Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2021 1 27 /12 /décembre /2021 14:02

Un été avec Rimbaud - broché - Sylvain Tesson - Achat Livre ou ebook | fnac

Au début de l’année 2020, Tesson part avec un copain traverser les Ardennes, à la manière de Rimbaud en 1870. C’est l’occasion pour lui d’évoquer ce poète à part. « Monstrueux prématuré de la poésie », sismographe d’une vibration extérieure, « noyau d’uranium » qui ne demande qu’à rayonner, Arthur Rimbaud est le poète qui a à la fois tout écrit avant 17 ans et si peu finalement. Sylvain Tesson a voulu rendre hommage aux contrastes saisissants de ce « singe savant » qui symbolise aussi l’esprit de révolte. Il critique souvent les exégètes qui ont tout dit et son contraire, se moque des catholiques qui se sont arrachés l’icône et des surréalistes qui n’ont pu s’empêcher de faire de même. L’inventeur qui a réussi à exprimer l’inexprimable n’aurait jamais cru qu’on allait tant parler de lui.

Réunir Tesson et Rimbaud a de quoi séduire. En de petits parallèles espiègles, l’auteur s’est rapproché du poète le temps d’une escapade dans les Ardennes. Même si c’est un peu fouillis parce que les pensées jaillissent d’un cerveau en ébullition, la verve de Tesson se marie très bien avec la pétillance de Rimbaud. Je prends plaisir à lire tout ce que Sylvain Tesson écrit, je me suis donc régalée et aussi amusée quand il dit par exemple « Nous ne comprenons pas exactement ce que cela veut dire. » Les citations sont nombreuses et cette mini-biographie tout de même expéditive nous aide à mieux comprendre cet enfant génial qui a subitement décidé de prendre la poudre d’escampette et de stopper net l’écriture de poèmes. Et j’ai beaucoup aimé la fin du livre où Tesson se compare au poète de Charleroi, lui aussi wanderer pour toujours ; tous deux étant atteints de cette même dromomanie.

« Personne n’a jamais prévenu Arthur de prendre garde à Rimbaud. »

« On n’arrête pas le progrès, c’est-à-dire la descente vers le pire. »

« Pourquoi certains hommes cinglent-ils sans cesse aux mers lointaines ? Pour ne pas risquer de se faire rattraper par eux-mêmes. L’avantage dans le mouvement perpétuel est de ne pas croiser son reflet dans une glace, ni sa conscience par une nuit d’insomnie ! »

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Il y a des années de ça, j'ai acheté "Un été avec montaigne", toujours pas lu, donc que je dois lire d'abord avant de penser à un autre titre de cette collection.
Répondre
A
Ces deux hommes ont donc des points en commun.
Répondre
V
eh oui !
D
Bonsoir Violette, je le lirai sûrement car j'ai écouté avec plaisir Un été avec Rimbaud cet été sur France Inter et je l'ai en podcast. Un plaisir d'écoute. Bonne soiré et bonne fête de fin d'année.
Répondre
V
double plaisir de le retrouver alors ! Bon réveillon à toi !
T
Charleroi ? Charleville sûrement 😇😇 une icône là-bas...
Répondre
V
Il est passé par Charleroi mais ma phrase est trompeuse, je te l'accorde !
A
J'adore l'écriture de Tesson mais pour ce titre, j'avais quand même été un peu déçue, comme tu le dis, cette biographie est expéditive !
Répondre
V
oui, elle se fait par petites touches, j'ai aussi été frustrée.
B
Je le lirai, merci de me le rappeler ! Je viens de terminer Le chemin des estives, de Charles Wright dans lequel il évoque beaucoup Rimbaud et je voulais relire une biographique de cet immense poète.
Répondre
V
Elle est brève celle-ci et tu risques d'être frustrée !
Z
Je n'ai encore rien lu de cet auteur
Répondre
V
de Tesson? Tu adorerais Dans les Forêts de Sibérie, j'en suis certaine !

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées!
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages