Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 11:25

En 1968, à Londres, le cadavre d’une jeune femme est retrouvé, nu, sous un matelas, dans le quartier d’Abbey Road à une époque où la «beatlesmania » commence à prendre de plus en plus d’ampleur.

Breen est le policier chargé de cette mission. Son père vient de mourir, il vit seul et en plus, a tout intérêt à résoudre rapidement cette enquête. Effectivement, alors qu’un collègue se faisait poignarder par un voleur lors d’une précédente enquête, il n’a rien trouvé de mieux que de prendre la fuite. Bref, il est mal vu de toute la division B et en guise de punition, se retrouve flanqué d’une collègue femme, Tozer, pensez-vous, une femme policier dans les années 60 !

L’enquête policière n’a, en soi, rien de bien original mais le contexte spatio-temporel est complètement envoûtant. Alors que des centaines de jeunes filles commencent à se damner pour Georges, Paul, John, … la guerre de Biafra fait rage, le racisme n’a rien de choquant (« Ni Noirs, ni Irlandais ») et la femme londonienne a encore bien du boulot pour se faire valoir (une femme flic ne peut pas conduire, la femme ne peut pas payer dans un bar, celle qui prend la pilule est une salope, se maquiller signifie aguicher un homme, …). Les deux personnages principaux s’attirent et se repoussent, Breen est gauche, timide, démodé, Tozer le bouscule par ses bavardages, les verres d’alcool qu’elle s’envoie, ses excès de vitesse, son modernisme, son côté garçon manqué.

Après moult bourdes et quiproquos, les deux compères devenus presque des amis (voire plus…), réussissent à résoudre cette fameuse énigme de la jeune fille nue. Ce bouquin plaît à tout le monde mais ce n’est pas étonnant, il est drôle et captivant, parfois étonnant et puis sur fond de musique Beatles, comment ne pas craquer ! Excellente nouvelle, ce roman est le premier volet d’une trilogie !

« On est en 1968, monsieur. On n’est plus « censé » faire quoi que ce soit. »

 

Devant une boutique hippie… ou le choc des générations : « Une des caisses de guitare était peinte comme l’Union Jack. S’il fallait y voir de l’ironie, elle échappait à Breen. Etre jeune et anglais, c’était être supérieur. L’empire des lois mouvantes. Au mieux, Breen se sentait étranger dans ce pays. Et devant cela, deux fois plus. Ces gens n’avaient que quelques années de moins que lui, mais ils vivaient dans un univers différent. Les hommes de sa génération avaient grandi en voulant porter de plus beaux costumes que leurs pères. Ceux-là ne voulaient pas de costume. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 30/06/2014 11:35


J'espère que les deux autres volets seront aussi bons.

Violette 08/07/2014 08:43



ou la difficulté d'écrire une suite... !?



Lilibook 29/06/2014 18:41


C'est bien tentant comme lecture !!! contexte spatio-temporel envoûtant me tente bien.

Violette 08/07/2014 08:43



oui c'est ça, l'environnement et l'époque sont très intéressants!



Manu 28/06/2014 22:54


Il me fait vraiment envie !

Violette 08/07/2014 08:40



je l'ai très vite acheté, je n'ai pu résister!



Valérie 28/06/2014 18:55


c'est une réussite ce roman, surtout pour son atmosphère.

Violette 08/07/2014 08:40



tout à fait, je suis curieuse de lire la suite!



Sandrine 27/06/2014 19:30


Très tentant pour le contexte en effet, je crois qu'on aimera toujours les Beatles !

Violette 28/06/2014 08:07



tu as raison, ils sont éternels :-)



keisha 26/06/2014 08:11


Moi j'attends la suite!!!

Violette 27/06/2014 14:16



moi aussi !



Kathel 25/06/2014 17:55


Je pense que le contexte me plairait... à noter pour uen sortie en poche !

Violette 25/06/2014 20:52



tu as raison !



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages