Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 17:17

            Brett Bohlinger est une belle jeune femme de 34 ans qui voit sa vie basculer le jour de la mort de sa mère. Non seulement, elle doit surmonter son incommensurable chagrin (car elle adorait cette mère idéale) mais elle doit encore faire face à un testament pour le moins original. Au lieu de lui léguer l’immense entreprise de cosmétique qu’elle dirigeait et dans laquelle Brett travaillait déjà, sa mère la licencie et ne lui offre son héritage qu’à certaines conditions : réaliser les rêves de jeune fille que Brett, quelque vingt ans plus tôt, avait consignés sur une liste d’objectifs à atteindre dans sa vie. Le testament ne laisse à Brett qu’un an et la jeune femme, abasourdie par ces conditions, se sent très éloignée de ses vœux d’adolescente : avoir un cheval, enseigner, avoir un chien, avoir un bébé, « rester amie avec Carrie Newsome pour toujours », tomber amoureuse, …

C’est un très bel et jeune avocat, Brad, qui va s’assurer que Brett respecte, à la lettre, les vœux de sa mère. Retrouver ses projets d’adolescente va remuer la vie de Brett, elle va finir par redevenir celle qu’elle a toujours été, généreuse, amoureuse des animaux, avide de joies simples…

Oh my God !!! C’est de la guimauve plein partout, des kilos de guimauve, que dis-je, des charrettes remplies de guimauve ! Brett est trèèèès belle, elle ne rencontre que des hommes trèèèès beaux, intelligents, aimants, attentionnés. Elle veut tenter le métier de prof ? Qu’à cela ne tienne, en trois jours, elle est devant une classe ! Ça ne lui plaît pas trop ? pas de problème, le lendemain, là voilà enseignante de cours particuliers… dans un quartier difficile, certes, mais dans un endroit où l’amour est plus fort que tout !

Je me moque, je me moque, mais j’ai dévoré ces 453 pages en deux jours. Je pensais à Brett en me brossant les dents, en fermant les volets, en travaillant, en conduisant … du grand n’importe quoi ! Je redeviens sérieuse deux minutes, le coup de la maman qui, sur le point de mourir, pense à l’avenir de sa fille chérie, c’est adorable. J’avoue aussi que j’ai pensé à ma liste-à-moi-de-quand-j’avais-quinze-ans et je me demande où elle peut bien se trouver.

Sinon, c’est niais à souhait, dégoulinant de bons sentiments, aussi américain que Desperate Housewives (en moins subtile quand même). J’avais, durant la lecture, le même sourire béat que ma fille de cinq ans quand le prince et la princesse s’embrassent, à la fin du conte. Car c’est bien d’un conte qu’il s’agit, moderne, gai et reboostant. On en sort avec un grand sourire aux lèvres, qu’on le veuille ou non !

 

Attention, c’est beau : « Eleanor Roosevelt a dit un jour : Faites chaque jour quelque chose qui vous fait peur. Pousse-toi à réaliser les choses qui t’effraient, ma chérie. Prends des risques et vois où ils te mènent, car, grâce à eux, la vie vaut la peine d’être vécue. »

Scoop inégalable : « on a tous la capacité d’exaucer nos propres souhaits. Il faut juste trouver le courage nécessaire. »

Admirez la virtuosité de la narration : « « J’ai merdé, Brad. Je croyais aimer Andrew, l’homme le plus nombriliste que j’aie jamais rencontré. Mais pour une raison qui m’échappe, je ne parviens pas à éprouver la moindre émotion profonde pour ce type incroyable qui ferait n’importe quoi pour moi. ». Je m’empoigne deux mèches de cheveux. « Mais qu’est-ce qui cloche chez moi, Midar ?Est-ce que je cherche encore un home impossible à séduire, à l’image de Charles ? »

 

Mais que fait-elle avec ces deux mèches ???

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Céline 11/03/2014 12:11


Ta note m'a bien fait rire :-) Pourquoi pas pour cet été, ou à un moment où je serais d'humeur "sex and the city":-)

Violette 19/03/2014 14:01



tu as tout compris... un jour où tes préoccupations ne sont que bronzage et couleur de vernis :-)



Camilla 09/03/2014 17:42


J'ai lu ce livre et j'ai adoré cette lecture!

Violette 09/03/2014 20:05



tant mieux pour toi :)



Didi 01/03/2014 18:32


Mouarf


Je préfère carrément me gaver de guimauve que de lire ce livre


Bises


 

Violette 10/03/2014 11:00



tu as bien raison:)



Manu 26/02/2014 09:22


Bon, pour les romans trop fleur bleue et niais, j'en ai ma dose pour le moment.

Violette 10/03/2014 10:14



je suis comme toi, à dose homéopathique.



Isa 26/02/2014 07:23


De bon matin, tu m'as bien fait rire ;) , je crois que ce roman me conviendrait également en ce moment ! Ne serait ce que pour me permettre de m'évader de ce train train boulot dodo ...

Violette 10/03/2014 10:06



tant mieux si je t'ai fait rire... ce genre de livre me fait marrer de toute façon, avant de m'agacer.



Alex-Mot-à-Mots 24/02/2014 11:36


Elle se maria donc et eut beaucoup d'enfants ?

Violette 09/03/2014 20:16



tu as compris le principe :)



monpetitchapitre 24/02/2014 09:13


Eh bien tout à fait l'impression que me fait ce livre. Il doit très bien se lire mais je crains beaucoup l'indigestion de guimauve. 

Violette 09/03/2014 20:16



ah ça, il faut aimer le sucre et ne pas craindre l'indigestion :-)



Hélène 24/02/2014 08:08


L'aspect guimauve m'a fait stopper ma lecture net, la niaiserie de l'héroïne m'a découragée;

Violette 09/03/2014 20:15



tu m'étonnes! Moi, quand c'est une fois par décennie, ce genre me fait rire (on pourrait d'ailleurs le classer au rayon "humour" des librairies...)



jerome 23/02/2014 08:25


Je l'ai offert à ma femme, elle a adoré. Pas question que je mette le nez dedans par contre, je dois préserver le peu de réputation qu'il me reste.

Violette 23/02/2014 22:49



:-) Quand il sera en poche, je l'offrirai à ma mère... :-)



L'Irrégulière 22/02/2014 15:26


Ce roman m'avait beaucoup agacée !

Violette 23/02/2014 23:44



ça ne m'étonne absolument pas!



keisha 22/02/2014 14:07


Allez oui, c'est guimauve, c'est incroyable, mais : on en redemande, ça fait du bien!!! (j'ai même pleuré à un moment)

Violette 23/02/2014 23:45



de là à en redemander, non :-) J'étai partagée entre rires (tellement je trouvais ça... trop trop!) et émotions (on est fille ou on ne l'est pas ^^)



Noukette 21/02/2014 23:02


Mouarf !!! Blague à part, ce roman a eu le même effet sur moi, il a réveillé la midinette-princesse à paillettes qui dormait en moi... J'ai adoré, même pas honte !! ;-)

Violette 22/02/2014 12:07



oui, drôle d'effet!!! J'en ris encore! :-)



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages