Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2021 1 14 /06 /juin /2021 09:36

Vanda - Marion Brunet

        Vanda est une jeune femme à part. Elle vit seule avec son fils Noé, 6 ans, dans un très modeste cabanon sur la plage, dans une grande ville du Sud de la France. Impertinente et impulsive, elle gagne péniblement sa vie en faisant le ménage dans un hôpital psychiatrique. Cet équilibre déjà fragile vacille le jour où Simon, le père de Noé, découvre sa paternité. Perdu entre sa nouvelle vie de bobo parisien et son passé de fêtard du Sud, il tient à assumer sa part de paternité alors que Vanda préfère continuer sa vie d’avant – seule avec Noé.

        J’ai beaucoup aimé cette lecture. Avec peu, on peut faire beaucoup. Des personnages bien dessinés, un cabanon sur une plage, un contexte de crise sociale et des êtres à la dérive… il n’en faut pas plus pour créer une étincelle et amener le récit vers une tension dramatique. Et le texte pose des questions, celui de la parentalité, de la précarité, de l’amour exclusif entre une mère et son fils à la fois sublime et malsain. On penche tantôt du côté de Simon, tantôt de celui de Vanda, on hésite à voir Vanda comme une victime, parfois comme un bourreau. A la fois solaire et très sombre, Vanda ne tranche pas, laisse les portes ouvertes… et marque, tout simplement. Efficace, brut et brutal.

« La haine se mêle à la peur, Vanda se sent au bord de l’explosion, tout au bord. Qu’ils crèvent. Que leurs sourires cyniques s’élargissent au couteau. Qu’ils étouffent dans leur mépris, se carrent leurs millions dans le cul et qu’ils crèvent. »

Vanda se fait virer mais il manque pourtant du personnel : « Vanda voit surtout que ce sont deux choses contradictoires, un peu comme baisser le nombre d’enseignants pour promouvoir l’éducation ou faire sauter des allocs pour lutter contre la pauvreté. Elle n’est pas cortiquée pour ce type d’illogisme. Au rythme où se multiplient les non-sens, les hôpitaux psychiatriques vont se remplir de plus en plus. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
sans S
Répondre
S
Tu es convaincantes !
Répondre
V
merci !
G
Je n'ai lu que des avis élogieux sur ce roman ! Si je le croise, je le croque !!!
Répondre
V
vas-y, gourmande !
E
auteure à découvrir pour moi-aussi :-)
Répondre
V
n'hésite pas !
M
Je réalise que je n'ai jamais rien lu de cet auteur et du coup tu me tentes, je la note en tous les cas dans mon carnet. merci de nous présenter ce titre
Répondre
V
je t'en prie ! Belle journée !
K
Ah oui, j'ai aimé aussi !
Répondre
V
c'est fou ce qu'on est d'accord en ce moment ;)
A
Je l'avais noté, et un peu oublié. Tu me le remets en mémoire.
Répondre
V
tant mieux alors si je sers à quelque chose ;)
L
J’ai lu et aimer « l’été circulaire » cette auteure a beaucoup de talent. Je suis certaine que ce roman décrit bien et en nuance le personnage de Vanda.
Répondre
V
J'aimerais aussi lire L'été circulaire !
I
J'ai été emballée moi aussi, notamment par le personnage de Vanda, et par la manière dont l'auteure dépeint la dimension solaire de sa relation avec son fils. J'ai du coup acheté "L'été circulaire", que je lirai sans doute bientôt.
Répondre
V
J'aimerais aussi découvrir un autre titre de cette autrice.
M
J'ai découvert Marion Brunet avec cet excellent roman et j'ai, depuis, adoré aussi Plein gris. Je ne vais pas en rester là avec cette auteure c'est certain!
Répondre
V
Tu me motives à lire un autre de ses titres, merci !
F
J'aime tes trois derniers mots qui définissent à merveille ce roman. <br /> Depuis cette lecture, je me suis promis de lire ses autres livres qui apparemment sont très bons également.
Répondre
V
j'aime bien être un peu secouée parfois (en littérature...!)