Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 22:18

Ce livre aurait aussi pu s’intituler « Les Monologues du ventre » car il fonctionne un peu comme la pièce de théâtre, Les Monologues du vagin du même auteur.

            Eve Ensler déteste son ventre. Elle le trouve trop gros et ce premier constat débouche vite sur une réflexion plus générale sur le physique des femmes, sur ces défauts qu’on hait plus que tout, sur ces régimes qu’on ne cesse de commencer, d’interrompre, de reprendre et d’arrêter. J’emploie volontairement le « on » généralisant car toutes les femmes se reconnaîtront pour avoir subi cette tyrannie de l’apparence.
            Eve Ensler nous propose différentes visions, différents témoignages de femmes à travers le monde, comme elle l’avait fait pour son précédent livre. On a du mal à parler de « pièce de théâtre » d’ailleurs car, encore une fois, il s’agit de monologues et de quelques dialogues.

J’ai été un peu moins émue qu’à la lecture des Monologues du vagin, paradoxalement, ça m’a paru trop féministe, la femme comme une guerrière est une image qui ne me plaît pas tellement et puis finalement, cette  dictature du physique parfait, les hommes ne le subissent-ils pas aussi ?

A lire… mais c’est léger –et très vite lu aussi.

Un extrait touchant, celui où Eve raconte sa rencontre avec des femmes afghanes à qui il est formellement interdit de manger des glaces. Alors qu’elles risquent la flagellation voire la condamnation à mort, ces Afghanes se réunissent secrètement dans un restaurant :

« Les coupes de glace à la vanille arrivent sur la table (3 coupes). Sunita relève sa burqua, l’attache avec beaucoup de précautions sur sa tête comme si c’était un voile de mariée. Elle regarde longuement sa coupe. Elle attend que je commence la première. Tandis que les talibans encerclent le souk dans leurs camions Toyota, la glace cesse d’être mon ennemie. Sunita risque sa vie pour ce petit plaisir. Elle le partage avec moi. Je mange cette glace. Eve mange la glace. Cette douce vanille interdite se fond dans mon corps. »

Et la fin du livre… ou les évidences qu’il est bon de rappeler et nous aident à nous accepter :

-          Notre corps nous parle de toutes ces femmes  qui sont venues avant nus sue la terre.

-         Il nous parle de nous-mêmes.

-         Notre corps est notre chez-nous.

-         Un chez-nous où nous pouvons crier.

-         Ou nous pouvons nous reconnaître.

-         Nous montrer excessives.

-         Nous vider.

-         Nous remplir.

-         Notre corps est unique.

-         Notre corps est parfait parce qu’il est unique.

-         Nous sommes en parfait accord avec ce corps parfait.

-         Accord parfait.

-         Parfait accord.

-         Un corps parfait.

 

    10/12 pour le challenge de Bladelor

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Manu 19/09/2012 14:01


Je ne connaissais pas ce titre. 


Oui, je pense que les hommes commencent aussi à connaître les mêmes diktats physiques que les femmes. Mais ça ne fait que commencer alors que les femmes en souffrent depuis bien longtemps ! La
génération de mes parents et grands-parents n'ont pas ce culte du physique de l'homme ! Je vois la différence entre mon mari et mon père et mon beau-père lol. 

Violette 23/09/2012 12:16



tu as raison mais ça reste raisonnable pour les hommes, je trouve. Un mec sans cheveux est intelligent, un mec avec de la brioche, c'est rassurant, mignon, etc. Non? Transpose ça à la femme, y'a
rien de mignon ;-)



Margotte 05/09/2012 18:58


J'aime beaucoup l'extrait choisi sur les femmes Afghanes ! Je n'ai toujours pas lu les monologues du vagin (ben oui, je sais, au lieu de lire l'Amélie...) un tort, je sais... Bonne soirée !

Violette 08/09/2012 10:38



Les Monologues du vagin : à lire absolument (non, ce n'est pas un ordre, mais presque ^^)



L'irrégulière 05/09/2012 11:06


ça m'intéresse !

Violette 08/09/2012 10:53



fonce !



saxaoul 03/09/2012 22:07


Je n'ai même pas lu "Les monologues du vagin" alors, si je dois lire cet auteur, je commencerai par là.

Violette 04/09/2012 18:39



tu as tout à fait raison, je dirais même que Les Monlogues du vagin sont incontournables, à lire absolument, ce qui n'est pas le cas de ce livre...



isa 03/09/2012 11:29


Je ne suis pas sure que cela me tente , je passe mon tour ...

Violette 04/09/2012 18:38



je comprends !



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages