Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2021 5 24 /09 /septembre /2021 13:51

Seule en sa demeure de Cécile Coulon - Grand Format - Livre - Decitre

Je trempe enfin un bout d’orteil dans cette rentrée littéraire et encore, je n’ai aucun mérite, c’est Tiphanie qui m’a prêté ce livre (merci à elle !)

Un mariage arrangé au XIXème siècle. Les parents d’Aimée sont contents d’avoir trouvé un mari pour leur fille chérie, le cousin et complice d’enfance, Claude, voit d’un mauvais œil le départ d’Aimée. La jeune femme, à peine dix-huit ans, s’en va seule, rejoindre son époux - très pieux - dans une vaste maison dirigée par Henria, la gouvernante aussi discrète qu’efficace. Elle peine à s’habituer aux lieux, à cette ferme du Jura, à une certaine opulence et surtout aux attentions de Candre, un riche propriétaire terrien qui a perdu sa mère lorsqu’il était enfant puis sa première femme, Aleth, après quelques mois de mariage. Le respect, l’écoute et même l’amour sont des qualités dont fait preuve le mari. Aimée a joué de la flûte étant jeune ? Candre fait venir à elle la meilleure des professeurs qui fait le déplacement depuis Genève. Ce tableau idyllique s’effrite et se craquelle de toute part quand Aimée cherche à connaître la vérité sur les circonstances de la mort d’Aleth ; la présence du fils d’Henria, Angelin, un garçon aussi beau que muet, l’intrigue également.

Je suis très vite entrée dans cet univers d’un autre temps et j’ai beaucoup aimé accompagner cette jeune femme à la fois naïve et courageuse. Cécile Coulon parvient toujours à planter le décor en quelques phrases, à faire d’un endroit un personnage à part entière ; la poésie et la force de son langage ne laissent pas le lecteur indifférent. Comme souvent, le roman flirte avec le conte (on peut y voir une réécriture de « Barbe-Bleue ») mais l’autrice préfère le qualifier de « polar poétique ». J’ai également pensé aux Hauts de Hurlevent avec cette jeune fille envoyée seule dans un univers inconnu. J’ai aimé le personnage de Candre, cet être irréprochable en apparence, qui devient une « diablerie déguisé en dévotion. » Je crois que je ne suis pas la seule à penser qu’on aurait pu rajouter quelques centaines de pages à ce roman et s’enfoncer davantage dans cette brume qui moussait, non loin de la forêt d’Or… ... Un grand bonheur de lecture !

Ma dernière lecture de l'autrice : Une bête au paradis.

« En cette saison, les arbres se rapprochaient des hommes : leurs doigts attrapaient les vestes, grattaient les cheveux, froissaient les pantalons, les feuilles rousses dessinaient sous le ciel un deuxième toit pourpre, les ouvriers marchaient sous une mer de sang suspendue aux branches, l’air circulait à peine, prisonnier entre les troncs larges comme des cercueils. La terre suffoquait, écrasée par ces géants, et les hommes, moins agiles que les bêtes, plus violents que les cieux, se contorsionnaient, ils brûlaient de désir et de mélancolie dans des maisons fragiles qu’ils croyaient solides, ils s’enfonçaient dans des femmes à la peau malade, qui voyaient, elles, la forêt d’en haut, lui parlant dans la nuit, comme on parle à Dieu ou à une meilleure amie. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Chouette, un nouveau livre de Cécile Coulon! en voilà un qui ne devrait pas tarder à se retrouver entre mes mains!
Daphné
Répondre
T
Encore une fois tu sais trouver les mots justes pour parler d'une lecture appréciée également !
Répondre
V
On est souvent d'accord quand même, n'est-ce pas?
A
Une auteure avec laquelle je n'accroche pas, malgré de multiples essais. Tant pis.
Répondre
V
Ah oui ? J'aime tout ce que j'ai lu (un peu moins Le Coeur du pélican peut-être)... mais chacun ses goûts !
G
C'est l'un des titres qui pour l'instant, m'attire le plus dans cette rentrée littéraire. En plus, je n'ai encore rien lu de Cécile Coulon, alors que ce n'est pas l'envie qui me manque. Je verrai à la bib, sinon, je pense que je me l'offrirai, vu que je viens de recevoir une carte cadeau cultura !
Répondre
V
c'est toujours le genre de carte qui fait plaisir, j'en ai reçu quelques-unes aussi.
M
J'avais beaucoup aimé "une bête au paradis" qui m'a d'ailleurs beaucoup marquée, et j'ai noté celui-ci pour le lire, sans doute plus tard, car comme toi je n'ai pas encore commencé à lire les romans de cette rentrée littéraire, je n'arrive pas à suivre en ce moment et je me dis que c'est bien aussi de prendre du recul :) Merci de ta présentation
Répondre
V
Oui, parfois il vaut mieux prendre du recul. J'ai cependant continué sur ma lancée rentrée littéraire... Billets à venir :)
A
Que de références littéraires tentantes dans ta note et aussi dans les commentaires ! Mais ce sera quand même un roman que je mets en attente pour une sortie poche, je n'ai pas été assez enthousiasmée par les titres de cette auteure que j'ai pu lire.
Répondre
V
J'aime tout ce qu'elle fait !
P
J'ai lu aussi "Une bête au paradis" qui m'avait un peu chamboulé...
Je lirai peut-être celui-ci.
Bon weekend.
Répondre
V
J'avais aussi adoré Une bête au paradis. Bon week-end à toi !
A
Ah bon, ses romans flirtent avec le conte ? Moi qui adore ce genre de livres. Toujours pas lu Cécile Coulon même si intriguée, mais tu viens de me donner un argument de choc.
Répondre
V
ah, tant mieux ! Un conte un peu gothique, tu vois? Et le décor est toujours si bien décrit !
L
Les références aux lectures de mon adolescence (si lointaine) me donne envie de lire ce roman.
Répondre
V
tant mieux, hâte de lire ton avis!
K
Je pense aussi à un roman de D du Maurier ou d'E von Arnim...
Répondre
V
du Maurier, oui, oui! Je ne connais pas le 2nd nom d'auteur que tu cites !!

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées!
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages