Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 17:17

 

 

J’avais noté ce titre qui avait plu à de nombreux lecteurs. Je pense que vous procédez aussi ainsi : on note, on oublie, on ne sait plus de quoi ça parle, on emprunte ou on achète, on lit et là… la surprise est parfois grande !

Roy, 13 ans, est parti avec son père, Jim, passer une année particulière sur une île quasi inhabitée, en Alaska. Il n’avait pas vraiment envie de « perdre » une année de son adolescence à jouer à l’aventurier mais, fils de divorcés, il savait que son père tenait à cette escapade.

La vie dans la cabane sur l’île est semée d’embûches. Il faut pêcher, chasser, faire un abri pour la nourriture, faire face aux attaques d’ours, subir la cohabitation avec le père. Roy se rend surtout compte que son père n’est pas fort psychologiquement, il pleure toutes les nuits, lui raconte ses déboires amoureux (il a déjà divorcé deux fois parce qu’il ne sait pas rester fidèle) ; ils se perdent souvent dans la forêt ou dans la neige par sa faute. Roy soupçonne même Jim de s’être jeté intentionnellement d’une falaise pour en finir. Dans ce fatras, le jeune garçon voudrait rentrer chez lui, retrouver sa mère et sa sœur mais il sait que ce désistement rendrait son père trop malheureux.

L’isolement, les conditions de vie à la dure, cette relation père-fils en font un roman intéressant qui prend pourtant une toute autre tournure après ce qui pourrait être considéré comme un séisme de magnitude 9, une tragédie, un événement affreux et ignominieux que je ne révélerai pas ici… Quand on lit ce passage juste avant de dormir, bon courage pour la nuit ! C’est insensé un revirement de situation pareil !

Crions-le haut et fort : âmes sensibles s’abstenir ! j’ai adoré l’atmosphère inquiétante de ce roman, ce père un peu fou qui a cette idée complètement tordue d’emmener son fils loin de tout et ce fils bien plus mûr que le père qui doit conjuguer adolescence avec solitude. Mais alors le gros choc du milieu de roman, je ne m’en suis pas encore remise ! Finalement, l’auteur s’en sort bien, la fin est cohérente même si on ne peut s’empêcher de rester crispé un bon moment après avoir refermé le bouquin…

« Ils s’installaient à présent dans une petite cabane en cèdre au toit pentu en forme de A. Elle était blottie dans un fjord, une minuscule baie du Sud-Est de l’Alaska au large du détroit de Tlevak, au nord-ouest du parc naturel de South Prince of Wales et à environ quatre-vingt kilomètres de Ketchikan. Le seul accès se faisait par la mer, en hydravion ou en bateau. Il n’y avait aucun voisin. Une montagne de six cents mètres se dressait juste derrière eux en un immense tertre relié par des cols de basse altitude à d’autres sommets jusqu’à l’embouchure de la baie et au-delà. L’île où ils s’installaient, Sukkwan Island, s’étirait sur plusieurs kilomètres d’épaisse forêt vierge, sans route ni sentier, où fougères, sapins, épicéas, cèdres, champignons, fleurs des champs, mousse et bois pourrissant abritaient quantité d’ours, d’élans, de cerfs, de mouflons de Dall, de chèvres de montagne et de gloutons. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Emma 04/09/2013 21:54


Désolée du temps de réponse, je me suis ennuyée, j'ai trouvé cela un peu glauque et puis pas trop le genre d'histoire que j'affectionne.

Violette 08/09/2013 16:00



moi j'ai trouvé ça plus que glauque :-) ! Mais je ne m'y suis pas ennuyée, ça non!



carolinette 19/08/2013 17:52


j'avais adoré ce livre, lu il y a quelques temps et je viens de lire les deux autres. il n'y a pas de twist comparable à celui du premier, mais on y retrouve, même si les sujets sont assez
différents, la même atmosphère qui se tend de plus en plus, la même sensation que tout se met en place pour aller droit vers une catastrophe, enfin vraiment j'adore.


après avoir lu impurs (qui est très cru et très très noir), j'ai enchaîné avec désolations et je n'ai pas été non plus déçue.


je te les recommande !

Violette 23/08/2013 10:36



ok, merci pour tes avis, j'en lirai un autre de cet auteur, c'est sûr. Mais avec prudence et précaution :)



Lilibook 15/08/2013 20:53


J'en ai lu 2 de l'auteur dont Sukkwan Island... et ces lectures m'ont marquée mais je ne pense pas renouveler avec l'auteur... à moins que...

Violette 16/08/2013 19:12



c'est si particulier!



Alex-Mot-à-Mots 15/08/2013 16:45


La fin m'avait déçue, qui partait dans tous les sens.

Violette 17/08/2013 16:59



ellle ne m'a pas plus dérangée que ça, j'étais encore sous le choc de "l'événement"!



yuko 13/08/2013 20:45


J'ai entendu beaucoup de bonnes choses sur ce roman et ton avis m'intrigue également !

Violette 14/08/2013 11:57



on ne peut pas révéler ce qui se passe, ça casserait tout mais je le conseille, à condition d'avoir les tripes bien accrochées :-)



Manu 11/08/2013 15:31


Je n'ai pas adhéré à ce roman. Je n'ai pas compris cette femme qui laisse son fils partir avec cet homme. Puis, je me suis ennuyée.

Violette 11/08/2013 19:14



je me suis dit la même chose, comment une mère peut-elle laisser partir son fils et surtout rester sans nouvelles!



Richard 11/08/2013 12:50


Un roman fascinant, à fleur d'émotions et qui dérange ... le lecteur et les personnages. David Dann est un des grands auteurs contemporains.


J'attend son prochain roman avec impatience.


Merci de nous avoir rappelé cet excellent moment de lecture!


 

Violette 12/08/2013 15:52



je t'en prie! Je suis moins enthousiaste que toi mais je lirai encore cet auteur...



Coralie 10/08/2013 16:10


Bonjour Violette!


J'ai moi aussi beaucoup aimé ce livre ; depuis j'ai lu Impurs également.


J'en ai parlé sur mon blog ; je suis contente de voir un avis si proche du mien! Il y a un peu de masochisme avec ces bouquins, mais je trouve l'écriture si riche et simple
qu'on est emportés. L'auteur est en fait quelqu'un de très ouvert et sympathique, contrairement à ce qu'on pourrait le penser, il imagine sa vie si elle ne s'était pas arrangée après son enfance
pour le moins difficile... (il faut voir, à la fin des remerciements de impurs : "et il me faut bien entendu remercier Galen Palmer, mon meilleur ami du lycée, dont j'ai emprunté ici le prénom.
c'est qui, très tôt, m'a aidé à inverser le cours de mon existence")


Le seul reproche que j'ai c'est quand même ces twists morbides qui ont l'air d'être un peu une "recette". j'espère que ce ne sera pas toujours comme ça, car le talent déborde des pages.

Violette 13/08/2013 12:20



oui je trouve que c'est "facile" de jouer sur le tableau de l'horreur, du tragique (parfois, et quand c'est fait de cette manière-là...) Je viens faire un tour chez toi ;-)



dasola 10/08/2013 10:56


Bonjour Violette, j'ai trouvé l'histoire épouvantable et je n'ai pas aimé l'écriture (c'est très mal écrit à moins que cela soit mal traduit). Je ne suis pas sûre de lire un autre roman de David
Vann. http://dasola.canalblog.com/archives/2010/03/27/17326861.html Bonne journée.

Violette 10/08/2013 11:19



l'écriture ne m'a pas dérangée, je suis d'accord avec toi pour le spectaculaire du choc, je dirais même que c'est un peu facile de jouer sur ce tableau...



Noukette 08/08/2013 22:20


Quelle claque ce roman !!! Je ne m'en remets toujours pas !

Violette 10/08/2013 11:22



avec du recul, je trouve ce choc un brin exaspérant!



Isa tout simplement ... 07/08/2013 10:24


tu m'intrigues ! Il faut juste que tu me réveles à partir de quelle page il faut que je ferme le bouquin s'il est tard le soir pour reprendre ma lecture le lendemain matin ;) 


Visiblement, tu as été bien traumatisée ! 

Violette 08/08/2013 20:12



ne lis que la journée, c'est plus simple :-) J'ai été traumatisée mais je suis tout de même tentée d'en lire un autre du même auteur... un peu maso, oui !



manU 06/08/2013 20:55


Se remettons d'un tel bouquin ?...


J'ai adoré !

Violette 08/08/2013 20:12



on n'oublie pas un tel bouquin, ça c'est sûr! L'annonce de la "nouvelle" et l'escale dans la maison (tu dois savoir de quoi je parle) sont ancrées en moi!



jerome 06/08/2013 20:08


Toujours pas lu alors que je suis persuadé qu'il est fait pour moi...

Violette 08/08/2013 20:15



amateur de sensations fortes? alors oui! :-)



-Perrine- 05/08/2013 16:41


Ce n'est pas la fameuse page "111", ou je ne sais plus...elle est célèbre dans la blogosphère, mais vraiment vous m'intriguez à en parler, de ce revirement...et puis bizarrement je n'ai pas trop
envie de savoir non plus... du coup j'hésite à le prendre en vacances...

Violette 08/08/2013 20:19



ce n'est pas une lecture gaie, fraîche et légère si ça peut t'aider... Personnellement, je dirais qu'il vaut mieux lire le livre en vacances que lors d'une période d'hiver déprimante...



Sandrine 05/08/2013 08:18


J'avais bien apprécié ce livre. Pas relu David Vann depuis, mais j'ai emporté "Impurs" avec moi en vacances : yapuka.

Violette 08/08/2013 20:13



apparemment, ses autres livres sont dans la même veine... pas de tout repos, quoi!



Emma 05/08/2013 08:07


Je l'ai vu sur les blogs, noté puis commencé puis abandonné....

Violette 08/08/2013 20:20



abandonné, c'est vrai? qu'est-ce qui t'a déplu?



saxaoul 04/08/2013 21:56


Impossible de rester indifférent face à ce roman ! Cette violence m'a tellement remuée que depuis, je n'ai pas lu d'autre roman de cet auteur.

Violette 08/08/2013 20:15



j'ai hésité aussi mais, avec un peu de recul, j'ai envie de me faire un 2è avis sur cet écrivain.



Philippe D 04/08/2013 21:46


Je connais bien ce livre, je reconnais la couverture que j'ai dû voir à plusieurs reprises mais je n'en connaissais pas le sujet.


Pas trop mon style, je pense.


Bonne semaine; 

Violette 08/08/2013 20:21



que ce n'est pas ton style, tu ne peux le savoir qu'en le lisant! :-) Bonne soirée!



Asphodèle 04/08/2013 21:18


Moi aussi je ne m'attendais pas à ce choc, je l'attendais mais pas pour la même personne !!! Pourtant j'avais lu Désolations, j'aurais dû me méfier !!! Quel talent, j'adore cet auteur, j'ai hâte
de lire son dernier...qui se passe en Californie, j'attends qu'il fasse plus frais !

Violette 08/08/2013 20:18



ah, l'auteur nous a bien menés en bateau! et qu'as-tu pensé de Désolations?



sylire 04/08/2013 19:12


Comme toi j'avais eu un gros choc au milieu du roman (au point que j'avais lâché mon livre !). Mais ça reste une expérience de lecture inoubliable.

Violette 08/08/2013 20:16



je suis d'accord avec toi même si je trouvais ça complètement affreux au moment de la lecture (comment peut-il en être autrement?!)



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages