Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 20:55

Je n’avais jamais lu cet auteur, quel tort !

Le Chili, en 1988, Pinochet a proposé un référendum. Nico Santos est le fils d’un professeur de philosophie, de son professeur de philo. Il est amoureux de Patricia Bettini, la fille d’Adrian Bettini, un célèbre publicitaire.

Tout bascule lorsque le clan de Pinochet demande à Adrian Bettini d’assurer la campagne du « oui », en faveur du dictateur. Craignant les représailles, le publicitaire refuse tout de même. Lorsque le parti du « non » lui propose la même chose, une campagne de pub télévisée de quinze minutes, il se sent obligé d’accepter mais se retrouve en manque d’inspiration.

Comme cela arrive fréquemment, le professeur Santos se fait arrêter devant toute sa classe et emmener on-ne-sait-où. Dans ce tourbillon d’inquiétude, Nico essaye de vivre son histoire d’amour avec Patricia.

C’est un musicien loufoque et un rêve d’arc-en-ciel qui donneront l’inspiration à Adrian. Le « non » sera chanté, scandé, répété sans cesse sur les sons du Beau Danube Bleu de Strauss. Contre toute attente, la campagne publicitaire fait un tabac, le « non » devient une source d’espoir formidable, un mot chaleureux, une lumière dans les ténèbres. Cet élan pacifiste et rieur permet aux opposants de Pinochet de remporter le référendum et de rêver de liberté.

C’est un très beau livre ! La poésie côtoie l’humour, le tragique se mêle à l’espoir avec brio. On en ressort le sourire aux lèvres, ragaillardi par les quelques envolées lyriques du roman.  La Grande Histoire, jamais envahissante, permet à la petite, à l’histoire individuelle de ces deux amants en devenir que sont Nico et Patricia, de se révéler.

J’ai l’impression d’en avoir dit insuffisamment et je constate avec étonnement que ce roman est peu présent dans la blogosphère, c’est bien dommage, il est à découvrir !

Celle qui m’a conseillé ce livre se reconnaîtra : Merci !

Le magnifique rêve de Bettini qui se voit chef d’orchestre : « A peine un frémissement. Rien de plus que cette vibration des barytons concluant solennellement le non qui provoque l’explosion des aigus des sopranos, et là, enfin, enfin, c’est le finale, les applaudissements redoublent, Bettini sait qu’il doit se retourner pour saluer, mais quelque chose de fascinant se produit alors, qui l’en empêche : les puissantes voix du chœur ont réussi à perforer le plafond du Municipal, d’où, d’un ciel parfaitement turquoise, descend un arc-en-ciel de couleurs infinies qui l’oblige à tomber à genoux, en extase, devant ce Dieu ex abrupto. »

 

N.B : je viens d’apprendre qu’on peut dire « un finale » puisque le mot vient de l’italien « finale », ch’savais pas !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Manu 08/10/2013 13:18


Je ne connaissais pas mais tu en parles très bien !

Violette 08/10/2013 16:04



merci :-)



Céline 08/10/2013 11:45


Ta note me donne très envie ! Et j'aime l'énergie que dégage la couverture ;-)

Violette 08/10/2013 21:59



et on retrouve cette énergie dans le bouquin! A lire!



Sandrine 06/10/2013 17:24


Violette, ça n'est pas 1998, mais 1988, heureusement.


je ne connaissais pas ce roman de Skarmeta, tu as bien raison de nous en parler !

Violette 07/10/2013 12:22



oh la laaaa, merci de me l'avoir signalé, la rectification a été faite!



clara 04/10/2013 18:48


tu sais donner envie, miss!

Violette 07/10/2013 14:15



c'est une bonne nouvelle :-)



A_girl_from_earth 03/10/2013 23:26


J'ai, dans ma PAL, un titre de cet auteur que j'aurais voulu lire depuis un sacré moment car effectivement il est réputé, j'espère pouvoir l'en sortir prochainement (déjà retrouver où je l'ai
rangé... ). Bon, sinon j'opterai pour ce titre qui m'a l'air effectivement très bien !

Violette 07/10/2013 14:30



je vois que tu es tout aussi ordonnée que moi... :-)



gridou 03/10/2013 14:23


Le bouquin dont a été tiré le film "NO" sans doute. Excellent film d'ailleurs.

audeP 11/05/2017 16:25

non au contraire Pablo Larrain s'est inspiré du référendum de Skarmeta et de sa pièce de théâtre pour faire son film :) (je le sais car je fais mon mémoire de fin d'étude dessus ^^)

Violette 07/10/2013 14:42



oui, c'est ça mais je n'ai pas vu le film.



Malika 03/10/2013 11:39


Et bien oui effectivement, je n'ai vu ce roman nulle part ! ourtant le sujet, la couverture et ton avis me donnent très envie !! Alors merci pou la découverte .

Violette 07/10/2013 14:48



je t'en prie, le livre est si beau qu'il ne faut pas hésiter!



dasola 03/10/2013 11:07


Bonjour Violette, le réalisateur Pablo Larrain s'est peut-être inspiré de ce roman pour son film "No" sorti cette année sur le même sujet: un publicitaire qui est à l'origine da la campagne du
"No" juste avant le référendum qui a fait partir Pinochet. Je te conseille le film avec Gael Garcia Bernal et merci pour ce conseil de lecture. Bonne journée.

Violette 07/10/2013 14:50



oui, le livre est à l'origine du film... que je n'ai malheureusement pas vu.



Mango 03/10/2013 09:41


Tu as raison: on entend très peu parler de cet auteur sur la blogosphère et tu es la première pour moi à me donner envie de le découvrir.  Merci pour le finale!

Violette 07/10/2013 11:46



tant mieux si j'ai su donner envie!



cristie 02/10/2013 21:22


Il m'est inconu cet auteur mais je tenterai bien de le lire aussi !

Violette 02/10/2013 21:31



je vais  continuer à le découvrir, il vaut le détour je crois bien!



jerome 02/10/2013 21:02


Clairement tu donnes envie ! Je m'empresse de le noter.

Violette 02/10/2013 21:10



sans vouloir paraître autoritaire : oui, il faut :-)



Alex-Mot-à-Mots 02/10/2013 09:23


La couverture est fort gaie, et ce que tu en dis me tente.

Violette 02/10/2013 17:36



oui, il est à lire !



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages