Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2021 5 07 /05 /mai /2021 13:32

Les Roches Rouges d'Olivier Adam - Stéphane Larue

      

       Antoine et Leïla s’aiment. Petits hics : Leïla est mariée avec un homme, Alex, qui la terrorise et qui la garde sous sa coupe depuis l’adolescence de la jeune femme. Ensemble, ils ont eu un petit Gabi qu’Alex ignore la plupart du temps pour compléter le portrait du parfait salaud. Antoine, lui, a menti sur son âge, il n’a que 18 ans et, pour garder sa belle Leïla qu’il adore, il a aussi caché une tragédie qui a déjà bousillé sa jeune vie. Lorsqu’Alex comprend qu’Antoine est l’amant de sa femme et qu’il lui casse la gueule, les deux amoureux vont filer vers le Sud en emmenant Gabi. Là-bas, ils se réfugient dans une maison familiale et y retrouvent Lise, la sœur d’Antoine, qui a bien des raisons d’haïr son frère. Pourtant, les quatre vont réussir à trouver un équilibre de vie, certes précaire mais assez doux et confortable. Être retrouvés par Alex est une menace qui plane pourtant au-dessus de leur tête…

        Ce roman, apparemment destiné à de « jeunes adultes » (je me demande ce qu’il se passe dans la tête d’un écrivain pour décider de ne pas écrire pour de « vieux adultes » ^^) se lit très bien. Il est tombé pile poil à une période où j’avais les nerfs à vif (doux euphémisme), la première semaine de confinement et les cours à distance avec des conditions de travail déplorables… Ce roman donc, m’a beaucoup plu, j’ai aimé partir en cavale avec nos deux écorchés de la vie, craindre la brute de mari et espérer un avenir meilleur pour tout le monde. On retrouve le style Adam où rien ne peut complètement bien aller (c’est pour ça qu’on l’aime) et son amour des bords de mer. Je n’ai rien à reprocher au livre (il a déjà mieux écrit notre Olivier Adam quand même) sauf les coquilles et les fautes d’orthographe que j’ai trouvées nombreuses !

Merci Michaël pour le prêt !

« Le nombre de conneries qu’on fait sans savoir pourquoi, de merdiers où on se fourre comme si on était aveugles, c’est juste délirant. Je suis bien placé pour le savoir. Des fois je me dis qu’on n’a pas la moindre prise sur nos vies. Qu’on est comme des radeaux pourris ballottés par les vagues et les courants, et que tant qu’on coule pas, c’est déjà bien. On n’a pas toujours les moyens d’en demander plus. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

U
Moi je suis une vieille adulte ( la quarantaine bien tassée) qui aimera toujours Olivier Adam... qui lui aussi devient un vieil adulte faut pas croire ... j’ai beaucoup aimé ce roman sans surprise ... rassurant. du Olivier Adam !
Répondre
T
Je ne me souvenais plus du tout que c'était ça l'histoire! pourtant j'apprécie toujours de lire Olivier Adam, mais ça ne reste pas, c'est dommage!!
Répondre
V
j'aurai vite oublié aussi, c'est sûr... même la fin, déjà maintenant, hummm, je doute !
A
Bon sang, est-ce que je fais partie des vieux adultes ?!
Répondre
V
je ne sais pas où me situer ou plutôt, je ne veux pas le savoir ^^
S
J'ai plusieurs livres d'Olivier Adam dans ma PAL, celui-ci n'est donc pas une priorité pour moi. <br /> C'est un auteur que j'ai plaisir à lire bien qu'il soit sans surprise au niveau des thèmes choisis.
Répondre
V
je suis d'accord avec toi mais ses romans me plaisent (presque) toujours !
M
Ohhhhhhhhhhhhhhhhhh ! Mes commentaires passent ici !!! Enfinnnnnnnnnnnnnnn !
Répondre
V
yeeeeeeesssssssssssss !! ;) Happy ) Merci pour ta persévérance, Moka !
M
Cela fait si longtemps que je n'ai pas lu Oliver Adam !
Répondre
V
je ne m'en lasse pas finalement !
P
Je connais assez peu cet auteur finalement. <br /> Je viens de lire "La tête sous l'eau" et j'ai bien aimé. Je crois que je le lirai encore. <br /> Bon dimanche.
Répondre
V
C'est un peu dans le même genre (de public en tous cas)
M
Cela fait longtemps que je n'ai plus rien lu d'Olivier Adam c'est que je dois être une trop vieille adulte alors :) C'est la mode de créer des catégories que veux-tu, et c'est dangereux, entre nous, car ça induit l'idée que les générations entre elles ne peuvent pas se comprendre, alors que la lecture se partage, c'est tout le contraire. Merci pour ton ressenti
Répondre
V
ça me dérange vraiment cette histoire de tout mettre dans des cases. Le résumé parle de lui-même.
P
Le pitch est intéressant. Mais j'ai besoin de lire ton enthousiasme pour me convaincre de le lire. Tes bémols me freinent donc.
Répondre
V
c'était bien, voilà comment je résumerais encore (très simplement^^)
K
Il me tente celui-ci. J'ai bcp lu Olivier Adam, je me suis lassée, mais là... pourquoi pas...
Répondre
V
je me suis lassée un court moment et je me rends compte que je lis presque tout ce qu'il sort.
K
Je n'ai lu qu'un seul de ses romans, assez plombant, donc je vais laisser l'auteur (et ses yeux bleus) là où il est
Répondre
V
pas ton genre un peu tristounet/ dépressif? Il n'adhère pas toujours à ce cliché non plus !
L
A lire donc , mais en priorité, si je comprends bien.
Répondre
V
c'est ça ^^
E
il m'a bien plu aussi j'aime bien retrouver la plume d'Olivier Adam de temps en temps :-) son style empli de mélancolie me plaît :-)
Répondre
V
moi aussi ! Il y a du positif dans ce roman quand même !