Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 20:17

 

 

Attirée par ce titre et le nom de l’auteur comme un moustique par ma peau en été, j’en profitai pour découvrir pour la première fois ce Tennessee Williams si connu…

En Louisiane, dans le quartier des immigrés siciliens, Sérafina, couturière, crie à ceux qui veulent bien l’entendre qu’un amour passionnel et indestructible l’unit à son mari, Rosario. Elle raconte à une voisine les circonstances magiques de la conception de leur deuxième enfant : alors qu’ils venaient de faire l’amour, une nuit, Sérafina ressent une douleur sur son sein gauche, « j’ai allumé, j’ai regardé mon sein. La rose tatouée… était là, dessinée sur ma poitrine. La rose tatouée de mon mari. […] Son tatouage, sur mon sein… A  l’instant même, j’ai compris que j’avais un enfant, en voyant la rose ».

            Une tragédie brise ce rêve éveillé : Rosario meurt. Poursuivi par des douaniers pour contrebande (chauffeur de camion, il cachait de la « marchandise » sous les bananes…), son camion s’écrase un arbre et prend feu. C’est le choc pour Sérafina qui perd l’enfant qu’elle portait.

On la retrouve trois ans plus tard, toujours malheureuse, esseulée, reportant ses souffrances sur sa fille, Rosa. Rosa, elle, jeune adolescente, a trouvé le grand amour en la personne de Jacques, un marin. Mais la mère de Rosa est contre cette union. Violente et en haine contre les autres, Sérafina s’isole de plus en plus et passe pour une folle. La rumeur qui se répand peu à peu concernant la liaison de Rosario avec Estelle, ne fait qu’augmenter la fureur de Sérafina qui ne veut pourtant y croire.

Comme un ange tombé du ciel, Alvaro fait son apparition. Il est seul lui aussi, malheureux lui aussi et pour la première fois, Sérafina fait preuve de compassion envers un homme. Et il ressemble à son mari, et il la séduit. Contre toute attente et alors qu’elle s’enfermait dans l’amour morbide de son mari, Sérafina va s’ouvrir comme une fleur à ce nouvel amour qui se présente, ce qui va lui permettre d’être plus indulgente et compréhensive envers sa fille.

Malgré quelques longueurs au début, j’ai trouvé très beau cet hymne à l’amour, ce message d’espoir, cette renaissance pleine de romantisme, cette seconde vie offerte à Sérafina. L’auteur l’a dit lui-même, cette pièce « est mon chant d’amour pour le monde ».

Les didascalies, directives, sont longues et souvent aussi belles que les dialogues. Le décor est complexe et changeant. Le personnage de Sérafina est un rôle magnifique, tout en nuances, en brisures, en entrelacs (oui, la mini-comédienne que je suis s’est encore trouvé un rêve de rôle !)

 

La relation entre Alvaro et Sérafina s’exprime dans la didascalie : « Le dialogue entre eux est plein d’hésitation étranges, de phrases inachevées, de gestes ébauchés. Tous les deux ont les nerfs brisés après leurs épreuves respectives. L’espère de communion entre eux crée une intimité curieuse et une sorte de douceur, elle ressemble à la rencontre de deux enfants abandonnés qui se retrouvent pour la première fois. C’est étrange pour eux. Etrange et doux comme le premier vent frais qui s’élève après un jour étouffant. »

 

 

 

Challenge théâtral de Bladelor :     5/12 !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Une Comète 19/04/2012 23:46


C'est passionnant T.Williams.. Tu donnes envie de s'y replonger !

Violette 20/04/2012 12:07



tant mieux si j'y suis arrivée!!



Misss-bouquins 16/04/2012 22:10


Cette pièce de théâtre a l'air particulièrement complexe, mais j'aimerai bien la lire. Pour l'instant, jamais lu de Tennessee Williams.

Violette 18/04/2012 17:10



c'était une première pour moi aussi.



maggie 15/04/2012 21:13


Je n'en ai lu que deux de pièces, mais "Soudain l'été dernier" m'a paru particulièrement sombre(on parle même de cannibalisme) mais j'avais vraiment aimé. Je me rappelle moins bien de "la nuit de
l'iguane" mais il parle beaucoup de folie et c'est très onirique. J'avais vu "la chatte sur un toit brûlant" joué par une troupe amateur de copains mais là c'est plus drame humain, autour des
relations familiales... La plus célèbre de ses pièces est certainement un tramway nommé désir mais je ne l'ai ni vu, ni lu...

Violette 15/04/2012 21:15



comme toi pour Le Tramway... Il faut donc s'accrocher avant de lire une de ses oeuvres, me voilà prévenue! Merci pour ta réponse, Maggie!



maggie 15/04/2012 11:33


C'est un dramaturge que j'aime beaucoup mais je ne connaissais que ses pièces sur la folie et la violence... Le thème m'étonne un peu chez cet T. Williams... mais pourquoi pas ? J'aime bien
l'onirisme de ses pièces effectivement présente dans les longues didascalies...

Violette 15/04/2012 20:53



oui, c'est ce que j'ai lu, une des seules pièces optimistes de Williams. Pour les autres, laquelle conseillerais-tu en priorité?



Lilibook 13/04/2012 12:44


Ah je n'ai jamais lu encore.

Philippe D 12/04/2012 18:14


La couverture me fait penser à un vieux film. Ca ne m'attire pas.


Bonne fin de semaine.

Violette 13/04/2012 17:25



ah mais on en a fait un film... vieux maintenant!



Aline 12/04/2012 14:42


 je dois avouer que je n'ai pas encore lu cet auteur .

Violette 13/04/2012 17:25



comme moi il y a un mois! et... on ne peut pas tout lire, hélas!



Manu 11/04/2012 20:35


Ca fait longtemps que je me dis que je dois découvrir cet auteur. 

Violette 13/04/2012 17:23



je me disais la même chose il y a un mois... comme quoi, tout arrive ;-)



niki 11/04/2012 19:14


je n'ai jamais vu la rose tatouée, mais tu me tentes là 

Violette 13/04/2012 17:23



"vu" jamais non plus, et ça me tente aussi +++ !



Annie 11/04/2012 17:42


Bon, il faut déjà que je me précipite sur mon dictionnaire pour me rafraîchir la mémoire : didascalie ? Un mot de plus à engranger !

Violette 13/04/2012 17:21



c'est l'indication en italiques pour les comédiens : gestes, intonations, etc.



Neph 11/04/2012 10:44


Je n'ai lu qu'Un Tramway..., mais ton article me donne très fortement envie de lire celui-ci ! Le personnage de Sérafina me touche déjà beaucoup !

Violette 13/04/2012 17:19



jamais lu le Tramway ! Sérafina est un personnage impressionnant et haut en couleur, en effet!



Malika 11/04/2012 09:40


Ah ! Tennessee Williams !!!! Immense auteur qui a bercé ma folle jeunesse, j'aime ce qu'il dit et comment il le dit ... et aucun de ses titres n'a pris une ride, du grand art !!

Violette 13/04/2012 17:17



tout à fait! et pour ma part, je ne le connais pas assez!



Richard 10/04/2012 21:16


Tu viens d'éveiller un très bon souvenir de lecture.


Merci Violette !


Amitiés

Violette 13/04/2012 17:16



tant mieux! :)



gridou 10/04/2012 20:28


Je note pour le jour où je me sentirai d humeur théatre...


PS: l image de l'affiche ne marche pas

Violette 13/04/2012 17:16



lecture sympa !



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages