Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 21:06

Encore une saynète de ce dramaturge ! Ici, il n’est point question d’amant dans le placard mais de la vie de travail, de l’assiduité d’un employé.

Monsieur Badin est convoqué chez le directeur. Pourquoi ? Parce que Monsieur Badin ne vient jamais faire son travail ! Il trouve prétextes et excuses bidon et le directeur lui donne le choix : « la présence ou la démission » ! L’employé essaye d’apitoyer son patron en lui parlant du stress qu’il endure rien qu’à l’idée de venir travailler –et il part boire un coup pour se donner du courage, et au bout de quelques verres, se dit que ce n’est plus la peine d’aller bosser… Et le patron est à deux doigts de s’attendrir quand le culotté Badin lui demande une augmentation.

Encore une fois, c’est drôle, frais, simple, court, actuel même.

 

Un joli passage :

« Monsieur Badin : - Monsieur, je vais vous expliquer. J'ai été retenu chez moi par des affaires de famille. J'ai perdu mon beau-frère...
Le directeur : - Encore !
Monsieur Badin : - Monsieur...
Le directeur : - Ah çà ! monsieur Badin, est-ce que vous vous fichez de moi ?
Monsieur Badin: - Oh !...
Le directeur : - À cette heure, vous avez perdu votre beau-frère, comme déjà, il y a trois semaines, vous aviez perdu votre tante, comme vous aviez perdu votre oncle le mois dernier, votre père à la Trinité, votre mère à Pâques ! Sans préjudice, naturellement, de tous les cousins, cousines, et autres parents éloignés que vous n'avez cessé de mettre en terre à raison d'au moins un la semaine. Quel massacre ! non, mais quel massacre ! A-t-on idée d'une boucherie pareille !... Et je ne parle ici, notez bien, ni de la petite sœur qui se marie deux fois l'an, ni de la grande qui accouche tous les trois mois. Eh bien ! monsieur, en voilà assez. Que vous vous moquiez du monde, soit ! mais il y a des limites à tout, et si vous supposez que l'Administration vous donne deux mille quatre cent francs pour que vous passiez votre vie à marier les uns, à enterrer les autres, ou à tenir sur les fonts baptismaux, vous vous mettez le doigt dans l'œil ! »

11/12 pour le challenge de Bladelor

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
sd
Répondre
S
<br /> Je n'ai jamais croisé cet auteur durant mes études de lettres. Ton billet donne envie, merci !<br />
Répondre
V
<br /> <br /> c'est vrai qu'il n'est pas très étudié, de toute façon les auteurs de vaudeville sont un peu isolés... dommage! contente de t'avoir donné envie ;-)<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> j'accroche peu à courteline, mais tu en parles si joliment <br />
Répondre
V
<br /> <br /> c'est gentil... pourquoi pas Courteline?<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées!
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages