Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 14:40

 

null

 « J’étais Cendrillon au pays du luxe cruel et des révélations fracassantes mais nul carrosse ne m’attendait au dehors ».

             C’est toujours pareil : un livre connaît un gros succès, je lis de nombreux éloges à son sujet, je finis tout de même par l’acheter (un peu à contrecœur, allez savoir pourquoi…), et j’en attends beaucoup beaucoup. Et presque inévitablement, je suis déçue.

Est-ce que j’ai été déçue ? Je ne dirais pas cela. Trois étapes dans cette lecture.

            D’abord les cent premières pages qui m’ont fait penser à Twilight. Désolée, mais oui, cette histoire d’amour entre la jolie fille timide et le plus beau type de la terre, c’est un peu pareil, vampires mis à part. Le roman commence par un accident : Anna Claramond, dix-sept ans, a été renversée par une limousine blanche. En sort, le plus beau, le plus charismatique, le plus envié et le plus riche des jeunes hommes : Wynter Seth-Smith. Une attirance réciproque rapproche immédiatement le deux ado mais Colin sait chatouiller notre inquiétude avec des comparaisons et des métaphores surprenantes et grondantes : « Le sourire de mon sauveur me frôla telle une lame ». Le type est aussi beau que riche, outrageusement, fabuleusement. Ils se quittent mais il lui fait promettre de se revoir très vite et il l’invite dare-dare au fameux Bal de Givre. Seulement Anna semble avoir oublié un pan de sa vie, elle ne se souvient plus vraiment du visage de ses parents, elle ne sait où ils se trouvent, pense qu’ils sont partis à l’étranger ; ces éléments ne la perturbent pourtant pas tellement.

            Je prendrais le Bal de Givre comme élément déclencheur de la deuxième partie. Un Masque, un mystérieux kidnappeur rôde dans New-York depuis des jours et des jours, et, le soir même du Bal, il tente d’enlever Anna, avant de se volatiliser. On met les deux pieds dans le fantastique. Et là, je me suis dit que ce genre n’était peut-être pas vraiment pour moi. Je me suis posée mille questions, j’ai été étonnée par les descriptions, les portraits, les objets, les personnages, tous plus insolites les uns que les autres : un majordome télékinésiste, un vin-de-songe qui est un révélateur de rêves, des plaies qui se ferment toute seules, une fée de givre qui offre une bague ; cette ville si bizarre, placée sous une verrière, ce garçon si parfait mais si pressant qui demande déjà la main d’Anna…

            Et enfin, il y a l’épilogue, merveilleux épilogue qui sauve tout le roman ! J’ai adoré cette fin surprenante mais aussi forte, philosophique et … historique !

C’est blanc, c’est bleu, c’est froid, mais c’est surtout très étrange, envoûtant, délicieusement inquiétant, doucement effrayant, mystérieusement séduisant. Le Masque m’a fait penser à The Crow (pour ceux qui s’en souviennent !), je ne sais pas si le romancier s’en est inspiré mais que de ressemblances !

Un beau voyage que nous offre ici Fabrice Colin mais j’avais préféré celui-ci.

N.B. : la couverture me plaît toujours si peu, je la trouve d’un ringard…

Partager cet article

Repost 0
Published by Violette - dans Lectures - jeunesse
commenter cet article

commentaires

Sara 19/03/2011 20:40



La fin - dont on parle pas mal- m'intrigue donc je pense que je le lirai à l'occasion. 



Violette 20/03/2011 01:35



la fin est ... sympa, effectivement !



Géraldine 17/03/2011 21:24



C'est marrant, moi, c'est la couverture qui m'attire avant tout sur ce livre que je prévois lire un jour !!!



Noukette 14/03/2011 00:11



Bilan plus que mitigé donc ! Ce n'est pas le premier avis dans ce sens que je lis, dommage, ça avait l'air plutôt prometteur ! PS : sympa ta nouvelle présentation ! PS2 : c'est normal que je ne
puisse lire aucun des commentaires postés ? Tout s'affiche en blanc ! :-(



Violette 14/03/2011 11:44



ohhhh, non non, ce n'est pas normal. Le blog est en cours de relooking, ce n'est pas fini. merci de m'avoir avertie! ;-)



c.l!ne 12/03/2011 15:54



Je me souviens de The Crow et de l'envoutante musique des Cure... Ah mes 14 ans... Finalement, ton billet me donne envie de lire ce roman.



Stephie 10/03/2011 19:17



Leiloona me l'a prêté, on verra bien.



zarline 10/03/2011 16:54



Hé hé, moi aussi j'aime bien cette couverture mais elle est kitsh, je te l'accorde. Par contre, c'est le côté Twilight qui me retient pour ce roman. Je passe pour le moment.



Violette 10/03/2011 18:29



je te comprends. Merci de m'approuver pour le côté kitsch :)



niki 09/03/2011 17:08



ça doit être pour cela qu'elle me plaît = j'adore le kitsch 



Violette 09/03/2011 22:25







niki 09/03/2011 12:57



ça y est, j'en ai la confirmation = je suis ringarde  car moi, c'est la couverture qui m'attire, mais pas vraiment
le roman



Violette 09/03/2011 16:10



je ne sais pas ce que j'ai avec cette illustration mais je la trouve kitchissime :-O :)



Irrégulière 09/03/2011 10:23



Il me tente bien, j'attends une occasion !



saxaoul 08/03/2011 22:00



Je passe. Le fantastique, c'est pas du tout mon truc....



Violette 09/03/2011 11:35



je peux te comprendre, moi c'est à dose homéopathique !



Lilibook 08/03/2011 19:53



il me tente bien celui-ci.



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages