Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 21:45

Il est des BD qu’on oublie très vite, d’autres qu’on n’oubliera sans doute jamais… et La tendresse de pierres fait partie de cette seconde catégorie.

Ça commence très fort : « On a enterré un poumon de papa. » Et on assiste à l’enterrement de cet organe de la taille d’une petite voiture, porté par les membres de la famille. Après le poumon, on retire le nez du père. Cette fois-ci, pas de cérémonie ni de cortège, le nez sera porté autour du cou « comme une parure ». « Les hommes en blanc ont décidé que désormais il n’aurait plus besoin de bouche », les lèvres de papa sont donc enveloppées dans du coton et délicatement rangées dans un coffre, prêtes à être réutiliser.

Marion Fayolle met en scène la lente et sournoise maladie qui détruit insidieusement le malade qu’est son père mais aussi ses rapports avec les autres et son entourage. Ainsi, le père de famille devient l’enfant de la famille : plus du tout autonome, il faut le nourrir, le changer, le surveiller et le veiller. « Ça m’embêtait d’ailleurs un peu d’avoir soudain un papa plus jeune que moi. Si mon père était un enfant, mon existence était soudain difficile à croire. » La narratrice explique aussi que c’est comme si sa mère qui avait toujours parfaitement endossé ce rôle de mère, avait besoin de poursuivre son chemin de mère et que son époux deviendrait ainsi « le petit dernier de la famille ».

Le père a un besoin vital de son entourage. Ses exigences passent avant tout, l’un lui prête sa voix pour s’exprimer à sa place, l’autre une main pour saisir un verre : « Peu à peu, on devenait des extensions de son corps à lui. Tout ce qu’il ne pouvait plus faire, on le faisait à sa place. »

Lorsque les « soldats blancs » investissent la maison, d’intimité, il n’en est plus question. La fille se rend surtout compte que la maladie n’a pas changé son père, il est resté une pierre anguleuse et rugueuse, « on continuait à se couper les doigts et à se blesser si on l’enlaçait de trop près. » Enfin, les « hommes en blanc » annoncent la mort prochaine du père. Cette attente est comparée à celle d’un artiste patientant dans les coulisses, ne connaissant pas l’heure de son passage : « je trouvais étrange que tout soit aussi mal orchestré, mais je préférais ne pas faire de remarque. »

C’est un véritable coup de poing que cette BD, et pour différentes raisons : le thème abordé qui n’est pas facile, les dessins si particuliers, simplifiés, hachurés, symboliques pour la plupart, la dimension onirique et fantastique liée à un sujet tellement grave. Tout ça est d’une justesse effrayante. L’auteur met en image des tabous et des non-dits, la tyrannie du malade à qui il faut obéir, l’inversion des rôles enfants-parents, le soulagement de la famille quand l’heure est venue… C’est à la fois poétique, absurde et terriblement réaliste.

 

»   19/20   »

Partager cet article

Repost 0
Published by Violette - dans Lectures - BD
commenter cet article

commentaires

Moka 22/06/2014 19:26


Incontestablement un de mes coups de coeur 2014 !


http://aumilieudeslivres.wordpress.com/2014/02/10/la-tendresse-des-pierres-m-fayolle/

Violette 22/06/2014 22:33



je t'avais lu :-)



Didi 19/05/2014 18:45


Merci du conseil

Violette 19/05/2014 20:27



je t'en prie, je ne voudrais pas être responsable d'une déprime :-)



didi 18/05/2014 18:14


Malgré ton enthousiasme l'exemple du dessin ne m'attire pas vraiment... Quant au thème difficile ben je suis pas trop attirée non plus..


 

Violette 19/05/2014 16:06



ah c'est particulier, je n'ai jamais dit le contraire! Et à ne pas lire en cas de coup de blues!



cathulu 08/05/2014 10:57


Tu m'as donné envie de découvrir cetet BD, je note ! merci !

Violette 09/05/2014 10:28



je t'en prie, c'est un plaisir!



Theoma 25/04/2014 19:16


message reçu !

Violette 27/04/2014 12:14



parfait :-)



Alex-Mot-à-Mots 25/04/2014 10:59


Une BD que l'on n'oublie pas ? C'est plutôt rare, en effet.

Violette 25/04/2014 15:01



:-D oui, tu as raison!



A_girl_from_earth 25/04/2014 00:55


Ah oui, en effet, ça a l'air d'être le genre album coup de poing incontournable. Je note, le traitement de ce sujet difficile me semble intelligemment mené !

Violette 25/04/2014 15:02



tu as tout très bien résumé, cet album est très surprenant!



yuko 24/04/2014 15:28


La couverture est très jolie :)

Violette 25/04/2014 15:03



le reste est dans le même ton!



Noukette 24/04/2014 11:23


Repéré chez Moka, tu en rajoutes une couche !

Violette 25/04/2014 15:08



il FAUT le lire!



jerome 24/04/2014 09:14


Il m'attend ! Hâte de m'y lancer, je n'ai lu que des avis enthousiastes jusqu'alors !

Violette 24/04/2014 11:50



prépare-toi psychologiquement! :)



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages