Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 21:23

    Patraque, enrhumée et fatiguée, j’avais besoin d’une lecture « facile ». J’ai été plus que comblée avec ce livre de littérature pour la jeunesse.

    Comme le titre l’indique, Aurore, une adolescente de 13-14 ans, n’est jamais contente, elle n’aime pas son quotidien, elle trouve sa vie amoureuse misérable, ses résultats d’élève de 3ème sont désastreux, elle ne s’entend ni avec ses sœurs ni avec ses parents, ses amitiés sont vacillantes… C’est un plaisir de lire ces journal d’ado qui déteste le monde entier ! Ses mots sont drôles et parfois très justes.



Un petit assortiment :

>  Le 11 novembre : « Congé. Les bus sont décorés de petits drapeaux et tout le monde est content de ne pas aller bosser. C’est la fête de la Première Guerre Mondiale. Un million de morts, un jour de vacances. A sept millions, je me demande si on a la semaine. »

>  « Maman me regarde depuis deux jours avec des sourires inquiétants. Je me demande ce qui lui prend. Elle a peut-être une gastro de la tête. »

>  Discussion autour de Noël, des différentes religions. Samira, une amie d’Aurore : « Noël chez toi, c’est juste un soir. Chez moi, j’en prends pour vingt-huit soirs d’affilée. Un ramadan, c’est vingt-huit gros repas du soir, sans compter les vingt-huit gros repas du matin. »

>  Nouvel An : « La vraie question est : pourquoi les gens s’excitent comme des mouches, tous les soirs à la même date. Ils devraient le savoir, à force, que la soirée est interminable, le repas immonde, et que ça se termine toujours par la ronde des baisers. Qui a inventé ce rituel stupide ? Qu’il se dénonce et qu’il s’explique. Quel intérêt d’embrasser en masse des gens qu’on évite d’habitude d’embrasser séparément ? Si encore on pouvait embrasser des types pris au hasard dans la rue… Mais sa famille… Sa propre famille ? Est-ce que ce n’est pas un peu malsain ? Une chose est sûre : il était super orphelin l’inventeur des baisers du Nouvel An. Et fils unique. »

>  Après des notes catastrophiques, Aurore a brusquement décidé de se mettre au travail et a récolté un 16 en histoire : « Dans le fond, l’histoire, c’est assez simple. Il suffit d’apprendre. Franchement, je suis un peu déçue. Je ne pensais pas que c’était si bête. »

>  « Je ne peux pas dire que je n’aime pas mes sœurs. Mais elles sont différentes. Elles pourraient être martiennes. Parfois, je me dis que j’aurais préféré avoir un chien. Est-ce que des parents se posent ce genre de questions ? Pour l’année prochaine, chéri, à ton avis, une fille ou un chien ? ».

>  « Si Dieu existe, Il n’est pas au courant de grand-chose (…) et s’Il était au courant, ça se saurait. Il y a longtemps qu’Il nous a zappés. A mon avis, Lui aussi, Il trouve les infos flippantes. »

>  Avant le premier rendez-vous amoureux d’Aurore : « C’est fichu. J’ai un bouton, en haut à gauche, sur le front. Inutile de faire des efforts de costume. J’y vais en fille normale, habits normaux, chaussures normales, bouton normal. Au moins, on ne pourra pas me reprocher d’en faire trop. »

>  « 1er mai : fête du travail. Résultat : personne ne bosse. Quand même, faire des fêtes sous le seul prétexte qu’on a du boulot, c’est un manque de respect pour ceux qui n’en ont pas. Un jour, moi aussi je chercherai du boulot et personne ne voudra m’en filer. Ce jour-là, j’inventerai la fête du chômage : une fois par an, tous les chômeurs auront le droit d’aller bosser. Pas de raison que ce soit toujours les mêmes qui se marrent. »

>  A propos de Julien, un amour de vacances : « Julien s’en va demain. Dans un sens, je suis désespérée. Dans un autre sens, j’en ai un peu marre de passer mes journées entières avec la même personne. Comment font les gens qui se marient, c’est la question. Ils travaillent toute la journée et ils vont au cinéma le soir, je ne vois que ça. Ou alors ils divorcent, c’est l’alternative. »

 
Bien sûr que je me suis souvent retrouvée dans ces lignes !

Il existe une suite intitulée Toujours fâchée. Le journal d'Aurore 2 et un 3ème tome : Rien ne va plus. Le Journal d'Aurore 3.

J'avais déjà lu Verte de Marie Desplechin, lu et étudié avec des 6ème. Ca avait très bien marché. Cet auteur a le don de savoir parler aux enfants et aux ado... sans pour autant ennuyer les adultes!

Partager cet article

Repost 0
Published by Violette - dans Lectures - jeunesse
commenter cet article

commentaires

Mirontaine 21/11/2009 07:45


J'aime beaucoup les passages cités!Je note car j'aime beaucoup Marie Desplechin.


Violette 21/11/2009 09:38


et ce livre nous rappelle à quel point il est bon d'être sorti de cette période...


Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages