Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 18:35

null

            J’avais déjà lu ce recueil de nouvelles, je m’en suis rapidement rendu compte (moi qui pensais n’avoir jamais lu Murakami !) mais l’écriture est telle que je me suis laissée embarquer sans aucun problème pour un second périple japonais. Le recueil contient six nouvelles :

-         « Un ovni a atterri à Kushiro » est la nouvelle qui m’a sans doute le plus marquée. Komura, un homme beau, séduisant se retrouve seul. Sa femme l’a quitté après avoir regardé des jours entiers les images des dégâts du tremblement de terre à la télé. Un peu chagriné tout de même, il accepte une étrange mission : aller livrer un colis à l’autre bout du pays. Dans ce colis, se trouve « son intérieur ». Komura est désormais vide, sans « contenu ».

-         Dans « Paysage avec fer », c’est une discussion autour d’un feu qui réunit Junko, une jeune fille et Miyake, un quarantenaire solitaire. Là encore il est question de la substantifique moelle de la vie. Comme une évidence, une banalité, Junko se rend compte qu’elle pourrait mourir avec Miyake, là, maintenant. « Je ne pourrais sans doute pas vivre avec lui, songea Junko. Parce que je ne crois pas que je pourrais pénétrer dans son cœur. Mais mourir avec lui, ça, je peux peut-être le faire ».

-         « Tous les enfants de Dieu savent danser » se place encore une fois du côté du spirituel. Yoshiya est un jeune homme sans père. Sa mère lui a juste dit qu’à  son géniteur,  il manquait un lobe d’oreille. Devenu adulte, le jeune homme croise dans le métro un homme de quarante-cinq ans environ à qui il manque un lobe d’oreille. Il se met en tête de le suivre, se demandant petit à petit ce que ça peut lui apporter, et se retrouve seul sur un terrain de base-ball.

-         « Thaïlande » : une femme médecin se rend seule en vacances. Elle se laisse guider par Nimit, son chauffeur qui, sachant qu’elle aime nager, la conduit tous les jours à une immense piscine. Cette image s’est gravée en moi. Elle nage des heures durant dans cette grande étendue d’eau avec le ciel bleu sur sa tête. Avant de se plonger dans son passé et de tenter de tuer les démons qui la hantent.

-         « Crapaudin sauve Tokyo » contient une part de fantastique. Crapaudin, comme son nom l’indique, est un immense batracien qui vient parler, un soir, à Katagiri, un employé de banque ordinaire. La demande du crapaud n’est pas banale : il s’agit de l’aider à combattre Lelombric, un monstre vivant sous le bâtiment de la banque. « Le tremblement de terre de Kobe le mois dernier l’a brutalement réveillé du sommeil profond et confortable où il était plongé. Sa rage lui a inspiré une sorte de révélation : il a décidé que son tour était venu de provoquer un tremblement de terre sur Tokyo, un énorme tremblement de terre.»

-         Dans « Galette au miel », il est question de couple mais aussi de chance à saisir au moment opportun.

 

             C’est le tremblement de terre dévastateur qui constitue le fil directeur de ce recueil, il est parfois omniprésent, et pour d’autres nouvelles, n’est qu’une toile de fond lointaine. Le style est simple mais accrocheur. Le texte amène le lecteur à réfléchir, le dénouement reste souvent ouvert, les personnages ne sont pas enfermés dans un carcan mais susceptibles de mener leur vie comme bon leur semble. Une jolie note d’optimisme qui relativise les soucis minuscules du quotidien.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Manu 15/10/2011 19:27



J'avais aimé ce recueil mais je préfère quand même ses romans.



Violette 16/10/2011 23:29



j'en lirai bientôt !



soukee 15/10/2011 10:53



Un auteur que je n'ai toujours pas découvert... Il faut que j'y remédie rapidement !



Violette 16/10/2011 23:35



oui, oui, oui!



Anis 15/10/2011 08:36



C'est vraiment un auteur qui a beaucoup de succès !



niki 13/10/2011 22:04



si sybilline n'a pas aimé kafka sur le rivage, je me sens moins seule - je n'arrive pas à dépasser les premières pages 



Violette 15/10/2011 00:19



j'essayerai un autre de ses romans alors... ;-/



sybilline 13/10/2011 19:10



Bien que tu en parles avec conviction, je suis refroidie par cet auteur après la déception de Kafka sur le rivage ... Peut-être essayerai-je un jour un autre livre de cet auteur tant célébré?



Violette 15/10/2011 00:20



essaye ces nouvelles, je crois qu'elles ne peuvent vraiment déplaire...



niki 13/10/2011 12:02



j'avais déjà essayé cet auteur, mais j'avais abandonné en cours de route - toutefois, je pourrais retenter ma chance avec un recueil de nouvelles, d'autant plus que c'est un genre qui me
plaît 



Alex-Mot-à-Mots 13/10/2011 09:32



Une relecture toujours aussi bonne, on dirait.



Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages