Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 10:13

Il y a trois matins, deux garçons de cinquième se précipitèrent sur moi en criant « M’daaaame, regardez ce qu’on a trouvé au CDI !!! » en me brandissant cette BD intitulée Robinson.

Nous sommes en train de terminer la séquence sur Vendredi ou La Vie sauvage de Michel Tournier et il se trouve que notre chère documentaliste a eu l’idée de génie de commander deux BD de la série Robinson. Ils n’étaient pas peu fiers mes deux chérubins…

nullLe premier tome de la série, C’est tous les jours vendredi, raconte l’arrivée impromptue de Robinson sur l’île et la rencontre immédiate (contrairement au roman où Robinson vit seul un certain temps) avec Vendredi. D’emblée, c’est drôle car tout sépare les deux compagnons. Robinson tente désespérément de construire bateaux et radeaux pour quitter l’île, Vendredi lui, profite de la vie en se moquant des bêtises de Robinson. Le Blanc est l’idiot dans l’histoire. Le Noir rit de lui, est copain avec tous les animaux de l’île, s’est s’adapté aux diverses situations, sait vivre en harmonie avec la nature qui l’entoure. Robinson, lui, ne fait que recréer ce qu’il a perdu : une douche, la télé, etc.

nullLe deuxième tome, Une bouteille à la mer, continue sur le même ton et les mêmes thèmes. Robinson veut civiliser et moderniser l’île et c’est à tous les coups, le ratage assuré ! Il construit une cabane sur pilotis dans des sables mouvants, s’agace de la monotonie des programmes télé (quatre rondins de bois font l’écran et les oiseaux multicolores créent l’animation), un perroquet fait office de psy, etc. Des éléments imaginaires et fantastiques sont introduits par Jak, les animaux parlent et un dragon cause bien des dégâts avec sa gueule en feu.


           La grande réussite de la BD : montrer le caractère absurde des efforts de civilisation accomplis par Robinson, et, en filigrane, l’auteur se moque aussi des travers de notre société et des besoins si nombreux qui conditionnent notre vie. Robinson envoie une lettre de réclamation (dans une bouteille à la mer bien sûr…) à la Société Occidentale de Sauvetage qui lui répond que son dossier est incomplet, que le sauvetage d’urgence ne pourra donc pas encore avoir lieu…

Toute la classe n’a pas encore lu les deux BD, mais les garçons ont beaucoup apprécié, les filles ont été déçues par les grosses différences entre le livre et la BD, mais c’est une lecture parfaite pour clore une séquence qui est merveilleusement passée aurpès des élèves. A refaire.

Il existe un tome 3 de la série, Parano mais presque, et l’auteur a son site : http://jak-blog.over-blog.com/




Partager cet article

Repost 0
Published by Violette - dans Lectures - BD
commenter cet article

commentaires

Lilibook 09/03/2010 10:55


Les classiques version BD plaisent aux jeunes lecteurs.


Violette 09/03/2010 21:51



Les deux BD circulent dans ma classe, et c'est marrant d'entendre les critiques pertinentes des élèves...



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages