Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2021 2 24 /08 /août /2021 20:17

Les beaux étés T.6 ; les Genêts - Zidrou, Jordi Lafebre - Dargaud - Grand  format - Le Hall du Livre NANCY

1970. Pierre, le papa, sans avoir réellement terminé son album religieux sur les lépreux cède à sa femme Mado, enceinte jusqu’au cou du quatrième, et toute la famille Faldérault file vers le Sud dans la 4L baptisée Mam’Zelle Estérel. Il fait beau, les nuages décorent le ciel, les pauses pipi sont bucoliques mais soudain, en pleine campagne bourguignonne, c’est la collision. Un camion a perdu une partie de son chargement et le pare-brise de la 4L est fichu. Dans le petit village où la voiture reste au garage en attendant un nouveau pare-brise, Esther se propose de prêter un bout de terrain à la famille. Ni une ni deux, on campe à côté d’une vaste ferme nommée Les Genêts. Les enfants s’en donnent à cœur joie, poursuivent les poules, gardent les chèvres, s’empiffrent des bons produits locaux que leur proposent Esther et sa « sœur ». Un soir, Julie surprend « les deux madames » en train de s’embrasser. Le petit Louis découvre le mot « nomosexuelles » et « lèche-biennes » et les deux fermières finissent par expliquer qu’elles ne peuvent vivre leur amour au grand jour. Les deux nuits passées aux Genêts se transforment en séjour complet avec une belle surprise finale qui contraindra nos 5 … ou 6 à prolonger encore un peu leurs vacances.

Que dire qui n’a pas déjà été dit ? Ce dernier opus confirme la place Number One de cette série dans la catégorie des BD qui donnent la pêche, au pire le sourire. Pétillant rayon de soleil, il nous emmène en pleine cambrousse siester à l’ombre d’un chêne, caresser le chevreau et décapiter une poule (Julie sera désormais végétarienne). On respire le bon air chaud de l’été. Même si le passage un peu moraliste sur les deux femmes qui s’aiment paraît un peu artificiel, on ne peut que passer un délicieux moment aux Genêts. J’ai adoré les dessins, la grande case montrant les Genêts avec le paon au premier plan vaut le détour à elle toute seule. On a hâte de lire la suite !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Il m'en reste plusieurs tomes à découvrir. Ce qui st un peu déroutant, avec cette série, c'est que les étés sont "dans le désordre"... Mais j'ai apprécié les deux (ou 3?) que j'ai déjà lus!
(s) ta d loi du cine, "squatter" chez dasola
Répondre
V
oui, c'est dans le désordre et c'est vrai qu'on ne se l'explique pas ... mais qui ai une petite mémoire, je m'y perds parfois.
F
Il faut que j'emprunte les autres tomes !
Répondre
V
c'est un délice, un anti-déprime !
E
j'aime beaucoup cette série !
Répondre
V
peut-on décemment ne pas l'aimer? ;)
M
Encore un excellent opus et une famille toujours aussi attachante !
Répondre
V
oh oui ! Avec un vrai été digne de ce nom.

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées!
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages