Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 15:04

Un petit fascicule surprenant, déroutant, dérangeant.
                                  

       La présentation est originale, le texte est accompagné d’illustrations sépia, mêlant différentes techniques notamment celle du collage et du montage photos. L’ensemble est structuré comme
un court métrage et change régulièrement de personnages et de points de vue. Chaque page ou séquence est datée. L’histoire commence le 8 juin 1938 pour finir par rejoindre la Grande Histoire en janvier 1940, elle se déroule dans un asile psychiatrique. Au début de la nouvelle, un homme y est conduit, on croit d’abord qu’il est journaliste avant de comprendre qu’il est fou.


        Le contexte historique et la folie nazie prennent vite le dessus. Les « fous » seront les premiers gazés, c’est eux qui inaugureront cette épouvantable extermination. Il est vrai qu’on oublie trop souvent que les Juifs n’étaient pas les seules victimes, il y avait aussi les malades mentaux, les homosexuels, les tziganes, les communistes…

Les illustrations (de José Ignacio Fernandez) font froid dans le dos car les personnages s’apparentent à des pantins, on dirait une vaste comédie où rien n’est réel, mais pourtant, il s’agit de réalité historique.


Au moment de l'arrestation :
" - Vous croyez qu'ils ont peur ou qu'ils se doutent de quelque chose? demanda Schoënber.
L'autre SS qui avait fini de compter, éclata de rire en fermant bruyamment son registre.
- Ah ! Ah ! Pensez-vous mon colonel ! Ce sont des fous, ils sont comme des animaux. Ils ne
comprennent rien, ils ne sentent rien... Ce sont des dégénérés.
- Oui, certainement ... fit Schoënber, pensif.
- Nous rendons service à leur famille... Vous savez, conclut l'officier comptable, ce ne sont pas des humains!
Le colonel SS observait, impassible, ces fantômes apeurés défiler devant lui comme du bétail. On commençait à entendre de plus en plus de pleurs et de grognements. Wolf était déjà loin devant. Il sanglotait : "Mon lapin! Mon lapin!"
- Oui, ce sont des fous, c'est vrai... dit Schoëner toujours songeur. Ils ne sont pas comme nous ! "

Un livre édifiant, qu'on pourrait envisager d'étudier en classe de 3ème. Un petit bémol : le prix (13.50 euros quand même…)

 



Merci aux éditions Alzabane. C’est ma première critique dans le cadre du programme Masse Critique. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, le site Babelio propose d’envoyer, par le biais des éditeurs, un ou plusieurs livres, gratuitement, en échange d’une critique.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

saxaoul 15/02/2010 19:28


Les illustrations sont très surprenantes. Ces têtes, c'est bizarre. Je ne suis pas certaine que ça me plaise !


Violette 16/02/2010 10:09


c'est édifiant et instructif je dirais... de là à dire que ça m'a plu... non. Mais ça vaut le coup d'être lu!


Fee Paradis 09/02/2010 17:19


Les illustrations sont très importantes pour cerner l'atmosphère de cette nouvelle : entre phénomène angoissant et incrédulité ...


Violette 09/02/2010 19:39


c'est vrai qu'elles collent bien au texte...


pimprenelle 07/02/2010 10:14


Un livre étrange en effet, qui met mal à l'aise... Mais qu'il est bon de lire pour ne pas oublier...


Marc 06/02/2010 19:22


je viens de finir ce livre. Un peu court mais j'ai beaucoup aimé.


Violette 06/02/2010 19:35


oui, c'est vrai, court. Lu plus vite qu'une BD je dirais...


Mirontaine 05/02/2010 16:49


J'ai vu la critique de Pimprenelle également sur ce livre, il est assez surprenant. J'ai commenté un autre livre de cette petite maison d'éditions mais dans un registre fort différent.;)


Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages