Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 08:05

null

…ou comment perdre son temps ! J’ai encore une fois choisi un livre au hasard, dans ma bibliothèque municipale au rayon des nouveautés. Erreur.

Le titre, la couverture, le thème m’avaient attirée. Un livre qui parle de lecture mêlant suspense et mystère. Pourquoi pas ?

Luca Campelli, un vieil Italien, est libraire. Un soir d’octobre, il se rend seul dans sa boutique, la Libri di Luca, parcourt rayons et étalages avant de monter au « Ciel », le premier étage qui ne recèle que des ouvrages rares et précieux. Son regard est happé par la qualité et la finesse des gravures d’un livre en particulier qu’il n’avait jamais vu auparavant et qu’il entreprend de commencer à lire à haute voix. Son corps se fait l’expression de ses pensées : tremblements, sueurs, yeux écarquillés ; la lecture se poursuit comme un fait inévitable. Le corps tombe sur la rampe qui craque sous son poids et Luca meurt enseveli sous une pile de livres.

Jon, avocat de 33 ans, est le fils de Luca. Rejeté par son père, il ne l’a pas revu depuis une vingtaine d’années. Rapidement, Iversen, l’assistant de Luca le met au diapason : un lourd secret a été caché à Jon depuis son enfance. Il existe des Lettore, des gens qui ont un rapport très particulier avec la lecture. Les récepteurs, tout d’abord, entendent la voix des lecteurs, ils peuvent suivre une lecture faite silencieusement à distance et sont même en mesure de nuancer, modérer ou accentuer cette lecture et les effets qu'elle produit. Les émetteurs, eux, sont des lecteurs capables d’influencer leur auditoire et de modifier leur perception du texte. Ainsi, un texte lu par un émetteur à un politicien peut changer son opinion sur un sujet.

Jon adhère très vite à cette théorie et il est vite « activé » c’est-à-dire qu’on a appuyé sur le bouton Marche en quelque sorte, pour faire de lui un émetteur et même le meilleur des émetteurs. Tellement bon que ses lectures produisent des étincelles au sens propre du terme… Mouais.

Ce petit monde se porterait très bien, Jon étant même tombé éperdument amoureux de Katharina, une autre assistante de Luca (et la scène d’amour est digne des plus mauvais Harlequin…), donc tout irait si bien si on ne découvrait pas tout d’un coup l’existence d’une Organisation de l’Ombre. Des méchants Lettore souhaiteraient dominer le monde avec leurs dons. Et ils ont besoin de Jon qu’ils kidnappent et ensorcellent pour mieux s’en servir. Mais Katharina et un ami informaticien, eux deux seuls contre des dizaines de Lettore, réussiront à vaincre le mal. Et tout est bien qui finit bien.

Pouahhh, tout ça en 450 pages !!?! Pourquoi n’ai-je pas abandonné tout de suite ? L’idée m’a semblé originale mais l’écriture et les ressorts de l’intrigue crient haut et fort que ce Monsieur Birkegaard est un débutant en puissance comme l’atteste la petite présentation  de l’auteur en quatrième de couverture. Qu’il aille faire de petits stages en atelier d’écriture ce brave jeune homme.
Je suis cruelle mais le bouquin m’a vraiment agacée. Des incohérences, des invraisemblances, une absence de nuances (le personnage « soupire » quand il découvre son ami mort !?), des personnages creux, de l'artificiel à gogo, bouh bouh bouh.

Pas de citation donc. Un billet, c’est déjà beaucoup…

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> je l'ai lu!<br /> je suis allée au bout.<br /> et pourtantg, je partais avec un bon a priori... pas aimé, sauf les balades dans Copenhague !<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> Dommage qu'il ne t'ait pas plu. A sa sortie, le thème m'attirait beaucoup... Si je le trouve en médiathèque, peut-être...<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> aaah mais moi aussi il m'attirait beaucoup! Le début est encore correct mais après... Mais tous les goûts sont dans la nature !<br /> <br /> <br /> Merci pour ta visite!<br /> <br /> <br /> <br />
Y
<br /> Je n'ai pas du tout aimé non plus. Je ne sais pas si tu es allée jusqu'au bout, mais la fin, c'est du grand n'importe quoi !<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> mais je me suis forcée à aller jusqu'au bout! autant de pages pour une si grande connerie, rahhhhhhhh!!! qu'on accepte de publier ce genre de romans, ça me sidère!<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> Dommage...la couverture est très alléchante!<br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> Ah mince, il est dans ma LAL... j'avais donc du lire un meilleur avis que le tien... je le retire donc!<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Effectivement, il avait l'air alléchant...<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Voilà un roman que je ne prendrai donc pas sur les étagères de ma BM. Pourtant, la couverture et le titre sont alléchants.<br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> et moi je ne me fierai plus à mon instinct... qui ne vaut pas grand chose! :-((<br /> <br /> <br /> <br />
I
<br /> Ah ben c'est dommage, ça a l'air vachement bien pourtant... bon, je te fais confiance !<br /> <br /> <br />
Répondre