Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 09:05

Deuxième opus de cette série aux allures de western. Ne lisez pas les deux paragraphes qui suivent sans avoir lu le premier tome.

On avait laissé l’avocat Byron et son client Hogaard à moitié morts, perdus dans le désert d’Arizona. La très sensuelle Margot avait, quant à elle, prit le parti de suivre celui qu’elle appelle un « jeune blanc-bec aussi bête que maladroit », le très naïf Tim Bishop. Hogaard et Byron sont vite sur pied et l’Indien, loin d’être idiot, a pris Margot en otage en laissant Tim ligoté à un rocher.

L’intrigue n’avance pas énormément dans cet album destiné à expliquer le passé. Les flashbacks nous racontent comment  Margot et Byron Peck se sont rencontrés. Margot, intelligente et incroyablement belle est aussi une femme rusée et très cupide. Byron, suite à une affaire juridique qui a mal tourner, s’est vu poursuivre par la famille Cole qui n’a eu de cesse de chercher à le tuer. D’où le désamour de Byron pour les armes à feu. Hogaard est venu voir Byron pour lui demander de l’aide dans une histoire d’anciens papiers. N’ayant pas d’argent, la grosse brute danoise a proposé de devenir son secrétaire. Contre toute attente, Byron fait une découverte surprenante dans les vieux papiers de famille : une correspondance entre un ancêtre ambassadeur et James Madison, le père de la constitution américaine, celui qui à l’origine du deuxième amendement qui autorise le port d’armes aux Etats-Unis. James Madison y montre de telles réticences qu’elles peuvent changer le cours de l’histoire. Byron y voit un grand progrès pour l’avenir des Etats-Unis ; Margot, quant elle apprend cela, y voit un moyen de faire chanter les fabricants d’armes et d’obtenir beaucoup d’argent. C’est ainsi qu’elle tente de se débarrasser de Byron, trop honnête à son goût, et de Hogaard qu’elle a choisit pour amant pour s’attirer ses faveurs.

A la fin de l’album, on retrouve nos deux compères dans leur carriole : « Ce sentiment de déjà vécu a quelque chose de tout à fait oppressant. C’est toujours angoissant, la circularité » affirme même Byron… mais on sent bien que les choses vont évoluer et que leur rencontre va, au mieux changer le cours de l’Histoire, sinon changer le cours de l’histoire …

Excellent ! Cette BD a tout pour plaire, la précision des dessins (colorés comme j’aime) nous permet un voyage spatio-temporel, l’intrigue est prenante, le rythme haletant et les personnages, cette garce de Margot y compris, fort attachants. Le petit plus, c’est cette pointe d’ironie, ce don de la caricature qui donne le sourire au lecteur.

 

 

»   19/20   »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Violette - dans Lectures - BD
commenter cet article

commentaires

eimelle 30/08/2014 10:13

voilà qui a l'air très chouette!

Violette 30/08/2014 10:23

ça l'est ! :-)

jerome 27/08/2014 14:06

Pfff, tu en rajoutes une couche.Et dire que cette série n'est pas à la médiathèque. Je pensais qu'il y avait au moins les deux premiers mais il n'y en a aucun en fait. Grrrrrrrrr !

Violette 27/08/2014 16:51

il ne reste plus qu'à ... casser la tirelire !

Noukette 27/08/2014 11:25

Oui, je sais, il me la faut !!

Violette 27/08/2014 16:50

:-) et bientôt le n° 3 pour en rajouter une dernière couche!

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages