Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 10:07

 

null

 

C’est en livre audio que j’ai découvert cette saga familiale américaine. Vingt-et-une heures d’écoute !

            En faisant constamment mumuse avec la chronologie, l’auteur nous raconte l’histoire d’une famille, les Berglund.

            Il y a d’abord la mère, Patty. Adolescente, elle a été une excellente basketteuse. Un viol, que ses parents ont demandé de taire, a changé sa vie. Jeune adulte, elle tombe amoureuse de Richard, un guitariste en vogue, mais épousera finalement son meilleur ami, Walter. Ce dernier, fou amoureux de sa femme, va petit à petit se lasser de son désamour et se jeter corps et âme dans un mouvement écologique fanatique qui prône la non-reproduction.  Joey, le fils, découvre la sexualité avec sa petite voisine qu’il essaye par la suite d’évincer mais dont il ne peut pas se passer… Jessica, quant à elle, semble la plus équilibrée de la famille.

La plupart des infos parvient aux lecteurs grâce au journal intime de Patty. L’autobiographe nous dévoile sa vie et interpelle régulièrement le lecteur. On y trouve un melting-pot de genres : du mélodramatique, du comique, du scatologique, du sociologique, de l’historique (un petit chouïa, ça se passe sous l’ère W. Bush) mais ce sont surtout les portraits des personnages et leurs évolutions qui sont intéressants. La complexité des liens humains est à l’image du nombre de pages du bouquin !  Quant à mes réactions, elles aussi ont fait preuve de diversité : parfois épatée, rarement subjuguée, j’ai souvent été rebutée par la lâcheté des personnages, leur dimension cynique, cette écologie extrémiste –quelle horreur ! et le pessimisme ambiant. Encore un Américain détracteur de son propre pays ?

Voilà un roman logorrhéique que je suis bien contente d’avoir découvert en livre audio ! La version papier, je l’aurais sans doute abandonnée (par ennui) mais la voix de Pierre-François Garel dont on m’avait vanté les mérites, son talent d’acteur m’a vraiment permis de rester accrochée à l’histoire.

 

Je remercie chaleureusement les Editions Thélème !

 

« Pour passer le temps, Walter dressa des listes mentales de tout ce qui avait mal tourné depuis qu’il s’était réveillé au Days Inn. Accroissement net de la population : 60 000. Nombre d’hectares nouvellement couverts par l’urbanisme aux Etats-Unis : 400. Nombre d’oiseaux tués par des chats domestiques ou redevenus sauvages : 500 000. Barils de pétrole brûlés dans le monde : 12 000 000. Tonnes de gaz carbonique envoyées dans l’atmosphère : 11 000 000. Requins massacrés pour leurs ailerons et abandonnés flottant à l’eau : 150 000… Ces chiffres, qu’il remettait constamment à jour pour passer le temps, lui apportèrent une étrange satisfaction. Il est des jours si mauvais que seule la perspective qu’ils deviennent pires encore, seule une descente dans une véritable orgie d’horreur, peut les sauver. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Violette - dans Livres audio
commenter cet article

commentaires

Manu 21/04/2013 21:39


Oups, je l'ai en version papier. Tu me fais peur, surtout que je n'avais pas été convaincue par Les corrections.

Violette 22/04/2013 20:42



C'est long, c'est vrai. Tu le liras et tu me diras :-)



Annie 19/04/2013 18:57


J'ai lu, l'an dernier "les corrections", une autre histoire de famille que j'avais bien appréciée... Il faut dire que je suis fan des gros, gros, livres !

Violette 21/04/2013 12:09



si tu es fan des gros livres, celui-là devrait te plaire... C'est vrai que moi aussi j'aime m'embarquer dans une histoire à long terme :-)



Leiloona 19/04/2013 06:45


Ce livre m'a fait souffrir, si, si ... Je n'ai pas du tout aimé son style, mais les avis sont super tranchés.

Violette 21/04/2013 12:15



je n'ai pas tout aimé non plus et comme je l'ai dit, en support papier, j'aurais sans doute laissé tomber.



Fransoaz 18/04/2013 10:50


Malgré, ou peut-être à cause de- la grandiloquence de la statue de la liberté ce livre ne me tente guère. Tu encenses la voix du narrateur, c'est tellement primordial dans les lectures audio.

Violette 22/04/2013 20:54



Pour la statue, ça rejoint la satire de la société américaine (d'après moi). Tu as raison, une voix peut tout changer!



Editions theleme 18/04/2013 10:15


merci à vous de partager votre découverte !

Violette 22/04/2013 20:55



c'est un plaisir :-)



krol 16/04/2013 23:18


Ce livre m'attend toujours...

Violette 22/04/2013 20:58



serait-ce le côté gros pavé qui te freine?



Nadael 16/04/2013 18:09


Pas encore lu... il est dans ma PAL.

Violette 22/04/2013 20:59



je viendrai lire ton avis quand tu t'y mettras!



Philisine Cave 15/04/2013 21:01


Pourquoi en livre audio ? Car en livre tout court, il me tente moins. (mon côte paresseuse en vacances resurgit !)

Violette 22/04/2013 21:00



ah, il faut être attentif aussi à l'écoute!



cristie 15/04/2013 19:59


Il est sur ma liste et tu me tentes encore ! ;-)

Violette 23/04/2013 10:03



attention, je n'ai pas dit que j'ai adoré, il est long et parfois soporifique, il faut le savoir avant de se lancer!



sylire 15/04/2013 19:21


Après les critiques lues ici et là, je n'ai pas eu envie de le lire. Et je ne suis pas vraiment motivée non plus pour le lire en audio, malgré ton billet.

Violette 23/04/2013 10:04



je te comprends, il n'est pas indispensable. Je le déconseillerais même en version papier.



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages