Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 13:44

Un obscur rabbin du fin fond de la Galicie s’éteint en léguant un trésor inestimable que doivent se partager ses descendants, trois neveux et une nièce.

 

L’histoire se déroule en 1920. Quatre personnages, quatre villes, quatre univers :

 Léon,  est un ancien officier, blessé de guerre, il mène une vie bourgeoise à Paris,

David, réactionnaire sioniste, vit dans un kibboutz en Palestine,

Moses joue au gangster newyorkais,

Rachel est une bolchevik pure et dure qui s’use les genoux à Moscou.

Les quatre personnages vont tous vivre des moments historiques, hauts en couleur et intenses en émotions. Les quatre vont aussi finir par se retrouver autour du fameux trésor.

J’ai été un peu déçue et surprise par ce livre. Surprise d’abord parce que je m’attendais à un polar classique : un meurtre, un suspect, une enquête pas du tout du tout ; Jonquet nous promène à travers le monde, nous dresse un tableau noir et cruel de la Pologne des années 20, nous plonge dans une atmosphère résolument antisémite. Légèrement déçue parce que j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, la mayonnaise n’a pris que très tard, au bout d’une centaine de pages. L’auteur insiste sur le personnage de Moses qui est très bien dessiné, mais les autres portraits sont, d’après moi, pas assez approfondis. C’est dommage.
Par contre, avis aux amateurs des romans à chute, le dénouement est plus que surprenant, et les dernières pages sont bien ficelées, le suspense prend le lecteur au collet et le secoue sans ménagement, ce qui n’est pas déplaisant ! Oui aussi à cette description réaliste de 1920, qui oscille entre l'horreur de la guerre et les prémisses des Années folles à venir...

 

Un extrait bien caractéristique de la noirceur et de l’horreur ambiantes :

« Quand Rachel s’éveilla, il faisait nuit noire. Elle était allongée près d’un talus couvert de ronces. Sa bouche était emplie de terre qu’elle recracha en toussant. Encore à demi groggy, elle s’aperçut qu’elle était couverte d’un liquide poisseux. A tâtons, allongée sur le dos, elle explora son torse, ses cuisses, à la recherche d’une blessure béante. Ses mains rencontrèrent une masse visqueuse étalée en travers de ses jambes. Elle poussa un hurlement avant de comprendre qu’il s’agissait des intestins de son cheval, couché sur le sol tout près d’elle. D’un bond elle se redressa. »

 

Et un petit clin d’œil musical:

« Une musique étrange jaillit du pavillon. Une trompette égrenait de mesures rageuses sur un tempo saccadé.

-      Qu’est-ce que c’est ? demanda-t-elle.

-      Du jazz ! annonça Felix d’une voix triomphante.

-      Du quoi ?

-      La musique des Noirs américains, j’ai un cousin à Chicago, il m’envoie des disques »

null

Partager cet article
Repost0

commentaires

K
Pourrais tu m'aider à répondre à quelque questions par rapport au livre ?
Répondre
D
<br /> Bonjour, c'est un des seuls que je n'ai pas encore lus de Thierry Jonquet, pas trop tentée et à te lire, je peux attendre encore. A part ça, je recommande cet auteur trop tôt disparu. Il manque<br /> dans le paysage littéraire français. Bonne après-midi.<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> pour un premier livre de cet auteur, c'est un mauvais choix apparemment :-)<br /> Mais je ne m'arrêterai pas là!<br /> <br /> <br /> Merci pour ta visite!<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Par contre, j'ai aussi lu "mon vieux"... et j'ai trouvé horrible. Je ne me souviens même plus de l'intrigue (il y en a toujours une très bonne), tellement j'ai été horrifiée par les descriptions<br /> glauques du milieu et de la vie des SDF.<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> ouhhh, tu fais peur!<br /> <br /> <br /> en tous cas, je note. Je peux lire du glauque mais dans certaines limites quand même...<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Je pense que Thierry Jonquet est spécialiste des romans à chute étonnante. Mais par contre, ses bouquins sont toujours très sombres. Je te conseille les deux que je préfère : les Orpailleurs<br /> (excellent) et la Bête et la Belle. Pour ce dernier, on se demande un peu où il va. A un moment, on a envie d'arrêter la lecture tellement ça devient glauque, mais il faut tenir jusqu'au bout car<br /> la chute est éblouissante... et normalement, après cette chute, tu reprends le bouquin et tu le relis ;-)<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> merci pour ce conseil, tu me donnes vraiment envie! de toute façon, je n'allais pas m'arrêter à un seul titre. Merci encore!<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Un roman à chute ? J'adore, je suis preneuse, je note donc le titre.<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> peut-être que tu seras plus sensible au contexte historique que moi.<br /> <br /> <br /> Mais c'est vrai que la fin est :  (j'ai aimé quoi!)<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Je ne connaissais pas ce titre de Jonquet. Mais il ne me tente pas trop celui-ci.<br /> <br /> <br />
Répondre