Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2022 7 20 /11 /novembre /2022 19:35

La Porte des enfers | Actes Sud

Devenu pour moi un auteur chouchou, Laurent Gaudé a encore une fois su me surprendre avec ce roman publié en 2008.

En 1980, Matteo, jeune père, voit son fils de six ans, Pippo, mourir dans ses bras à la suite d’une fusillade dans les rues de Naples. Cette tragédie va l’éloigner de sa femme Giuliana surtout lorsqu’il n’arrivera pas à obéir à son injonction, à savoir tuer le coupable, Cullacio. Une rencontre inédite avec un professore persuadé qu’il existe un endroit à Naples où on peut accéder au royaume des morts va complètement modifier sa destinée… et celle de son fils. En 2002, un jeune homme de vingt-huit ans dit s’appeler Pippo, être le fils de Matteo et accomplira une vengeance familiale : il blesse et coupe les doigts de Cullacio, le responsable de la fusillade de 1980 et l’emmène sur la tombe du petit Pippo.

Aux allures gothiques, très sombre et effrayante, l’intrigue n’en demeure pas moins palpitante. Comme toujours, Laurent Gaudé sait rapidement créer un univers, ici les rues de Naples correspondent à ce que j’ai vu – ce grouillement, ce bouillonnement incomparable qui est à la frontière de l’Europe et de l’Afrique, mais il sait aussi décrire des personnages complètement à part. L’acmé du roman se passe dans un endroit fantastique entre la vie et la mort, aux « portes des Enfers », j’ai un peu tiqué lors de la lecture de ce passage où on côtoie des foules d’ombres, la « spirale des morts », le « fleuve des larmes » et autres lieux ignobles et apocalyptiques. Oui, il est question de ramener un mort à la vie. Cette dimension fantastique que j’ai moins aimée n’enlève en rien le talent de l’auteur qui fait la part belle aux relations entre un père et son fils et à cette thématique de la mort, évidemment omniprésente.

« Je me souviens des Enfers. Les salles immenses et vides parcourues par le seul gémissement des âmes mortes dans la souffrance. La forêt des goules où les arbres se tordent sous un vent glacial. Je me souviens des cortèges d’ombres entremêlées qui brandissaient leurs moignons. »

Quelle belle image : « C’est la règle du pays des morts, continua Mazerotti. Les ombres auxquelles on pense encore dans le monde des vivants, celle dont on honore la mémoire et sur lesquelles on pleure, sont lumineuses. »

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
J'aime beaucoup Gaudé et j'avais vraiment aimé celui-ci !
Répondre
K
Peu de textes (ou pas) de Laurent Gaudé m'ont déçue. J'ai beaucoup apprécié celui-ci...
Répondre
V
ah je n'ai pas été déçue, un peu décontenancée, certes mais je m'en souviendrai longtemps...
G
J'ai eu de très bonnes lectures avec Gaudé et d'autres complètement ratées... Donc je ne me précipite plus vers lui... Néanmoins, son dernier roman, Chien 51 , me tente bien !
Répondre
V
Ma 1ère tentative était Ouragan qui fut un flop (lecture audio, c'est peut-être lié??) le reste, du pur bonheur !
P
Bonjour,<br /> Un de mes auteurs préférés, et je garde un souvenir très fort de cette lecture.<br /> Merci de la faire ressurgir.<br /> Anne
Répondre
V
Avec plaisir ! Cela ne restera pas mon préféré mai c'est une lecture qui marque, en effet.
E
ça fait longtemps que je n'ai rien lu de lui , il faudrait que je m'y remette!
Répondre
V
C'est toujours un plaisir de lecture, je trouve.
G
Comme pour toi, c'est un de mes auteurs chouchous. J'aime son écriture et son univers. J'ai beaucoup aimé celui-là. Il n'y a que son dernier que j'ai moins aimé
Répondre
V
Je n'aime ni vraiment le fantastique ni la SF donc ces deux-là ne sont pas mes préférés mais je les ai tout de même appréciés.
A
Toujours pas lu cet auteur mais si tu en fais un auteur chouchou, cela m'intrigue furieusement !
Répondre
V
;) tu vas finir par ne plus avoir le choix :))
K
Jamais lu , mais le dernier paru me dirait bien (s'il revint à la bibli ^_^)
Répondre
V
Tu m'étonnes, Keisha, tu m'étonnes...
C
Et dire que je n'ai pas encore lu cet auteur... un jour viendra :)
Répondre
V
Je ne peux que te le conseiller, commence peut-être par le formidable Soleil des Scorta.
D
Le seul livre de Gaudé que je n'ai pas, mais alors pas du tout, aimé!
Répondre
V
ah oui? ;) bon, je peux comprendre, il y a des passages que j'ai adorés mais d'autres, comme dit, qui m'ont laissée perplexe...
A
Le dernier que j'ai lu de l'auteur sur Paris m'avait déçu. Comme je n'ai pas lu ce roman plus ancien et qu'il a l'air pas mal, je le note.
Répondre
V
c'est un des seuls que je n'ai pas lu.
K
J'ai beaucoup aimé ce roman, même le côté fantastique ne m'a pas gêné alors que ce n'est pas vraiment ma tasse de thé ! Et les descriptions de Naples y sont formidables...
Répondre
V
je suis d'accord avec toi, Naples, c'est comme si on y était !
M
Je ne l'ai pas encore lu. Moi aussi je l'aime beaucoup mais celui-ci n'était pas à ma médiathèque...à voir donc
Répondre
V
C'est plus délicat.
E
J'ai beaucoup aimé cette histoire, j'avais un peu peur du côté fantastique, et puis pas du tout, je l'avais trouvé très original et prenant.
Répondre
V
prenant et très effrayant.