Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 18:05

null

On continue à voyager. Faute de pouvoir y aller pour de vrai, je me suis engouffrée dans l’univers québécois. La littérature, ça sert à ça aussi finalement : s’évader tout en restant chez soi à déballer des cartons (oui, nouvelle maison mais sans connexion internet, pour l’instant !).
Je vous livre la quatrième de couv’ : « Installé au cœur de Québec, un écrivain public mène une existence heureuse en compagnie de son amie Kim. Un jour, il reçoit la visite d’un homme âgé, d’allure étrange, qui lui demande d’écrire une lettre à sa femme avant de disparaître mystérieusement. Jack ressent le besoin de retrouver sa trace et commence une filature discrète dans les rues de la Vieille Capitale. Au terme de sa quête, sa vie prend une direction à laquelle il ne s’attendait plus. »

Si vous connaissez un minimum ce blog, vous saurez que si je m’en tiens au résumé du dos du livre, c’est que le bouquin ne m’a pas emballée plus que ça. C’est le cas ici. J’ai aimé découvrir le métier d’écrivain public, la présence quasi constante des chats, j’ai aimé les descriptions de Québec et aussi les références à certains auteurs que je goûte régulièrement (Sepulveda, Irving, Hemingway) mais j’ai trouvé que les personnages manquaient parfois de profondeur voire de cohérence. Le protagoniste est souvent « énervé », on ne sait pas toujours bien pourquoi ; la relation qui le lie avec son amie Kim est plutôt incertaine et l’atmosphère brumeuse qui règne dans le roman devient gênante au bout d’un moment. Je me suis demandée ce que cherchait à dire l’auteur.

Malgré tout, cette brume persistante doublée d’une belle sobriété a parfois son charme et n’est pas sans rappeler le spleen baudelairien. Disons que c’est un livre qu’on n’oublie pas de sitôt.

          Ecrivain intimiste, Jacques Poulin est un « grand » puisqu’il a reçu le prix Athanase-David, la plus haute distinction accordée par le gouvernement du Québec à un artiste pour l'ensemble de son œuvre.

 

Je ne peux résister à l’envie de vérifier la splendeur québécoise :

 le Vieux Québec

 

le lac Sans Fond         (http://www.visoterra.com/voyage-alpes-et-jura-et-autres/le-lac-sans-fond.html )

 

 

 et encore le Vieux Québec ...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 12/07/2010 21:38


Comme toi, j'aimerai bien y aller pour de vrai....


Violette 13/07/2010 09:34



un jour peut-être :-)



Lilibook 06/07/2010 12:43


Je n'ai jamais lu cet auteur.


Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages