Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 12:36

Maria est une avocate espagnole qui est prête à tout pour réussir et se faire un nom. L’affaire qui lui permettra d’accéder à la notoriété est la suivante : un flic, César Alcala, a tabassé un petit voyou, Ramoneda, au point que ce dernier frôle la mort. Maria réussit à envoyer César en prison jusqu’à la fin de ses jours. Quelques années plus tard, Maria se rend compte qu’elle s’est peut-être trompée. Ramoneda est en réalité un dangereux psychopathe et si César l’a battu, c’est parce que Ramoneda détenait des informations sur l’endroit où est séquestrée sa fille, Marta, kidnappée.

Des retours en arrière nous permettent de comprendre que César paye pour une faute que son père n’a même pas commise : Publio, un phalangiste, avait fait accuser Marcelo du meurtre de son épouse, Isabelle. En réalité, c’est Gabriel, le père de Maria qui a tué la jeune femme qui était aussi son amante !

Quel bouquin ! Le thriller se mêle au genre historique, les histoires personnelles scarifiées sont toutes mêlées à l’Histoire de l’Espagne. Les destins se croisent, se heurtent les uns aux autres, la violence est partout, j’ai pensé à  La Ville rouge de Paolo Roversi, lu l’été dernier où le pastel n’a pas sa place non plus, à la tragédie grecque (personne ne sort indemne…) ou encore aux romans de Zafon puisque l’action se passe souvent à Barcelone. Si l’on cherche un policier original qui va un peu plus loin, ce roman est parfait.

César Alcala en prison : « Le temps s’écoulait de façon étrange, comme s’il n’existait pas. Tout était continuité, le même instant sans cesse répété. Les mêmes routines, les mêmes gestes, le même épuisement. A son insu, ou sans pouvoir s’y opposer, l’espoir d’Alcala s’estompait, comme celui de tous les hommes qui vivaient entre ces murs. Peu à peu, il oubliait le passé, sa vie antérieure, les odeurs de la réalité. Seuls ces mots qui lui parvenaient de temps en temps semblaient le ranimer, telle une goutte d’eau tombant sur une terre assoiffée. Mais cet effet vivifiant durait peu, et l’inspecteur replongeait dans sa léthargie habituelle. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philisine Cave 01/12/2013 17:56


C'estle pavé qui m'a fait b=peur avec des phrases un peu torturées ,non ? Bref, je l'ai emprunté et même pas ouvert, donc rendu (imparable logique !)

Violette 02/12/2013 09:28



comme dit, la lecture n'a pas été fluide et aisée pour moi non plus... pas sûre de lire encore et auteur...



monpetitchapitre 27/11/2013 13:02


C'est un polar oui, ou plutôt un roman noir. On retrouve certaines thématiques de La tristesse du samouraï. Je te donne le lien vers mon billet (sans prétention aucune...):


http://monpetitchapitre.over-blog.com/article-la-maison-des-chagrins-victor-del-arbol-121001170.html

Violette 27/11/2013 14:08



tu as tout à fait raison, je vais voir ça, merci !



Emma 26/11/2013 21:42


Toujours pas lu celui ci mais très tentée...

Violette 27/11/2013 14:17



il sort du lot des autres polars.



Mango 26/11/2013 10:17


Je le retiens alors! 

Violette 26/11/2013 16:00



tu peux si tu aimes les polars qui ne sont pas au ras des pâquerettes :-)



monpetitchapitre 26/11/2013 09:39


J'ai beaucoup aimé aussi. Et je viens de finir son nouveau, très bien aussi.

Violette 26/11/2013 15:51



ah? quel est le thème? est-ce un polar aussi?



Noukette 25/11/2013 23:49


Oh, il est dans ma PAL ! Je m'en réjouis !!

Violette 26/11/2013 15:39



sache qu'il n'est pas évident, dans tous les sens du terme : d'un part, c'est très noir, d'autre part, ça ne se lit pas de manière très fluide, enfin, ce n'est que mon avis.



DENIS 25/11/2013 18:43


un livre qui semble passionnant

Violette 26/11/2013 15:26



un peu ardu (pour un polar!) mais passionnant, oui.



dasola 25/11/2013 14:27


Bonjour Violette, j'ai dit le bien que je pensais de ce roman http://dasola.canalblog.com/archives/2012/04/08/23948051.html le 08/04/12. C'est très noir, violent. Je compte bien lire La maison
des chagrins du même, paru récemment. Bonne après-midi.

Violette 25/11/2013 14:41



je vais lire ça! Merci Dasola!



Alex-Mot-à-Mots 24/11/2013 10:25


Voilà un roman que je n'ai pas apprécié. J'ai trouvé qu'il y avait parfois des longueurs qui m'ont rebutés. Il me semble que l'auteur vient d'en publier un nouveau.

Violette 24/11/2013 17:01



je te comprends, les longueurs m'ont barbée aussi par endroits. Je n'ai pas aimé au point d'en lire un autre de l'auteur, mais merci pour l'info!



Manu 23/11/2013 10:53


Et bien, il a l'air pas mal mais sombre !

Violette 24/11/2013 17:00



il l'est et c'est un point négatif pour moi, je ne suis pas fana.



jerome 22/11/2013 20:22


Je ne suis pas polar mais javoue que ça pourrait me tenter.

Violette 24/11/2013 17:03



il est très bien écrit, on est loin du polar de base même s'il est très noir (c'est rare qu'un homme n'aime pas les polars ^^)



Valérie 22/11/2013 15:32


j'ai moi aussi beaucoup aimé ce polar.

Violette 24/11/2013 17:12



il est original et dépaysant!



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages