Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 22:16

Récit angoissant et sinistre !

La narratrice se retrouve cloîtrée dans sa maison avec sa petite fille de quatre ans. Un événement apocalyptique en est la cause, une explosion, un tremblement de terre, on ne sait vraiment, une « grande lumière » a tout changé : l’air est irrespirable, le soleil est absent, les communications et l’électricité sont coupées. Les autorités ont demandé à ce que chacun reste chez soi, et a distribué des vivres.

Il faut donc apprendre à vivre enfermé, il faut se nourrir sans four ni produit frais, il faut se chauffer et quand le bois vient à manquer, ce sont les meubles qui brûlent dans la cheminée, il faut s’occuper, la mère raconte son enfance à la fille. Il faut faire comme si, fêter l’anniversaire de la petite et répéter de pieux mensonges au sujet du père et de la grande sœur dont on est sans nouvelles depuis si longtemps…

Si on met de côté le cadre inévitablement terrifiant de ce huis clos, il reste une belle réflexion sur la vie, les plaisirs simples qu’elle nous procure. La jeune femme rêve de nuits étoilées, de ferme et de fromage, de printemps et de lumière, de meubles qu’elle cirait avec sa mère et de poissons qu’elle péchait avec son père… Cet hymne à la vie est accompagné de citations d’écrivains, il est fort et poétique, grandiose et attendrissant. L’écriture est fine, belle, travaillée, érudite.

Je n’ai pu m’empêcher de faire un constant rapprochement avec  En un monde parfait de Laura Kasischke qui raconte plus ou moins la même chose mais de façon plus édulcorée et un peu plus légère…

Je me suis sentie oppressée par ces 118 pages, je ne pouvais faire autrement que de m’identifier à la narratrice (j’ai presque son âge et ma fille a quatre ans !) et j’ai lu le livre en apnée et malgré tout happée par l’intrigue et par la fin qui s’annonçait à chaque moment. Je l’avoue, je déteste les récits annonçant un monde en décomposition, ils me filent une trouille bleue (et j’ai eu la bonne idée de commencer le livre un soir avant de dormir – enfin de débuter une magistrale insomnie, et de le terminer un jour où des amas de neige et de glace s’écroulaient du toit de ma maison avec grand fracas !). A-t-on besoin d’encenser la vie qui bout entre nos doigts en passant par des visions de solitude, d’horreurs et de cataclysme ?

 

J’ai choisi un extrait que j’ai trouvé drôle, oui, j’ai bien cherché, mais j’ai trouvé !

« En lavant l’un de ses vieux strings, elle se trouve pour la première fois depuis Enola Game entraînée – à son corps défendant – dans les spasmes d’un éclat de rire. Parce qu’en savonnant le maigre morceau de tissu, elle se trouve confrontée à une interrogation qui ne l’avait jamais effleurée : elle se demande soudain quelle instance mystérieuse décide qu’on est devenu vieux.

Elle ne se voit pas, à soixante-dix ans, promener ce lien inconfortable entre ses deux fesses affaissées. Est-ce qu’un beau matin, on se dit : fini le fil à la patte, la plaisanterie a assez duré, et qu’on revient définitivement aux amples culottes en coton de son enfance ? »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Noukette 07/03/2013 00:34


Un premier roman magistral !

Violette 08/03/2013 14:52



magistral mais flippant :-)



Moka 03/03/2013 18:12


Curieusement, cela me tente énormément.

Violette 03/03/2013 18:30



la plupart des lecteurs ont adoré, c'est moi qui hait le sujet fin du monde :-)



Philisine Cave 01/03/2013 21:01


J'ai beaucoup aimé : la condition d'enfermement est très bien décrite, tout comme la forme de résilience dont fait preuve le duo. Sombre comme Room mais presque aussi parfait. Le côté fin du
monde ne m'effraie pas (ma face optimiste sûrement)

Violette 02/03/2013 10:28



tu te dis que c'est impossible alors? :-) Je ne nie pas les qualités du roman mais je n'aime pas les schémas-catastrophes!



Edelwe 28/02/2013 20:17


Je comptais le lire mais là je vais éviter.

Violette 01/03/2013 11:22



il faut se préparer mais si ça peut te rassurer, je n'ai pas de séquelles ;-)



Lystig 28/02/2013 17:44


beau et oppressant !

Violette 01/03/2013 11:15



le côté oppressant l'a emporté chez moi !



Valérie 24/02/2013 16:59


C'est un roman très fort. Je souhaite que Christel Diehl trouve un éditeur à la hauteur de son talent. 

Violette 24/02/2013 18:57



trop fort pour moi... :-/



Cristie 22/02/2013 19:26


Décidément on a les même envies de lecture !

Violette 26/02/2013 09:58



;-)



Manu 20/02/2013 20:10


J'ai beaucoup aimé ce roman. Je trouve normal que ce genre de romans existent vu le traitement qu'infligent les hommes à la terre, sans prendre conscience que leur comportement doit changer.

Violette 26/02/2013 10:23



pour ma part, je trouve toujours excessif de cuplabiliser le pauvre petit particulier qui n'a que de maigres moyens pour "sauver la planète". Et puis, je suis une adepte de l'optimisme
!  :-)



niki 19/02/2013 11:06


vu que je suis assez impressionnable, on me l'a déconseillé - mais après lecture de ton billet, je suis tentée 

Violette 19/02/2013 12:27



bonne nouvelle : après quelques semaines, point de séquelles pour moi. Mais la lecture a été douloureuse...



Alex-Mot-à-Mots 18/02/2013 16:06


Une lecture marquante à plus d'un titre.

Violette 19/02/2013 12:31



un peu trop marquante pour moi... ça va, je ne suis pas traumatisée, tout de même !



Marion 18/02/2013 13:26


Un coup de coeur pour ce roman qui bouleverse, qui entraîne des interrogations...

Violette 18/02/2013 13:49



qui bouleverse... trop pour moi !



sylire 18/02/2013 13:15


C'est un très bon roman, mais c'est vrai qu'il faut s'accrocher par moments !

Violette 18/02/2013 13:50



dur, dur, oui...



saxaoul 18/02/2013 09:32


J'ai entendu beaucoup de bien de ce livre mais là, d'un coup, je n'ai plus trop envie de le lire ou alors il va falloir que je choisisse le bon moment !

Violette 18/02/2013 13:50



je crois qu'il ne faut pas être déprimé quand on lit ce livre, c'est vrai.



isa tout simplement ... 18/02/2013 06:52


Je ne sais pas si je pourrais le lire , surtout pas rapport à la fin que je  n'imagine pas joyeuse .... 

Violette 18/02/2013 14:06



ah, ce n'est pas gai, gai !



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages