Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 00:00

 

null

Ce n’est pas une parodie de conte à proprement parler mais un mini-roman fantastique dont le thème principal est Le Petit Chaperon rouge

Carmilla et Odilon sont deux enfants buveurs d’encre ; à la manière des vampires assoiffés de sang, il leur faut leur ration de lecture qu’ils aspirent avec une paille-tandem (ils sont amoureux, nos deux loulous). Ca se corse quand ils lisent le conte du Petit Chaperon rouge car ce ne sont plus eux les buveurs, mais les personnages du conte ! Les enfants se retrouvent donc dans l’histoire elle-même à tailler une bavette avec le loup et le chaperon qui, par besoin d’évasion, décident de se faire remplacer. Problème : Odilon métamorphosé en loup ne veut absolument pas dévorer son amoureuse, Carmilla. Il ne veut pas mais la faim le tenaille… C’est tant bien que mal qu’ils arrivent à la maison de la mère-grand. Et Odilon-le loup sent qu’il ne va pas résister avec elle… Mais il s’avère que c’est Draculivre, l’oncle de Carmilla, qui a pris la place de la mère-grand pour sauver les deux enfants. Tout le monde retrouve son histoire et tout est bien qui finit bien !

J’ai bien aimé cette histoire, gentillette, attendrissante et drôle. Il paraît qu’elle fait partie de toute une série appelée Draculivre. Je découvrirai sans doute d’autres aventures d’Odilon sans trop tarder…

Je m'autorise un petit bémol, les illustrations signées Martin Matje, très simples, m'ont moyennement plu.

La défense du Chaperon justifiant sa fuite hors du conte :

"Le loup et moi, nous en avons assez de vivre toujours la même histoire. Alors nous avons décidé de prendre la paille d'escampette et d'aller respirer l'air du dehors."

Partager cet article
Repost0

commentaires