Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2022 3 21 /09 /septembre /2022 09:59

Chien 51 | Actes Sud

J’ai eu l’immense chance de rencontrer cet écrivain que j’adore lors des « Bibliothèques Idéales » à Strasbourg. Une petite conversation et une jolie dédicace plus tard, je me précipite pour lire son nouveau roman.

La Grèce a disparu. Le pays tel qu’on le connaît, a fait faillite et a été vendu à une ogresse d’entreprise, Goldtex, et a été renommé Magnapole. Cette ville immense a été divisée en trois zones, la deuxième incluant le plus grand nombre, des citoyens moyens désormais appelés « cilariés » ; la première zone réservée aux riches et à l’élite et la zone 3 malpropre, abandonnée, peuplée par les plus pauvres. Un meurtre a été commis, quoi de plus banal dans ce monde du futur où la violence n’est pas rare. Le plus insolite, c’est que l’homme trouvé mort dans la zone 3 venait de la zone 2 et, lorsqu’on sait que les habitants des trois zones ne se mélangent pas et que des check-points les séparent, cette découverte macabre intrigue. Ce sont deux flics qui vont enquêter : Zem Sparak de la zone 3 qui a connu la Grèce d’antan et Salia, jeune femme pleine de tempérament plus à l’aise dans ce monde qu’elle a toujours connu comme tel.

Je n’aime pas la Science-Fiction, je suis donc partie avec un a priori pas forcément positif. Mais avoir entendu l’auteur parler si bien de son roman m’a encouragée. Et j’ai eu bien raison puisque, passées les dix premières pages, je suis entrée dans ce monde futuriste assez effrayant avec délice et passion. L’enquête policière y est pour beaucoup mais les réflexions sur les avancées technologiques, la nostalgie du pays perdu, les zones d’ombre entre les vrais et les faux traîtres sont également intéressantes. Et puis il y a la plume Gaudé, on retrouve la puissance de ses mots, la force de ses images, l’entrelacement des genres, les sublimes monologues incantatoires surtout. Je n’ai pas tout aimé dans cette vie sous dôme climatique avec ses drones scanneurs et ses frigos qui commandent tout seuls à manger… mais je me servirais peut-être de l’Okios, cette drogue chimique qui permet de faire surgir les images mentales et souvenirs de son choix.

(Laurent Gaudé est tout à fait charmant, souriant et avenant… il m’a confié qu’il n’exclut pas la possibilité de s’atteler à un second tome.)

Salia face à Sparak : « Elle est face à lui comme face à un animal venu des temps anciens. Il est risible, inadapté, mais il a traversé les époques dont elle ignore tout et ce qu'elle sent et qui l’agace - comme une énigme qu'elle n'arriverait pas à élucider -, c'est qu'il sait. Pas d'une façon consciente. Non. Il sait comme le dinosaure sait, parce qu'il porte en lui le temps et vient dans un monde qui regarde le nôtre avec indifférence. Une porte s’est ouverte à cause de lui.  Il y a dans sa fatigue la seule vérité qu'elle ait jamais croisée et elle a envie de savoir ce qu'elle va lui révéler au monde. »

Un Grec rejoint Delphes avant sa destruction et assume ce choix suicidaire (un passage magnifique du roman !) : « Chacun a le droit de finir où il veut. Peut-être restera-t-il quelque chose pour me saluer ? Le vent, au moins, me reconnaîtra. Il ne faut pas oublier Delphes. Ils pensent pouvoir acheter ce qu'ils veulent, tout détruire, tout salir. Mais il faut bien qu'un d'entre nous aille là-bas. Sinon, qui va prévenir Delphes de ce qui arrive au monde ? C’est un honneur de veiller sur la beauté immobile, un honneur de se laisser traverser par le temps. Rien ne nous appartient. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Pas non plus attirée par la science-fiction, j’ai acheté le livre mais n’ai pas encore pris le temps de m’y attarder. Je tourne un peu autour par crainte mais cette chronique est convaincante ! Merci<br /> Bonne soirée<br /> Anne
Répondre
V
J'avais les mêmes craintes ! Ce n'était pas un coup de coeur mais une excellente lecture.
K
Ah ! L'écriture de Gaudé ! Une merveille ! J'hésitais pour lire celui-ci...
Répondre
V
oh oui, une merveille ! n'hésite plus !
S
J'ai adoré ce livre. Je trouve que c'est une vraie réussite dans un genre qui est nouveau pour Laurent Gaudé mais que moi, j'apprécie
Répondre
V
Je n'aime pas mais je suis ravie que des spécialistes apprécient cette première tentative de Gaudé. Il réussit décidément tout ce qu'il écrit !
D
J'aime beaucoup cet auteur. Et j'aimerais bien le rencontrer moi aussi!
Répondre
V
C'était vraiment un beau moment, il s'exprime très bien, il est agréable à écouter (et à regarder), oui, je suis tombée sous le charme :))
A
Comme toi, la SF n'est pas ma tasse de thé. Mais après avoir lu ton avis, je me laisserai bien tenter.
Répondre
T
En 3e position sur ma PAL 😇😇
Répondre
V
Prends ton temps :)
C
Je n'ai lu aucun de ses livres et je me demandais si j'allais attaquer avec celui-ci.
Répondre
V
c'est de la SF, faut le savoir ! Sinon, je ne peux que te conseiller Eldorado, Le Soleil des Scorta ou encore Salina, plus poétique.
K
J'ai aimé ce que j'ai lu de Laurent Gaudé (surtout La porte des enfers, Eldorado et Ouragan) et je pense lire celui-ci... quand une de mes bibliothèques le proposera.
Répondre
V
Je n'ai pas (encore) lu La Porte des enfers. J'aime tellement son écriture...
M
C'est un auteur que j'aime beaucoup et j'ai déjà noté ce titre pour le lire... Et comme j'aime assez la SF même si j'en lis moins souvent qu'avant, forcément cela me tente beaucoup. Quelle chance tu as eu de le rencontrer !
Répondre
V
Oui, j'étais ravie !! Ce livre est fait pour toi si, en plus, tu aimes la SF.
K
J'ai prévu de regarder la grande librairie en replay... Et alors, lire (enfin!) Gaudé?
Répondre
V
tu n'as jamais lu Gaudé? Je n'y crois pas! J'ai regardé la moitié du replay :)
A
C'est la première fois qu'un titre de Laurent Gaudé me tente vraiment, mais j'attendrai la bibliothèque. Sinon, j'aime assez ce genre de SF. (je l'ai rencontré aussi et trouvé très charmant, comme toi).
Répondre
V
:) Il a écrit quelques romans vraiment magnifiques comme Eldorado, Salina ou Le soleil de Scorta
I
Je n'ai lu que "Le soleil des Scorta" de cet auteur, il y a une éternité, et j'étais restée complètement hermétique à son écriture. Je l'ai écouté évoquer ce dernier titre à La Grande Librairie (en ayant beaucoup de mal avec le nouveau présentateur...) et il a presque réussi à me tenter... et comme j'aime personnellement la SF et que tu es bien enthousiaste, à voir ...
Répondre
V
nos points de vue divergent mais c'est pas grave :) J'adore Augustin Trapenard et j'ai eu un coup de coeur pour Le Soleil des Scorta ... :)

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées!
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages