Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 15:03

 

            Je ne sais par quel bout prendre ni ce roman ni ce billet. Avis partagé… j’irai même plus loin, je crois bien que je n’ai pas aimé. Je viens de le finir mais il me laisse une telle amertume que j’en ai mal à la tête.

            La première moitié m’a plu, la découverte de ces deux personnages en parallèle parfait, Aomamé à gauche, jeune, froide, introvertie mais débauchée, criminelle mais justicière ; à droite, Tengo, secret, solitaire, écrivain et mathématicien. Les deux se sont rencontrés enfants et ont quelques points communs : une jeunesse morose et dénuée d’affection parentale, des dimanches passés à vadrouiller : Aomamé subissant le fanatisme de ses parents, adeptes d’une secte, les Témoins, passait de maison en maison pour tenter de convertir les gens. Tengo, lui, devait aider son père à récolter la redevance télé, et était bien contraint à faire du porte-à-porte. L’absence d’amour et de chaleur humaine réunit aussi ces deux êtres attirés malgré eux vers le sexe pour le sexe.

            Tengo se voit proposer un bien étrange contrat : son éditeur veut absolument qu’il réécrive La Chrysalide de l’air, un livre étrange et attirant par son contenu mais maladroit dans sa forme. Ce roman, Tengo l’apprendra un peu plus tard, a été dicté par Fukaéri, une mystérieuse adolescente de 17 ans, dyslexique et ainsi incapable de rédiger un texte elle-même. Tengo accepte sa mission malgré sa dimension délictueuse et malsaine. Ce qu’il ignore, c’est que l’histoire que raconte Fukaéri est vraie et bien réelle… Les Little People existent ! Ils sont comparés à Big Brother, ils voient tout, savent tout, maîtrisent le monde à notre insu.

            Aomamé s’est liée d’amitié avec deux femmes : la première est une vieille dame possédant une fortune immense et un pouvoir tout aussi important. Elle engage Aomamé pour réaliser un travail un peu particulier : tuer, le plus discrètement possible la lie de la société et plus particulièrement des hommes qui ont maltraité et violé des femmes. La vieille femme a même créé un refuge pour ces femmes détruites moralement et physiquement. La seconde nouvelle amie est une policière qu’Aomamé rencontre dans une partie de jambes en l’air à quatre.

            L’ensemble du roman joue avec le registre fantastique, tantôt le titillant, tantôt le repoussant… L’auteur nous impose un monde inquiétant qui n’est ni clair ni univoque.

J’ai trouvé l’écriture perfectible. C’est assez ironique pour un livre qui parle d’écriture, qui donne même des conseils –comme le prouve l’extrait ci-dessous. J’ai trouvé qu’il avait besoin d’être épuré, les répétitions s’accumulent, les longueurs sont parfois pesantes, c’est comme si Murakami avait oublié de faire une dernière relecture, une dernière correction à son texte. Certains vont considérer comme blasphématoire ce que je dis là, mais c’est ma sincérité qui parle… Peut-être que la traduction y est pour quelque chose mais j’aimerais qu’on me dise qu’elle est la qualité littéraire d’un passage comme celui-ci : (Tengo et sa maîtresse discutent de la tranquillité qu’on éprouve à se ranger du côté de la majorité).

-         « Ah, comme on est content de ne pas être du mauvais côté ! Même si, au fond, c’est la même chose dans toutes les époques et ans toutes les sociétés, au moins quand on est du côté du plus grand nombre, ça vous évite de penser aux choses ennuyeuses.

-         Si l’on se range du côté de la minorité, il ne nous reste plus qu’à penser aux choses embêtantes. »

 

L’atmosphère qui se dégage dans ce roman est irréelle depuis la première page, très particulière bien avant que le fantastique fasse son apparition. Je l’avais déjà trouvée et grandement appréciée dans les nouvelles de Murakami, une autre dimension est à peine suggérée, on la frôle du bout des doigts sans la voir. Mais lorsqu’on est dans l’autre monde de plain-pied, l’angoisse prédomine, et je déteste par-dessus tout entendre parler de fin du monde, d’apocalypse et de complot interplanétaire. Et puis, mise à part la manière très progressive et relativement subtile dont le fantastique entre en scène (et encore, le jaillissement des Little People peut prêter à rire !), je n’ai pas trouvé une grande originalité à ce monde de 1Q84.

Pour terminer par une note positive, j’ai beaucoup aimé la cause pour laquelle se battent Aomamé et la vieille femme, des Robin Hood au féminin et le thème bien développé des sectes.

Vous l’aurez compris, je ne lirai pas le livre 2, je dois être une des seules à avoir si moyennement apprécié cet ouvrage, je le regrette et n’en délaisse pas pour autant les autres œuvres de Murakami.

 

Les conseils d’écriture de l’éditeur à l’écrivain ou la mise en abyme version Murakami : « Tengo, essaie de réfléchir à ceci : les lecteurs ont toujours vu une lune dans le ciel, une seule. Tu es bien d’accord ? Mais on peut supposer que personne n’a jamais vu deux lunes. Lorsqu’on introduit dans un roman quelque chose qu’aucun lecteur n’a encore vu, cela nécessite une description aussi précise et détaillée que possible. A contrario, on peut se dispenser de décrire une chose que la plupart des lecteurs ont déjà vue. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> Je suis en train de le lire... Et je crois que je n'aime pas non plus... =(<br />
Répondre
V
<br /> <br /> roh, zut pour toi! j'avais apprécié le début tout de même! ... bon courage alors ;-)<br /> <br /> <br /> <br />
H
<br /> Je te rejoins complètement sur la piètre qualité de l'écriture! Cependant, comme je ne peux pas faire la comparaison avec la version originale (...), je ne saurais dire si c'est, comme tu le<br /> précises, la traduction ou Murakami qui font défaut. En effet, pour Freedom, de Jonathan Franzen, j'ai regardé certains passages en vo et la faute incombe à la traduction (un paragraphe : des<br /> répétitions en francais, pas en anglais). Quant au contenu, disons qu'il se lit bien mais... j'ai clairement préféré le livre 2, mais je ne pense pas lire le 3. On a parlé de 1q84 lors de la<br /> rentrée littéraire, mais plus du tout par la suite, à croire que la lecture a déçu pas mal de lecteurS...<br />
Répondre
V
<br /> <br /> oui, mais le succès du livre est planétaire, ça fait deux fois en peu de temps que je suis très déçue par un livre qui connaît un vif succès (La Délicatesse pour le n°1). A croire que la piètre<br /> qualité fait vendre... dommage!<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> C'est justement ce mélange des genres qui m'a plu... Comme quoi !<br />
Répondre
V
<br /> <br /> oui! mais ce n'est pas que le mélange des genres qui m'a dérangée...<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Non tu n'es pas la seule ! Je n'ai pas aimé l'écriture non plus. C'est très maladroit et il y a énormément de répétitions... qui ne sont pas seulement justifiées par le fait qu'il  y a deux<br /> histoires parallèle : on dirait du remplissage...<br />
Répondre
V
<br /> <br /> oui, vraiment, ce n'est pas très bon, pas mauvais non plus mais de là à en faire un best-seller (je ne parle que de l'écriture là)<br /> <br /> <br /> <br />
K
<br /> Rassure toi, certains lecteurs ont des bmols, par exemple je n'ai pas aimé les redites , la lenteur, etc...<br />
Répondre
K
<br /> Moi non plus, je n'étais pas si enthousiaste que ça. Mais j'ai lu le tome 2 et je suis restée encore partagée jusqu'à ce que le temps passe dessus... mais j'explique tout ça sur mon  blog et<br /> dans ma réponse à ton commentaire. Je suis entièrement d'accord avec toi sur l'écriture : plein de répétitions, des lourdeurs dans le style mais est-ce la faute de la traductrice ou de l'auteur ?<br /> Il faudrait le lire dans sa version originale pour le savoir, et je n'en suis pas capable.<br />
Répondre
V
<br /> <br /> oh ben moi non plus, je n'en suis pas capable! mais tu as raison, c'est toujours le même problème avec les traductions : qui commet les impairs?<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> Les avis sont partagés mais il me semble lire beaucoup de critiques négatives.<br /> <br /> <br /> Je le laisse sur le côté.<br /> <br /> <br /> Bonne fin de soirée.<br />
Répondre
V
<br /> <br /> je n'ai trouvé que des éloges! Bon week-end ;-)<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Ce que j'en ai entr'aperçu ne m'a pas donné envie !!! Et ton billet me conforte dans mon choix de non-lecture ...<br />
Répondre
V
<br /> <br /> je ne regrette pas et suis contente d'avoir vu par moi-même mais je continuerai pas l'aventure, ça, c'est certain! :-/<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> C'est vrai qu'il a été fort apprécié ce roman. C'est la première critique négative que je lis... Mais il en faut bien une ! Ca rassure <br />
Répondre
V
<br /> <br /> :)) je suis du genre à m'opposer à tout le monde, une vraie rebelle ^^<br /> <br /> <br /> <br />
O
<br /> Ah mince! J'avais adoré, justement pour cette frontière ténue entre le fantastique et le réel...<br />
Répondre
V
<br /> <br /> c'estle côté négatif qui m'a plus plus déplu. Cette 2è lune ne présage rien de bon, non? Bah !<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> L'idée qu'il reprend l'histoire d'Orwell m'embête un peu : j'ai l'impression que je vais être forcément déçue... mais bon, j'aimerais bien le découvrir tout de même !<br />
Répondre
V
<br /> <br /> oui, oui, lis-le! je viendrai lire ton avis!<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Moi qui avait hâte de le lire, je vais peut-être le passer en seconde position.<br />
Répondre
V
<br /> <br /> non lis-le, je serais ravie de savoir ce que tu en penses... !<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Ca y est presque !!!!!!!!!!!! ;)<br />
Répondre
V
<br /> <br /> et maintenant? pousse! (^^)<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> C'est vrai que tu es la première à ne pas avoir aimé (ou à le dire !) Je n'ai encore jamais lu cet auteur. Je ne commencerais pas par celui-ci, c'est certain !<br /> <br /> <br /> ps : j'enrage, j'essaie de télécharger Office pour les profs pour ouvrir sur mon nouveau PC ton questionnaire.... Et c'est long !! :D<br />
Répondre
V
<br /> <br /> roh zut pour le questionnaire! :((  J'ai aimé ce que j'ai lu de Murakami par ailleurs.<br /> <br /> <br /> <br />
W
<br /> je suis hésitant...il figure dans la PAL... de mon épouse et la mienne grimpe.<br />
Répondre
V
<br /> <br /> elle le lira peut-être avant toi alors et te donneras son avis! Le mien s'oppose à la plupart, tu sais...<br /> <br /> <br /> <br />
I
<br /> Je ne connaissais pas ce livre, ni l'auteur ... à la lecture de ton billet et des commentaires, je pense que je ne pousserais pas plus loin. Et puis , autant je suis très friande de thriller,<br /> autant le fantastique me laisse plutôt de marbre ... <br />
Répondre
V
<br /> <br /> si l'auteur est à découvrir, je te conseillerai ses nouvelles dans un premier temps... et puis, pour ce roman, ce n'est que mon humble avis!<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Je ne tenterais pas cette lecture n'aimant pas particulièrement le fantastique:<br />
Répondre
V
<br /> <br /> c'est à la frontière du fantastique (qui est déjà une frontière me diras-tu...) Mais je suis comme toi, ou alors fantastique à toute petite dose...<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Je comprends ton point de vue, même si j'ai aimé. <br />
Répondre
V
<br /> <br /> je fais figure d'intruse de toute façon, le livre est apprécié à presque l'unanimité!<br /> <br /> <br /> <br />
-
<br /> A la lecture de ton billet, en en apprenant un peu plus sur l'histoire, je pense pouvoir dire que je suis sûre de ne pas aimer. Mais il fallait tenter ! Savoir pourquoi il y a untel engouement...<br /> mais ne pas forcément comprendre... <br />
Répondre
V
<br /> <br /> c'est un genre à part entre science-fiction et fantastique... que je n'ai pas aimé.<br /> <br /> <br /> <br />