Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2021 2 16 /11 /novembre /2021 12:17

Le fils de l'homme - Jean-Baptiste Del Amo - Gallimard - Grand format -  Place des Libraires

Le père, la mère et le fils font un long voyage à travers les montagnes. Bloquée par un arbre tombé en travers de la route, la voiture restera là et les trois personnages poursuivront leur long chemin à pied jusqu’aux Roches, cette masure perdue dans la montagne, loin de tout. C’est le père qui a voulu retrouver la maison de son enfance. Après avoir abandonné femme et enfant pendant plusieurs années, il est revenu, leur a fait quitter la ville pour cette nature sauvage et âpre. Les semaines et les mois passent dans un inconfort dérangeant pour le fils et la mère enceinte. Tout bascule une nuit d’orage. Il n’est bientôt plus question, pour la mère et le fils, que de fuir cet endroit.

Ce qui frappe dès la première page, c’est la beauté de l’écriture, ciselée, fouillée, grandiose et élégante. Et c’est cette même écriture qui m’a laissée longtemps en dehors de cette histoire. Je l’ai contemplée et admirée de loin, sans me sentir réellement concernée. J’ai donc mis plus de temps que les personnages à arriver aux Roches mais une fois là-haut, je m’y suis plu malgré le contexte dérangeant qui met le lecteur mal à l’aise. Cet homme, claustré dans son obsession qui est de restaurer la vieille maison de son père, enferme les êtres qu’il semble pourtant aimer dans sa lubie. Et la nature, plus inquiétante que rassurante, enveloppe ces êtres plus qu’elle ne les couve, les cingle de ses rudesses, les brutalise sans indulgence. Ils n’en ressortiront pas indemnes, le lecteur le devine d’emblée et le prologue trouve sa force dans les dernières lignes du roman. Malgré une première partie que j’ai eu du mal à apprivoiser, j’ai finalement beaucoup aimé ce roman et demande à lire autre chose de ce romancier incontestablement doué.

Les trois personnages ne seront jamais nommés : « Les aubes parme succèdent aux nuits étincelantes que le fils n’a jamais connues si pures, avec leurs astres enchâssés dans une obscurité parfaite. Il reste parfois dehors, le soir, au début de l’été, dans le parfum es herbes fermentées, lorsque la terre exhale la chaleur accumulée tout le jour, par moments traversée de courants d’air froid, et que les ténèbres bruissent du frissonnement et des cris perçants des oiseaux de nuit. Il s’assied au-delà de l’aura de clarté diffuse qui émane de la maison, pour contempler la voûte enténébrée où brillent des feux d’avant même le monde, sentant sous lui la présence de la terre, l’immensité de la terre. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

U
Même si tu as du mal à entrer dans le récit, tu as l’air aussi enthousiaste que moi! Comme toi, j’aimerais en lire plus de l’auteur.
Répondre
G
J'ai un peu de mal à me concentrer sur mes lectures ces temps-ci, peut-être par mauvais choix, donc je vais passer, vu le temps qu'il t'a fallu pour arriver aux Roches, il m'en faudrait certainement le double !
Répondre
T
Tu en parles si bien! J'ai une éducation libertine que je pourrai te prêter, à voir si il est dans ma bibliothèque ici ou chez mes parents.
Répondre
K
Il me tente tellement... pour découvrir cette fameuse écriture.
Répondre
A
Malgré toutes ses qualités, pas convaincue que ce soit pour moi mais je peux me tromper.
Répondre
V
si j'avais un temps de dingue, je le relirais pour me faire un avis plus précis !
K
Me voilà hésitante aussi : le sujet et une langue très travaillée, ça peut me plaire pourtant... à voir !
Répondre
V
je te le conseillerais.
A
Un abandon pour ma part : je ne me suis pas attachée aux personnages.
Répondre
V
ah, c'est ce que j'ai ressenti au début, la mayonnaise a pris au bout de quelques dizaines de pages.
K
Règne animal m'a convaincue qu'il écrit bien, mais bah c'était un poil trop, tout ça, et je n'ai pas envie de recommencer...
Répondre
V
un poil trop? ah oui? :)
M
Jamais lu cet auteur mais j'aimerais le découvrir avec Règne animal qui me tente davantage.
Répondre
V
Son écriture n'est pas tellement "facile" d'accès, je trouve, et le côté pavé de Règne animal m'effraie un peu mais j'aimerais tenter tout de même...
M
J'espère le lire aussi bientôt mais la liste d'attente à la médiathèque est bien longue...En plus je ne connais pas encore l'auteur !
Répondre
V
J'aimerais lire d'autres avis, c'est un livre particulier.
C
J'attends qu'une copine me le prête pour le lire. De cet auteur, j'ai adoré Règne animal qui a été une lecture très marquante, c'est un roman âpre parfois mais absolument époustouflant. C'est vraiment dans mon top 10 en litté contemporaine (ne me demande pas les neuf autres!), même si je comprends tout à fait qu'on puisse ne pas accrocher. J'ai ensuite lu d'autres livres du même auteur mais aucun ne m'a vraiment convaincu.
Répondre
C
convaincue*!
V
je me souviens très bien que tu avais adoré Règne animal ! J'aimerais le lire aussi. (Dommage que tu ne donnes pas les neuf autres du top 10^^) Merci pour ta visite !
F
De lui, j'ai essayé de lire Règne animal et j'ai abandonné..depuis je ne suis pas spécialement tentée par ce qu'il écrit.
Répondre
V
certains font de Règne animal un coup de coeur, c'est drôle...
E
j'hésite encore (depuis sa sortie, c'est j'y vais j'y vais pas!)
je vais tergiverser encore un peu car ne te sens pas vraiment emballée
Répondre
V
Bilan positif mais c'est vrai que j'ai eu un mal fou à entrer dans l'histoire.
L
je ne suis pas convaincue par ce livre, tu as trop de réserves pour que je le retienne.
Répondre
V
Et pourtant, je pense qu'il pourrait te plaire, rien que pour les beautés de la langue.