Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 12:36

Ce livre connaît actuellement un gros succès sur la blogosphère. Comme d’habitude, j’en ai noté le titre, j’ai retenu que ça a été un gros coup de cœur pour de nombreux lecteurs (lectrices ?) ; et c’est à peu près tout !

Me voilà bien embêtée pour émettre un avis tranché du genre « génial » ou « affreux », car les deux adjectifs conviennent simultanément !

Julie est une caissière de supermarché complètement déprimée. Et pour cause : à 20 ans, elle élève seule son fils de trois ans, Lulu, conçu un soir de cuite, elle a coupé les ponts avec ses parents et se débrouille tant bien que mal entre des fins de mois plus que difficiles et un patron tyrannique qui n’hésite pas à la harceler.

Paul se rend pour la première fois de sa vie, à 50 ans, dans un supermarché. Il faut bien s’y coller depuis que sa femme l’a quitté. A la caisse, la larme qui coule sur la joue de Julie l’émeut, il a envie de l’aider. Il engage la conversation, crée un lien malgré une Julie méfiante, l’invite au restaurant et finit par l’inviter à partir en vacances, en Bretagne, avec son fils et lui.

Jérôme, c’est justement le fils de Paul. Médecin généraliste, il a perdu sa femme qui s’est suicidée trois mois plus tôt. Son père pense qu’un séjour à la mer l’aiderait à passer le cap. C’est donc à quatre, enfant compris, que ce semblant de famille qui n’en est pas une, essaye de cohabiter, de s’aimer. Jérôme sort doucement de sa coquille, Julie et Lulu profitent de la mer et de leur chance immense d’avoir rencontré ce gros nounours de Paul. Et puis, c’est le drame. Une tragédie terrible que je ne dévoilerai pas. La chute.

La seconde partie du roman représente la lente et douloureuse ascension qui permettra les personnages de sortir du gouffre, de vivre à nouveau heureux.

Je n’ai jamais autant pleuré en lisant un livre, jamais ! Ce bouquin m’a fait l’effet d’une grosse louche qui remuerait nos pires craintes, nos angoisses les plus profondes. La fin tend à être heureuse et reste une belle leçon de vie, mais cette claque…. ! !

Enfin, l’écriture ne m’a pas touchée, je l’ai trouvée plate et sans intérêt. Le début du roman frise parfois la niaiserie et l’excès de bons sentiments est à peine crédible. Quant à cette façon de surfer sur le bon gros drame, ça m’a fait penser à  D’autres vies que le mienne de Carrère, livre que j’ai détesté, certains s’en souviennent peut-être… Ces écrivains-là, à la manière du mendiant qui exhibe son moignon, cherchent à ouvrir les canaux lacrymaux à tout prix… très peu pour moi.

Malgré tout, c’est un livre qui fait réfléchir et qu’on ne peut oublier, c’est sûr…

« Parfois, dans la vie, on a le sentiment de croiser des gens du même univers que nous… Des extra-humains, différents des autres, qui vivent sur la même longueur d’onde, ou dans la même illusion… »

« La vie est légère comme une plume quand le souffle qui la porte est animé d’amour et de tendresse, alors, je veux bien me délester de quelques plumes… »

« Toutes les plaies cicatrisent, plus ou moins vite, plus ou moins bien, mais la peau se referme. On garde une trace, mais la vie est plus forte. »

« Ce n’est pas la vie qui est belle, c’est nous qui la voyons belle ou moins belle. Ne cherchez pas à vouloir atteindre un bonheur parfait, mais contentez-vous des petites choses de la vie, qui, mises bout à bout, permettent de tenir la distance. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

carolinette 27/10/2013 22:31


ça y est, je l'ai lu pendant les vacances. impressions contrastées comme les tiennes, que tu pourras lire ici .


j'ai pleuré beaucoup moi aussi et c'est vraiment rare qu'un bouquin me tire des larmes. j'ai trouvé aussi que l'écriture n'était pas terrible..

Violette 29/10/2013 11:07



je viens te lire !  contente que tu sois du même avis!



zazy 18/10/2013 21:51


Je viens de donner dans le lacrymal, alors je passe mon tour

Violette 19/10/2013 12:54



je te comprends!



Philisine Cave 15/10/2013 16:19


Ma mère l'a acheté et est en train de le lire : je la soupçonne de l'avoir choisi pour sa première de couverture !!!! Bisous

Violette 18/10/2013 09:12



:-) tiens, je crois qu'il plairait à ma mère...



Malika 15/10/2013 10:09


Les romans-guimauves, très peu pour moi !! "On ne fait pas de bonne littérature avec de bons sentiments", ce n'est pas moi qui le dit c'est Gide !!!

Violette 18/10/2013 09:09



et ce n'est pas moi qui vais contredire Gide, je l'aime :-)



Isa 15/10/2013 07:04


rhalala , dure cette critique, je ne sais plus si je dois lire ou pas ce roman ! 


Ceci dit, je n'en avais pas entendu parler donc je crois que je serais passée à côté ;) 

Violette 17/10/2013 20:52



si tu aimes pleurer et lire en même temps, fonce ! ;-)



carolinette 14/10/2013 17:57


pas aimé non plus d'autres vies que la mienne, j'ai d'ailleurs laissé un commentaire sur ton article, pas entendu parler de ce livre non plus (je ne dois pas être assez assidue sur la blogo) ma
curiosité est assez piquée par ton article sur ce livre, même si à la description ça sent à plein nez le adam/gavalda/martin-lugand des familles. LOL


mais bon, maintenant que tu as dit qu'il y avait un gros twist au milieu, j'ai envie de le lire !!!

Violette 17/10/2013 20:50



oui, même si je ne suis pas une adepte des noms que tu cites, ça sent la même odeur... :-) Allez, lis-le et je viendrai lire ton avis, avec grand plaisir!



éline 14/10/2013 07:03


 c'est pas trop mon genre de lecture, donc je passe.

Violette 14/10/2013 09:05



je peux comprendre!



Philippe D 13/10/2013 21:07


Un peu bizarre, ton avis. En fait, on ne sait pas très bien si tu as adoré ou détesté.


Il faudra peut-être que je me fasse ma propre opinion mais j'en ai moins envie maintenant.


Bonne semaine; 

Violette 14/10/2013 09:53



je n'ai pas adoré, ça c'est sûr. Je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai détesté mais j'ai l'impression d'avoir été manipulée, et je n'aime pas ça du tout.



Midola 12/10/2013 13:26


Roman qui ne doit effectivement pas laisser indifférent mais qui ne me tente pas plus que ça, tout du moins en ce moment. Peut-être plus tard.

Violette 12/10/2013 15:16



je te comprends !



sylire 11/10/2013 23:16


J'avais adoré moi-aussi "d'autres vies que la mienne" tout en étant très peu attirée par les romans guimauve (dont celui-ci).

Violette 12/10/2013 15:18



je crois que je suis la seule à ne pas avoir apprécié D'autres vies que la mienne!



Emma 11/10/2013 18:15


Pas du tout le genre que j'affectionne, pleurer avant de s'endormir, je préfère éviter... je passe mon chemin.

Violette 12/10/2013 15:19



certains ne lisent que ça pourtant ! :-/  !!!



Alex-Mot-à-Mots 11/10/2013 13:00


Dans ma LAL. Va falloir que je prépare une boîte de mouchoirs avant de le commencer, alors.

Violette 12/10/2013 15:46



tu me diras ce que tu en as pensé...



L'Irrégulière 11/10/2013 10:57


Ah, moi j'ai adoré d'Autres vies que la mienne... du coup, ce roman me plairait peut-être !

Violette 12/10/2013 15:47



oui, peut-être! Prépare les mouchoirs!



jerome 11/10/2013 07:53


Les romans tire-larmes, non merci, je fuis à toutes jambes !

Violette 12/10/2013 15:49



eh ben moi, je ne le savais pas mais je déteste ça aussi apparemment :-)



Valérie 10/10/2013 17:38


J'avais adoré D'autres vies que la mienne pourtant je déteste la guimauve. Etais-je plus sensible à ce moment-là? Du coup, tu m'intrigues.

Violette 12/10/2013 15:55



tant mieux si je t'intrigue! Pas mal de monde avait adoré ce livre, si ça peut t'intriguer encore un peu plus :-)...



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages