Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 12:24

 

Reçu à Noël, c’est l’épaisseur du roman qui retarda ma lecture ! quelle nouille j’ai été ! Oubliez le nombre de pages qui se dévorent beaucoup plus vite qu’on ne le voudrait et procurez-vous ce livre d’urgence !

Nous sommes à Jackson dans l’état de Mississippi, dans les années 60. Dans chaque famille blanche, c’est une bonne noire qui fait le ménage, cuisine et s’occupe des enfants. Le problème c’est que les Blancs, les Blanches plus particulièrement, passent leurs journées à rabaisser les Noires, à les considérer comme des moins que rien… et à créer des lois raciales visant à les humilier encore un peu plus. La bonne noire doit avoir son propre verre, elle doit poser ses fesses sur des toilettes bien à elle, construites pour elle au fond du jardin. Elle ne doit pas lever les yeux sur sa patronne et doit toujours acquiescer. Elle doit être disponible tout le temps pour un salaire de misère.

Miss Skeeter, une fille blanche ayant un peu plus de jugeote que ses amies, aime écrire. Et elle a soudain l’envie d’écrire sur ces bonnes noires. Elle arrive d’abord à convaincre Aibileen, la bonne de son amie, Miss Leefolt, une Noire bien trop gentille qui accepte son sort avec résignation. Puis vient le tour de Minny, la copine d’Aibileen, de témoigner. Petit à petit, les bonnes noires sortent de leur retranchement et parlent. Des brimades, des injustices, des ingratitudes, des humiliations au quotidien, mais parfois aussi, trop rarement, de la reconnaissance de la part des patronnes blanches, du respect ; voilà ce que racontent ces femmes en cachette dans la petite maison d’Aibileen pendant que Miss Skeeter tape leurs récits à la machine à écrire. Ces anecdotes et ces récits de vie en feront un livre.

Un fil directeur cousu d’émotion et de tendresse est tendu sur chaque page de ce magnifique roman. Le lecteur est totalement immergé dans cette Amérique des années 60 où la couleur de peau a encore tellement d’importance. Il s’attache à ces personnages : la tendre Aibileen, Minny la révoltée, l’ordure de Miss Hilly, la douce et originale Miss Skeeter. Il y a des véritables pierres précieuses dans cette histoire : lorsqu’Aibileen enseigne à Mae Mobley, la petite fille de sa patronne, à être une belle personne. Sa mère l’ignore, se montre froide envers sa fille et Aibileen fait tout pour rattraper les défauts (ou les absences) d’éducation maternelle. Elle lui répète à longueur de journée qu’elle est une fille importante et intelligente… et en profite aussi pour lui raconter des histoires où les Noirs sont rejetés des Blancs. Tous les jours, un peu, discrètement et efficacement.

Cela fait très longtemps que je n’étais pas plongée à ce point dans un livre. C’est le genre de roman auquel on pense au beau milieu de la journée, qu’on a hâte de retrouver le soir, qu’on a du mal à reposer, qu’on ne voudrait plus terminer, celui qui nous met la larme à l’œil juste parce qu’on arrive à la dernière page.

La ségrégation raciale est bien sûr LE sujet du roman. Mais de manichéisme, il n’y en a pas, l’auteur a su rester juste, réaliste. Je me suis posée une question qui n’a rien de rhétorique : est-ce que, à l’heure actuelle, des femmes blanches travaillent au service de patronnes noires ?

La richesse du roman est telle que le racisme et la différence Blancs/Noirs ne constitue pas le seul thème. La place de la femme est évoquée car même chez les riches Blancs, elle ne peut faire n’importe quoi : les cheveux doivent être lisses, les robes pas trop courtes, le sourire omniprésent. La mort de JFK occupe quelques pages aussi, et l’espoir surgit doucettement dans les dernières pages, l’espoir d’un monde nouveau.

Une petite merveille et un grand coup de cœur !

Minny, dès son plus jeune âge a reçu les dix commandements inculqués par sa mère pour être une bonne modèle : 

« Règle numéro un pour travailler chez une Blanche, Minny : c’est pas tes affaires. T’as pas à mettre ton nez dans les problèmes de la patronne, ni à pleurnicher sur les tiens – t’as pas de quoi payer la note d’électricité ? T’as mal aux pieds ? Rappelle-toi une chose : ces Blancs sont pas ts mais. Ils veulent pas en entendre parler. […]

Règle numéro deux : cette patronne blanche doit jamais te trouver assise sur se toilettes. Ca m’est égal si t’as tellement envie que ça te sort par les tresses. Si elle en a pas pour les bonnes, tu trouves un moment où elle est pas là.

Règle numéro trois […] : quand tu cuisines pour des Blancs, tu prends une cuillère rien que pour goûter. Si tu mets cette cuillère dans ta bouche et qu’après tu la remets dans la marmite et qu’on te voit, c’est tout bon à jeter.

Règle numéro quatre : sers-toi tous les jours du même verre, de la même fourchette, de la même assiette. Tu les ranges à part et tu dis à cette Blanche qu’à partir de maintenant ça sera tes couverts.

Règle numéro cinq : Tu manges à la cuisine.

Règle numéro six : tu frappes pas ses enfants. Les Blancs aiment faire ça eux-mêmes. »

L’histoire du papier cadeau marron racontée par Aibileen à Mae Mobley : « C’est son histoire préférée parce que, quand je la raconte, elle a deux cadeaux. Je prends du papier d’emballage marron de l’épicerie Piggly Wiggly et je mets un petit quelque chose dedans, par exemple un bonbon. Puis je prends du papier blanc du drugstore Cole qui est près de chez moi et j’y mets autre chose. Elle prend ça très au sérieux et elle défait les paquets pendant que je lui explique que c’est pas la couleur de l’emballage qui compte, mais ce qu’il y a dedans. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Louis Solène 11/04/2013 18:16


Comme presque tout le monde j'ai lu "La couleur des sentiments". Je l'ai commencé pour me "sortir" d'un roman lu juste avant et qui m'avait marquée ("Annabel" de Kathleen Winter). Finalement, ce
roman de Kathryn Stockett a fait plus que m'aider à me séparer d'Annabel, il m'a embarquée et m'a offert de beaux moments de lecture...

Violette 13/04/2013 17:43



oui, ce livre est magnifique et est vraiment à conseiller! Merci pour ta visite ;-)



Linette 05/09/2012 19:59


Tout à fait d'accord avec ta chronique. Ce livre est une pépite que je relirai avec plaisir!

Violette 08/09/2012 10:37



du bonheur de la 1ère à la dernière page !!!



-Perrine- 12/05/2012 13:43


Ah quel beau roman ! Un très beau moment de lecture :) on vit avec ces personnages passionnants, on s'insurge avec eux, on partage leurs petits bonheurs, on rit, on pleurt... tellement humain,
spectaculaire !

Violette 13/05/2012 21:01



tu as raison, on est dans la petite cuisine d'Abileen pendant un bon moment... et que c'est bon !



Vonnette 02/05/2012 20:43


Un très bon livre...Une belle histoire bien écrite

Violette 06/05/2012 21:53



une lecture qui émeut!



Enigma 02/05/2012 12:09


Moi aussi je l'ai reçu à noël et j'ai toujours pas eu le temps de le lire, faut vraimment que je m'y mette!! =)

Violette 06/05/2012 21:43



oui, oui, oui!



Theoma 30/04/2012 12:22


un coup de coeur pour moi aussi.

Violette 06/05/2012 21:31



:-)



Philippe D 29/04/2012 17:59


Je le lirai un jour mais quand en trouverai-je le temps?


Bonne semaine.

Philippe D 29/04/2012 17:56


Je le lirai un jour mais quand en trouverai-je le temps?


Bonne semaine.

Violette 29/04/2012 20:55



ah le temps qui manque... c'est bien ça le problème! Bonne semaine à toi !



Marion 29/04/2012 14:41


Il faut vraiment que je me plonge dans la lecture de ce roman! 

Violette 29/04/2012 20:55



oui, oui, oui, passage obligé: ;-)



Malika 29/04/2012 13:32


Ce fut pour moi aussi un bon doudou littéraire pendant quelques soirées !!

Violette 29/04/2012 20:57



oh oui, "doudou" qu'on retrouve avec tant de plaisir! (et maintenant, je me dis que je l'ai lu trop vite!)



Alex-Mot-à-Mots 28/04/2012 17:42


Un roman qui réconcilie avec la littérature. Un coup de coeur également.

Violette 29/04/2012 11:18



et un roman qui pourrait donner envie de lire à ceux pour qui l'activité est rare... malgré le nombre de pages!



Tiphanie 28/04/2012 11:18


Il est dans ma PAL VO depuis quelques temps, mais toujours pas sorti!

Violette 28/04/2012 13:05



en VO, ça doit être encore meilleur :-)



Milly 28/04/2012 03:11


J'ai vu le film.  Trois heures qui ont passée très vite!  Très bon!

Violette 28/04/2012 13:04



je retiens, je retiens! :)



Nadael 26/04/2012 10:32


Je vois que tu as succombé aussi à ce roman. Un très bon livre. A conseiller à tout le monde.

Violette 27/04/2012 09:19



comme tu dis, il est très accessible et ne peut que plaire à un très grand nombre.



Leiloona 26/04/2012 07:58


Un superbe livre, et une très belle adaptation aussi ! ♥

Violette 26/04/2012 10:03



je vais me laisser tenter et voir le film alors!



Fransoaz 25/04/2012 22:47


Ce fut aussi pour moi un coup de coeur sans restrictions; 8 soirées, 8 rendez-vous de bonheur dans l'intimité des bonnes noires et de Miss Skeeter.

Violette 26/04/2012 10:04



un roman qui donne le sourire!



DeL 25/04/2012 22:05


Un très beau roman c'est vrai ! Et le film est très bien aussi.

Violette 26/04/2012 10:04



je vais essayer de me procurer le film alors !



Manu 25/04/2012 20:31


Moi aussi j'ai adoré ce roman, qui s'il n'a pas la force des plus grands romans américains, fait passer un magnifique moment. 

Violette 25/04/2012 20:33



une histoire tendre et forte, j'ai adoré!



Mango 25/04/2012 19:40


Tu as raison: ce livre est un vrai bonheur! 

Violette 25/04/2012 20:34



oh oui ! :)



Un autre endroit... 25/04/2012 18:23


j'ai juste vu le film... J'ai aimé.

Violette 25/04/2012 18:56



je me suis vraiment régalée avec le livre! cela faisait longtemps que je n'étais plus plongée dans un roman sans vouloir le lâcher!



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages