoxal » !). Ce frère imaginaire est aussi son opposé, il est costaud et sportif, il ne craint rien et souvent le défie.

Avec tout ça, le narrateur ne se sent pas au top. Il sent qu’il lui manque une pièce pour comprendre le puzzle de sa vie. C’est Louise, une voisine et amie qui révèle la clé de l’énigme : Tania et Maxime, les parents du narrateur, ne se sont pas rencontrés dans des circonstances aussi qu’idylliques que le petit garçon l’imaginait…

C’était pendant la Seconde Guerre Mondiale. Maxime avait une jolie épouse discrète, Hannah, et un fils à son image : athlétique. Le frère d’Hannah, Robert, était, lui, marié à la très belle et sculpturale Tania. La rencontre eut lieu le jour du mariage de Maxime. Il résista et détourna le regard plusieurs fois mais ne put s’empêcher d’être en admiration devant sa belle-sœur. La guerre faisait rage et les Juifs étaient pourchassés. La famille au grand complet décida de fuir Paris pour une petite propriété en zone libre située à Saint-Gaultier. Le départ se fit en deux phases : les hommes partirent en éclaireurs ; Robert manque à l’appel, il a été mobilisé sur le front de l’Est. Tania, sans mari, les rejoignit très vite. Hannah se laissa envahir par la jalousie, elle avait surpris les regards gênés entre son mari et sa belle-sœur et les savoir ensemble la plongea dans une grande détresse.

Le drame survient le jour du départ des femmes. Hannah et Simon se font contrôler par des Allemands dans un café. La mère ne donne pas sa fausse identité mais ses vrais papiers, et ne cache pas que Simon est son fils. Son acte suicidaire est sans appel, ils seront arrêtés puis gazés à Auschwitz le lendemain.

A Saint-Gaultier, la nouvelle freine tout désir entre Tania et Maxime. La douleur est grande mais le deuil cicatrise les plaies et Maxime trouve finalement consolation dans les bras de Tania qu’il ne quittera plus. Robert ne rentre pas non plus de la guerre. Le narrateur naîtra de cette union insolite et honteuse.

Tenant la vérité dans ses mains, il sera enfin libéré de ce frère trop présent et il permettra à son père de se délivrer d’un grand poids, à savoir, le sort de son fils (Maxime ne savait pas si sa souffrance avait été longue ou non)

Un secret est un roman autobiographique. Le narrateur, tout comme Philippe Grimbert, choisit la voie de la psychanalyse, espérant délivrer d’autres personnes d’un secret enfoui trop longtemps.

L'inavouable, l'indicible : « Je tentais d’imaginer les sentiments de ma mère face à la nouvelle : l’ennemi dont elle avait fui la menace devenait un allié, balayant le seul obstacle qui se dressait entre elle et mon père. Tout devenait possible, si Hannah et Simon ne devaient pas revenir. »

Les dernières lignes : « Des années après que mon frère avait déserté ma chambre, après avoir mis en terre tous ceux qui m'étaient chers, j'offrais enfin à Simon la sépulture à laquelle il n'avait jamais eu droit. Il allait y dormir, en compagnie des enfants qui avaient connu son destin, sur cette page portant sa photo, ses dates si rapprochées et son nom, dont l'orthographe différait si peu du mien. Ce livre serait sa tombe »

L’authenticité, la simplicité et l’humilité de ce livre m’ont particulièrement plu et touchée. Ce n’est pas seulement un roman sur la guerre mais aussi un roman d’amour, les deux sont imbriqués, l’un n’est pas le prétexte de l’autre.

Le roman a remporté le Goncourt des Lycéens en 2004 ; certains le savent, ce Goncourt-là a pour moi plus de valeur que l’autre, donc…

… il ne me reste plus qu’à découvrir l’adaptation cinématographique …

Partager cet article

Repost 0

commentaires

orlane 20/04/2015 21:16

On me demande "quelles peuvent etre les raisons qui ont poussé Hannah à commettre un acte "suicidaire""? Il me faut 2arguments mais je ne trouve pas pouvez vous m'aider svp?

Manonldl 03/03/2015 19:46

Bonjour, on m'a demander de faire un portrait de tania en français ! J'ai dis qu'elle était sportif et dynamique mais je ne sais pas quoi dire d'autre ! Pouvez vous m'aider ?

Griotte 13/12/2010 16:44


Ah Philippe Grimbert... Je me souviens encore de sa joie d'avoir reçu le Goncourt des lycéens pour ce livre (eh oui, j'étais juré cette année là et j'ai proclamé le prix à Paris !)


Violette 13/12/2010 21:05



oh ben c'est super pour toi! je crois l'avoir déjà dit, mais le Goncourt des lycéens a, pour moi, une grande valeur, beaucoup plus que l'autre...



Hathaway 08/12/2010 09:51


C'est un livre que je n'ai toujours pas lu pourtant il me tente vraiment !


Violette 08/12/2010 11:35



le lire ne te prendra pas beaucoup de temps :-)



Alwenn 04/12/2010 14:54


J'avais été très très très touchée par ce roman. Je l'avais commencé un soir, alors que j'étais fatiguée, et pourtant, je n'avais pu éteindre la lumière avant de l'avoir terminé. En revanche, le
film ne m'avait pas trop plu. Déjà, Bruel, ben...bof. Et puis, je ne sais pas, il y a des longueurs, des ellipses qui enlèvent toute la force du livre. Je n'ai jamais osé le donner à mes classes,
en raison de la présence d'une sensualité qui pourrait choquer non les jeunes... mais leurs parents !


calypso 04/12/2010 13:20


Il n'y a pas vraiment de "scènes chaudes".


Violette 04/12/2010 14:57



pour des 3ème, euhhh, si quand même !



calypso 04/12/2010 13:19


C'est un très beau texte que j'ai relu très récemment et écouté, j'en parlerai bientôt sur mon blog.


deparlà 02/12/2010 12:09


j'avais bien aimé l'histoire, le secret de famille, le choc de la découverte, le malaise
j'ai déploré le style mais pas au point de laisser tomber


Irrégulière 02/12/2010 11:35


J'ai adoré le livre et le film !


Alex-Mot-à-Mots 02/12/2010 08:57


Pas vu le film non plus. Tu as prévu des séances de parallèle film / roman ?


Violette 02/12/2010 09:19



c'est vrai que je voulais faire un billet sur le film... Oui, je fais des parallèles entre film et roman. l'incipit et l'arrestation d'Hannah ont déjà été montrés. Maintenant les élèves me
réclament l'intégralité du film pour voir les scènes "chaudes" ... Ils peuvent toujours courir...


:-)))



Lystig 02/12/2010 05:54


jamais lu... mais il est vrai que je devrais m'y pencher


Violette 02/12/2010 09:19



la lecture est simple, rapide et agréable. Fonce !



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages