Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 10:01

Ce court roman est l’histoire d’un meurtre. Le personnage principal et narrateur, Juan Pablo Castel, explique comment il en est arrivé à tuer celle qu’il aimait, Maria. Peintre incompris, Castel tombe amoureux, à Buenos Aires, d’une jeune femme qui a su s’intéresser à un détail de son tableau « Maternité », une petite fenêtre d’où on voit « une scène dans le lointain : une plage solitaire et une femme qui regardait la mer. » Après avoir longuement observé l’inconnue, Castel la perd de la vue mais la retrouve quelques jours plus tard. Maria aussi éprouve une attirance pour Castel, elle lui avoue à demi-mots. Mariée à un aveugle, Allende, elle ne peut s’offrir complètement à son nouvel amant qui s’interroge, se demande s’il n’est pas le seul avec qui elle couche, jalouse son mari puis ce cousin Hunter qu’elle voit régulièrement. Chaque réponse est analysée, chaque petit mystère devient source d’angoisse pour le personnage qui finit par poignarder celle qu’il a adorée.

Fin roman psychologique, le livre décortique l’âme humaine, les tourments d’un être qui a peur ne pas être aimé, mais peint aussi un homme qui, rongé par la jalousie, devient tout simplement malade. De nombreuses références me sont venues très vite à l’esprit : Javier Marias qui lui aussi a le souci du détail avec un cadre un peu étrange aussi, les mêmes circonvolutions des pensées du personnage central. Maupassant n’est pas loin dans cet affleurement de la folie. C’est bien fichu dans le sens où on s’identifie parfois au personnage puis on s’en éloigne par rapport à son aliénation.

Le tunnel  écrit en 1948 ( !) est le premier volet d’une trilogie. Ironie du sort ? Ernesto Sabato, mort à quand même 99 ans, en 2011, était atteint d’une grave maladie oculaire.

 « Sur une planète minuscule qui court vers le néant depuis des millénaires, nous naissons dans la douleur, nous grandissons, nous luttons, tombons malades, souffrons, faisons souffrir, nous crions, nous mourons : on meurt et, au même moment, d’autres naissent pour recommencer l’inutile comédie. »

 

A méditer !  « en passe de mourir de faim on accepte n’importe quoi, sans poser de conditions ; mais ensuite, une fois que les besoins les plus impérieux ont été satisfaits, on commence à se plaindre, et sans cesse davantage, des défauts et inconvénients de la nourriture. J’ai vu ces dernières années des immigrants qui arrivaient avec l’humilité de ceux qui ont échappé aux camps de concentration ; ils acceptaient n’importe quoi pour vivre et s’acquittaient avec joie des travaux les plus humiliants ; mais il est assez étrange qu’il ne suffise pas à un homme d’avoir échappé à la torture et à la mort pour vivre content : dès qu’il commence à acquérir une nouvelle assurance, l’orgueil, la vanité et la prétention, qui apparemment avaient été annihilés pour toujours, se mettent à réapparaître en lui comme des animaux qui se seraient enfuis sous le coup de la peur ; et, d’une certaine façon, à réapparaître avec plus d’agressivité, come s’ils avaient honte d’être auparavant tombés si bas. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe D 30/08/2014 21:17

Je ne connais pas du tout.
Bon dimanche.

Alex-Mot-à-Mots 28/08/2014 20:38

Fin roman psychologique ? Voilà de quoi me convaincre.

Violette 29/08/2014 15:12

oui, il creuse et va assez loin :-)

jerome 25/08/2014 13:45

Tu cites Javier Marias et là je me dis, chic, chic, chic. Mais après vérification c'est Fernando Marias que j'ai lu et beaucoup aimé. Du coup je suis tout de suite moins tenté ;)

Violette 26/08/2014 11:11

mais non, du coup, tu vas lire et Javier Marias, et Ernesto Sabato :-)

Noukette 25/08/2014 11:27

Zut, drôlement tentant !

Violette 26/08/2014 11:10

n'Est-ce pas? :-)

keisha 24/08/2014 16:03

Si tu évoques Javier Marias, je suis cuite!

Violette 25/08/2014 10:02

je trouve qu'il y a vraiment un style hispanique, particulier ...

sous les galets 24/08/2014 10:29

Je dois dire qu'il est tentant...tu vas lire le reste de la trilogie ?

Violette 25/08/2014 10:01

pour l'instant ce n'est pas dans mes projets...

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages