Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 21:47

Ravie d’avoir trouvé, enfin, une écriture nouvelle avec l’étonnant Demain dans la bataille pense à moi, j’avais très envie de poursuivre le chemin tracé par cet auteur. Je ne le regrette pas !

Juan, la trentaine bien entamée, se pose des questions sur l’avenir de son couple. Il vient de se marier avec Luisa et il ressent comme un malaise inexplicable face à ce qui l’attend. Son père, lors du jour même du mariage, ne le rassure pas en lui posant cette question perfide « Et maintenant ? ». Encore un élément qui vient augmenter l’inquiétude qu’il ressent : il surprend, dans une chambre d’hôtel à La Havane, lors de son voyage de noces, une dispute entre deux amants. Lui s’appelle Guillermo et il promet à sa maîtresse, Miriam, de quitter son épouse restée en Espagne. La discussion est passionnelle et violente, surtout lorsque Miriam ordonne à son amant de tuer sa femme.

Mais c’est surtout le passé du père de Juan, cet homme encore séduisant qui s’est marié trois fois, dont deux femmes sont mortes dans d’étranges circonstances, qui trouble de plus en plus le narrateur. Il va découvrir la vérité dans des conditions particulières : terré dans sa chambre, il va entendre le père de Juan se confier à Luisa dans le salon de leur appartement.

Roman surprenant qui s’ouvre sur un suicide (à la cinquième ligne !) ; déroutant, envoûtant, il m’a remuée à chaque page. Avec Javier Marias, on a l’impression de découvrir une langue nouvelle (le livre a été publié en 1993 ! ), une vision nouvelle par l’intermédiaire de personnages à la fois originaux et si proches de nous. Tantôt comique ou répétitif, tantôt dramatique ou poétique, les tons varient avec une rapidité et une aisance déconcertantes. Les longues phrases qui m’avaient un peu contrariée dans Demain dans la bataille pense à moi m’ont vraiment pas dérangée ici (ou sont-elles plus courtes ?), c’est un style qui demande à être apprivoiser, je pense y être arrivée, je vais donc continuer à lire du Javier Marias…

« Ecouter est des plus dangereux, c’est savoir, avoir connaissance et être au courant, les oreilles n’ont pas de paupières qui puissent se clore d’instinct à ce qui est prononcé, elles ne peuvent se préserver de ce que l’on pressent que l’on va entendre, il est toujours trop tard. »

 

« Personne, ou presque, n’imagine quoi que ce soit, du moins quand on est jeune, et on est jeune bien plus longtemps qu’on en el croit la vie entière semble irréelle,  quand on est jeune. Ce qui arrive aux autres, les malheurs, les calamités, les crimes, tout cela nous est étranger, comme si cela n’existait pas. Même ce qui nous arrive nous semble étranger une fis passé. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Céline 01/08/2014 10:52


J'ai lu "Comme les amours", du même auteur, dont j'ai beaucoup apprécié la densité. Le style est en effet particulier et si j'ai aimé, je prendrai le temps entre chaque roman lu de cet auteur !

Violette 13/08/2014 18:05



tout à fait, on ne peut pas lire trois de ses romans à la suite, mais quel plaisir de découvrir un tel talent!



dasola 27/07/2014 08:21


Bonjour Violette, jamais encore lu de Javier Marcas, j'essaierai peut-être avec celui-ci. Bonne journée.

Violette 27/07/2014 18:32



Javier MARIAS, oui! :-) Bonne soirée.



Emma 24/07/2014 08:43


Un auteur qu'il faut que je découvre.

Violette 24/07/2014 14:26



très particulier, il devrait être plus connu en France !



Manu 23/07/2014 21:15


Il faudrait que je me penche sur cet auteur après tes deux avis positifs :-)

Violette 24/07/2014 14:38



il n'est pas à emporter sur la plage (le livre, pas l'auteur, bien sûr...), c'est à tête reposée qu'il faut entrer dans l'univers de ce romancier...



jerome 21/07/2014 09:42


Je suis moi aussi très tenté et toujours partant pour découvrir une écriture qui sort de l'ordinaire.

Violette 21/07/2014 11:04



c'est un univers étrange fait de subtilités et d'originalité. A tenter, oui! 



Valérie 20/07/2014 15:46


Tu sais donner envie. Rien que de ma parler d'écriture nouvelle me tente. 

keisha 20/07/2014 08:50


Ho la que tal? J'aime cet auteur (mais reconnais que ça passe ou ça casse) et essaie de lire ses titres... Ce coeur si blanc m'a échappé. Je te conseille de lire ses romans si tu mets là main
dessus!

Violette 21/07/2014 11:01



je continuerai ma découverte, petit à petit.



Sandrine 20/07/2014 08:44


Javier Marias a vraiment une écriture très particulière, moi, j'ai du mal...

Violette 21/07/2014 11:00



elle demande plus de temps mais je crois que je m'y suis fait.



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages