Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 19:04

      
                                                    9782742706945-1-.jpg

      Ce livre est une vie, une vie avec tout ce qu’elle comporte de bonheurs et de malheurs, de choix, d’incompréhensible et d’insupportable, de fort et de fragile. Attention, le titre aérien et léger est trompeur !

Lin est danseuse et chorégraphe. Elle est mariée à Derek et a deux filles, Angela et Marina.

      La maternité d’abord. Les joies du premier enfant, Angela, les émerveillements béats, les découvertes : «Les pieds d’Angela. Ces mêmes pieds qui lui avaient mille fois infligé d’étranges coups mats à l’estomac, la vessie, les intestins et les poumons. Ses orteils sont longs et recourbés, les ongles des fentes à peine visibles, il y a des rides partout. Absurdement grands, venant à la fin de jambes aussi chétives, absurdement petits à côté de n’importe quelle paire de chaussures. Sauf les bottines pastel tricotées par Violet la mère de Derek, avec des rubans glissés dans les mailles à la cheville pour bien les attacher mais, malgré les rubans, les grands pieds rouge se déchaussent sans cesse, le gauche s’agitant toujours nu et froid, déshabillé par le droit douillettement au chaud ».

Puis vint la seconde fille, Marina. Et c’est différent, ça ne se passe pas très bien, elle « pleure et pleure. Elle hurle à faire trépider tout son corps. Aucun regard, aucun sourire, aucune caresse de Lin n’y peut rien. C’est Lin qui la fait pleurer : l’appétit de Marina est réveillé par l’odeur du corps de sa mère, qui dégoutte de lait et de sang et de sueur du matin au soir – alors que, dans les bras fermes et secs de Derek, elle peut oublier la nourriture et se laisser aller au sommeil. »
Marina suce son pouce jusqu’au sang, plus tard pousse sa sœur dans les escaliers, multiplie les actes de cruauté, mange très peu, n’aime pas qu’on la touche, refuse les câlins, et beaucoup plus tard, jeune adulte se morfond dans les idées noires et morbides : « Son principal sujet d’étude est la Shoah, oui, c’est cela qu’elle tient à comprendre par-dessus tout, les idées qui ont engendré cette monstruosité et celles qui étaient impuissantes à l’empêcher : l’objet de ses lectures et de ses réflexions et de ses écritures incessantes, c’est l’horreur ».

    Lin veut se consacrer à la danse, elle divorce, quitte son mari qu’elle aime encore et ses deux filles pour tourner dans le monde entier. Elle ne reverra ses filles que très rarement, tous les trois-quatre ans. Un choix lourd de conséquences pour tout le monde.



         Le livre aux résonances forcément autobiographiques, est difficile, fort, intime et marquant. Il nous fait ressentir à quel point nous sommes vivants même si l’ombre de la mort plane de la première à la dernière page.

Lisant ce bouquin, je me suis vue comme un aigle dont les serres implantées dans les pages s’y accrocheraient férocement et rageusement.

Difficile de passer à autre chose

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicolas 29/04/2010 23:13


Je me pose toujours la question. Les auteures féminins accordent peut-être plus d'importance aux sentiments et les masculins à l'imagination. Ca se discute, évidemment, mais c'est mon ressenti.


Violette 30/04/2010 08:55



sans doute. A vérifier!



Nicolas 28/04/2010 23:26


Possible, d'autant que je lis le plus souvent des auteurs masculins!


Violette 29/04/2010 13:13



ben alors? comment cela se fait-il?   ;-)



Nicolas 25/04/2010 17:47


J'ai trouvé ce roman très ennuyeux, d'ailleurs il ne m'en reste quasiment aucun souvenir. De la même auteure, lire en revanche l'excellent Lignes de faille, bien plus original et captivant.


Violette 28/04/2010 16:47



peut-être faut-il être femme pour l'apprécier ...???  (oups) 



Antoine 11/01/2010 23:32


De mémoire c'est une pièce assez dure. Enfin on aura l'occasion d'en reparler si je la relis et si tu te la procures :)


Violette 12/01/2010 09:18


ok ça marche ;-)
le livre déjà est dur...


Antoine 11/01/2010 21:18


J'avais lu et plutôt bien aimé ce livre. Je te conseille de lire "Angela et Marina" de Nancy Huston, une pièce de théâtre qui reprend les personnages de ce livre mais Angela et Marina ont
grandit.
Une très belle pièce. Et d'en parler ça me donne envie de la relire !


Violette 11/01/2010 21:59


Merci beaucoup Antoine ! Je ne connaissais pas ... Surtout que j'aime beaucoup le théâtre! combler ce vide sur mon blog ne saurait tarder!


laurence 07/01/2010 22:20


Vio, tu me donnes furieusement envie de me replonger dans des vrais romans (non médicaux, pour changer!), comme lorsque j'étais ado et que je passais des nuits entières à lire.... oublier
nouveautés diagnostiques, relation médecin/malade et thérapeutiques pratiques, pour voyager un peu dans l'Imaginaire!!
En attendant, je voyage sur ton blog, surtout ne t'arrête pas! Merci à toi.


Violette 07/01/2010 22:38



tu sais que ça me touche beaucoup ce que tu écris là??? MERCI à toi!
(maintenant, je saurais à qui offrir des livres!  ).
(et oui, oui, oublie un peu tes patients!)
gros bisous



Leiloona 07/01/2010 11:23


Comme je dois accoucher bientôt, je note le titre, mais je ne le lirai pas tout de suite ! :P
Mais c'est un auteur dont j'ai lu les essais mais pas les romans. Du coup, j'ai envie de connaître ses romans. :)


Violette 07/01/2010 18:35


effectivement, attends quelques mois !
Ses romans sont très forts.
Profite de tes derniers instants de répit :-)


herisson08 05/01/2010 09:59


J'aime beaucoup cet auteur!! je vais le chercher!


Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages