Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 15:21

Un instant magique, une petite bulle de vie, d’émotion, de tendresse.

null
        A ma gauche, Antoine Stalin, critique d’art, brisé par la perte tragique de sa femme et de sa fille. A ma droite, Ornella Malese, jeune romancière, vénitienne, étudiante et auteur d’un best-seller, Granité café.

Leur point commun : un tableau aperçu dans une brocante parisienne, celui de Sandro Rossini, peintre fictif. Antoine, est intrigué par la facture du tableau, son sujet : deux femmes assises - l’une nue, regarde quelque chose que lui montre sa voisine vêtue d’une robe noire. Un tableau sans doute. Première mise en abyme. Antoine hésite à acheter cette toile, et ce sera Ornella, quelques minutes plus tard qui en fera l’acquisition ; pour des raisons plus familiales : c’est la signature de son grand-père qu’elle reconnaît au bas du tableau.

Les deux personnages se retrouvent ensuite à Venise autour d’un autre tableau, celui de Giambattista Tiepolo, Il mondo nuevo.




« Toute une foule, vue de dos ou de profil, assistant à un spectacle invisible. Au loin, la mer. Une facture surprenante. Des personnages saisis dans des attitudes familières au cours d'une scène publique. Mais le vrai secret, c'était le personnage grimpé sur un tabouret et qui tient à la main une longue badine, ou une espèce de perche, dont l'extrémité atteint le centre de la scène. Quel sens donner à son geste ?» (quatrième de couverture)

Et c’est Ornella qui révèlera le mystère de cette baguette : « La badine était en fait une immense paille, et le personnage un saltimbanque essayant en vain de profiter de la foule réunie par un spectacle invisible pour faire admirer … Quoi ? Rien. La seule irisation  d’une pellicule infime, un petit pan de monde encerclé, suspendu. L’homme avait dû souffler si longtemps, si doucement. La bulle faite, il tenait à présent ses deux mains écartées sur la baguette, dans un geste délicat, comme un joueur de flûte. Personne ne le regardait, tous étaient pris par un autre spectacle qu’on imaginait bruyant, peut-être violent, ponctué de rires ou d’ébahissements. Juste au-dessus de ce vacarme virtuel, quelqu’un proposait silence et transparence.  Qui eût choisi de détourner les yeux vers lui ? Chacun avait sa bulle, sa propre manière d’enfermer le présent. Chacun était sa bulle, à la fois solitaire et contingent. Chacun surtout pensait qu’au-delà sa bulle il partageait l’action, l’ivresse d’un moment où il passe quelque chose. »

Seconde mise en abyme : Granité Café,  ce livre sur les petits plaisirs de la vie, qui nous rappelle tant un autre livre de Delerm ; le succès immédiat de cet opuscule qui crée la surprise.

Ornella et Antoine se retrouvent, s’accompagnent, se sauvent un peu mutuellement.

J’ai passé un excellent moment avec cette petite œuvre. C’est marrant parce que j’ai lu, un peu par hasard, deux livres qui ont un peu la même ambition : offrir au lecteur une douce parenthèse, une jolie éclaircie de vie. Là où Gavalda a trébuché, Delerm a réussi avec brio.

Je n’ai qu’une envie, relire cette petite centaine de pages. Un peu comme on goûte pour la première fois un nouveau parfum de glace, surprenant, plein de saveurs, riche en sensations, à la fois frais et léger, dense et inoubliable… on a envie d’en reprendre.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gooballs 24/10/2014 12:46

J'aime beaucoup la poésie qu'a publié Delerm, surtout "La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules". Par conte pour ces autres écrits, il y en a tellement qu'il m'en manque beaucoup, dont ce petit roman. Mais je vais essayer de le lire bientôt ;)

Violette 25/10/2014 16:18

il est vraiment magnifique et c'est un très beau souvenir de lecture. N'hésite pas!

Lilibook 13/03/2010 12:36


J'aime beaucoup Delerm. Et je n'ai jamais lu ce livre alors pourquoi pas;


Violette 13/03/2010 13:39


et moi je vais en lire d'autres... je n'avais rien lu à part La première gorgée de bière... et j'en garde un excellent souvenir. A suivre, donc.


Alex-Mot-a-Mots 10/03/2010 17:02


Une bien belle critique qui donne envie de lire ce court livre.


Mirontaine 10/03/2010 16:07


Magnifique billet pour un livre très riche!


Violette 10/03/2010 16:23


merci !   


Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages