Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 18:35

La Vénus de Botticelli Creek - Keith McCafferty - Éditions Gallmeister

Dans une région montagneuse du Montana, une femme vient d’être déclarée disparue. Il s’agit de la superbe Nanika Martinelli, surnommée la Vénus de Botticelli Creek pour sa belle chevelure rousse. Au cours des premières heures, son petit ami qui était parti à sa recherche, est retrouvé mort, empalé par les bois d’un cerf. La shérif Martha Ettinger demande de l’aide à son ami et enquêteur officieux, Sean Stranahan pour distinguer l’accident du meurtre. Les investigations tournent très vite autour des loups, ces animaux adorés de certains, craints et haïs d’autres. La tension monte d’un cran quand on décèle, dans une crotte de loup, un long cheveu roux.  

Un bon conseil : prenez vous du temps pour lire ce roman à grosses lampées, il est vraiment très agréable de se plonger dans cet univers dépaysant et éminemment lupin. C’est bien sûr un nature writing de souche nord-américaine, vous aurez donc des loups, des pumas, la pêche à la mouche, des rivières, le brame du cerf, les voyages à dos de cheval, des ranchs et des cow-boys. L’intrigue ne galope pas souvent, elle traîne des pieds et les rebondissements ne sont pas si nombreux mais la fin nous promet une belle chute. Malgré quelques longueurs qui ne m’ont pas non plus barbée, j’ai aimé la fraîcheur du voyage, la rudesse des personnages, leurs relations parfois complexes, cet appel du loup que toute le monde n’interprète pas de la même manière mais qui reste, pour tous, fascinant…

« A cette époque de l'année, une fois par semaine, on découvrait au réveil les forêts d'altitude saupoudrées de blanc, et Martha installa au-dessus d'eux la bâche qu'elle avait emportée dans une sacoche. Une heure plus tard, étendue sur une couverture de selle rêche qui sentait le cheval, Walt ronflant près d'elle, Martha entendit le long brame d’un cerf. Le cri était faible, flottant à travers le bassin dans la nuit glacée. A la nuit vacillante des flammes, elle vit Petal tendre l'oreille. Mais le brame ne fut pas suivi par celui d'un mâle rival. Au bout d'un moment, Petal relâchât sa vigilance et Martha sentit le sommeil la gagner tandis que le feu sifflait sous les premiers flocons de neige. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Tout ce que j'aime !!! Emprunt bibliothèque ou c'est le tien? ...en fait tu es ma fournisseuse officielle...
Répondre
E
je crois aussi que ça pourrait me plaire!
Répondre
V
Tant mieux !
A
Nature writing, loups, pumas, rivière... N'en dis pas plus, je suis convaincue !
Répondre
V
top !!
E
Pour ce qui est des Gallmeister c'est vraiment à petites doses pour moi, mais je le retiens tout de même :)
Répondre
V
Je te comprends, j'aime tout de même ce genre mais j'aime varier aussi.
K
J'ai lu les deux précédents, il faut que je trouve celui-ci !
Répondre
V
c'est ma première pour cet auteur. Je retournerai le lire, je pense. On sent qu'il sait de quoi il parle.
K
Fichtre, je en sais même plus si je l'ai lu...
Répondre
V
Il est quand même assez récent (juin 2020)
M
Voilà un livre bien tentant pour moi qui adore le côté nature writing et polar mélangé. De plus je n'en avais pas encore entendu parler, alors je le note et j'irai voir si je le trouve à la médiathèque. Merci pour cette présentation
Répondre
V
je t'en prie ! Et si tu aimes les loups, c'est carrément fait pour toi :)
A
Tiens, tout comme Luocine. Enfin, surtout j'ai du mal avec le nature writing.:)
Répondre
V
heureusement que chaque lectrice est différente!
L
encore un que je ne lirai pas , j'avoue que la nature et moi ça fait deux!
Répondre
V
J'aime beaucoup même si les loups... bon, il n'en faut pas trop non plus.