Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 23:40

 

           Après le coup de cœur du Gourmet solitaire qui me laisse encore aujourd’hui une délicieuse saveur dans la bouche, je me suis attaquée au genre de la science-fiction. C’est Moebius qui écrit et Taniguchi qui dessine. Le premier est plus que célèbre puisqu’il est à l’origine de la série Blueberry mais qu'il s’est aussi mêlé du concept design de Willow, d’Abyss et du Cinquième élément (entre autres!)

La science-fiction n’est pas mon genre favori, loin de là, et pourtant, ici encore, je me suis laissé complètement happer par l’histoire. Elle est simple : un jeune Icare a un don merveilleux : il sait voler. Cet être mutant est, depuis sa naissance, contrôlé, surveillé chaque seconde, hyper stimulé et surtout enfermé dans une immense cage appelée le jardin. Non seulement ce magnifique éphèbe sait se mettre en lévitation, mais il a acquis une force exceptionnelle qui lui permet de briser des chaînes, porter une charge très lourde en volant… et transpercer les murs. L’histoire ne serait rien sans l’amour. Icare tombe amoureux d’Yukiko et l’élan de la passion décuple sa puissance. Mais vous vous doutez bien que des méchants rôdent et veulent utiliser les pouvoirs d’Icare d’une toute autre manière…

Si je n’ai pas craqué à 100% comme pour ma précédente lecture de Taniguchi, le thème d’Icare m’a beaucoup plu car pour moi aussi, voler est un de mes vieux rêves. Je ne suis pas assez spécialiste ès BD pour apprécier toute l’ampleur du talent de Taniguchi mais j’ai adoré les dessins mettant en scène cet Icare aérodynamique comparable à une plume pour sa légèreté et son harmonie, à une fusée pour sa vitesse.

Les personnages représentant le côté obscur m’ont, par contre, laissé totalement insensible, il y en a trop, c’est confus et désordonné : entre un neurochirurgien hyper optimiste, deux lesbiennes qui ne servent pas à grand-chose et des soldats qui s’auto-explosent, bof, bof, bof. Les dessins sont en noir et blanc et encore une fois, ça m’a gênée. Mais la lecture de droite à gauche m’a amusée, on s’y habitue vite, on s’y perd parfois un peu mais ça apporte forcément une touche d’originalité au manga.

En conclusion : belle découverte même si je ne le relirai pas et si je n’en ferai pas un livre culte.

Partager cet article

Repost 0
Published by Violette - dans Lectures - BD
commenter cet article

commentaires

keisha 03/01/2012 10:22


Une petite déception pour moi, pourtant j'aime bien les deux auteurs...


j'en profite pour te souhaiter une excellente année 2012!

Violette 03/01/2012 20:33



légère déception moi aussi! merci pour tes voeux!



Mo' 01/01/2012 11:27


Une lecture agréable pour moi aussi mais je ne le relirais pas, c'est certain. Ce récit a un coté frustrant, notamment sur le fait qu'il se clot alors que l'histoire commence à peine. Une très
longue mise en place des personnages.

Margotte 31/12/2011 13:09


Même si tu n'es pas enthousiaste, je note car l'association de ces deux là a tout pour me plaire... Bonne soirée :-)

H-IL 31/12/2011 12:59


Ben objectivement, quand je lis je m'endors :-)


Belle dernière journée


Bisous

Mango 31/12/2011 09:58


Je comprends bien ce que tu as ressenti à la lecture de cette BD. J'ai eu un peu la même réaction en lisant Arzak, de Mœbius. 

Violette 31/12/2011 11:49



je découvrirai sans doute un jour! :-)



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages